/

St Pierre : « Je l’ai vu frapper sa femme à coup de poing dans la rue »

1 min de lecture
9

Ce 10 juin 2021, c’est depuis Saint Pierre et très choqué, qu’un auditeur nous appelait pour nous raconter une terrible histoire :  celle d’un homme qui a violemment battu sa conjointe dans la rue. Rien n’a été épargné à cette femme : coups de poing, claques. Les autorités ont bien évidemment été appelées, et cet auditeur nous appelait juste après :

PODCAST : 

9 Commentaires

  1. la légendaire vie familiale à la réunion… il paraît qu’ont était une île de partage et d’accueil et avec le sens de ma famille. on est devenu le pire domtom de ce côté là.

  2. Ou croit que toute le bane loi la sorti sur les violences faites aux femmes y fait peur azot dont ? On dirait la ni plusse en diab ! Deux trois mots que lé écrits su un boute papier c’est ça qui protège le bande femmes ? Y empare pas le coups ni la mort. La solution c’est que avant d’être une victime ou prend les devants ? Avoir le courage de tout quitter derrière soi. Sécurité pour le confort, même de travail. Se reconstruire une autre vie et apprendre à l’accepter. Vivre loin du tortionnaire. Voilà la réalité.

    • Bien souvent absolument rien Bolo. Juste parce qu’elles respirent. Comme la plupart n’ont pas de couille pour dire « faisons chacun sa route, peu importe nos différends, protégeons nos enfants » ils préfèrent leur ôter la vie tout simplement. Une bande de tarés congénitales qui n’ont pas peur de la loi. Pfff une hérésie qu’ils se disent ! Encore des orphelins dispatchés au grès du vent. Ces grattes papiers qui font des tonnes de textes que personnes ne prennent la peine de lire car si elles se seraient données cette peines elles n’auraient pas eu le temps de commettre leurs méfaits. Une minute de silence. Ça fait combien de battement d’ coeur ça ?

  3. La peine de mort devrait être réhabilitée pour tous ces tarés qui tabassent leur conjoint, violent femmes et enfants. Ça ferait réfléchir bcp de gens……

  4. Tant qu’ils camperont derrière leur décisions sur leur textes de loi il y aura encore et toujours des femmes mère de famille martyrisée. Leur texte c’est comme pour les passages pour piétons. Normalement le piéton est sensé être protégé mais si les conducteurs ne respectent pas leur code la vie du piéton est foutu. Et s’il y a délit de fuite et que la police le retrouve pas le tueur est toujours en circulation. Ben là, c’est pareil.

  5. Alors pou le Mila na un tralé la police dans son dos, li comme son famille lé mis à l’abri et un fanme en danger y gaigne pas entreprendre la même chose pou elle ? Biensûre qui faut isole ce fanme là ek son bane z’enfant. Un endroit ou son boug y trouve pas elle. Même avec Internet. La pas empêche aine fait 10000km la Réunion pou li abatte son fanme que la trouve refuge. Féminicide z’année 90. Zot y devrait être protégé de cette façon. Her life is matter !Toutes ces femmes persécutées vivent en France sur la terre des droits des êtres humains.

  6. Trappe lo boug batte ça direct la geôle. Attende pas que li commet son geste pou embarque à li. Li sar passe à l’acte toute manière vu qui faut protéger les concubins violents et ben c’est ça. C’est une protection de colle à zot derrière barreau. Les fous dangereux pou les autres y doit être enfermés à vie. Laisse le bande fanme vivrent pou zot z’enfant souplait fait un z’affaire si vraiment zot na un peu sentiment. C’est la 52 féminicides l’année pas encore fini …

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

4 mois de prison ferme pour avoir giflé Emmanuel Macron

Article suivant

« J’ai donné 6000€ à un devineur pour avoir un travail »

Free Dom