/

St-Paul : sous les ruines de l’usine sucrière de Vue Belle

2 min de lecture

Inscrites dans la recherche scientifique, archéologique et historique sur la production du sucre sur l’île de la Réunion aux XIXe et XXe siècles, les opérations de fouilles réalisées aux abords ou dans les usines sucrières de Saint-Paul (Grand Fond, Villèle, Bruniquel, Vue Belle…) démontrent une véritable évolution qui a profondément marqué l’organisation sociale et spatiale de l’ile.

En collaboration avec la ville de Saint-Paul, la Direction des Affaires culturelle de la Réunion et l’institut national de Recherches Archéologiques préventives (INRAP), une étude archéologique est réalisée actuellement sur le site de l’usine de Vue Belle. Les découvertes faites lors de ces recherches ont révélé les vestiges des abords sud de l’usine sucrière de Vue Belle, construite à la fin des années 1820 et abandonnée en 1970.

Des sols pavés, une balance à canne conservée in situ permettent d’évoquer une des premières étapes du processus de transformation de la canne, son transport et sa pesées.

A travers ces recherches, la ville de Saint-Paul a pour ambition de mettre en lumière une époque oubliée, de transmettre aux générations futures un patrimoine à préserver, de faire valoir une identité propre au quartier de la Saline.

Ces fouilles, qui font référence aux mille et une pages de notre histoire, sont à découvrir toute la semaine du 26 au 30 avril 2021. Dans le cadre du protocole sanitaire en vigueur, les places étant limitées, le public devra s’inscrire au 0262344920.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Fermeture du service urologie du CHU : les réactions se multiplient

Article suivant

Crise sanitaire : solidarité avec le peuple indien

Free Dom