Vélorution à Saint-Denis et fête sur le front de mer de Saint-Pierre (VIDEO)

4 min de lecture
14

Ce samedi 24 avril, le collectif “Citoyens dionysiens à vélo”, soutenu par les associations et collectifs réunionnais Attac, Alternatiba, Ekopratik, Extinction Rebellion et Greenpeace, organisait une grande “Vélorution” à Saint-Denis afin d’interpeller élus et citoyens sur la nécessité de développer des aménagements cyclables sur le chef-lieu.

Environ 200 participants se sont rassemblés dans une ambiance festive afin de célébrer le vélo et ce qu’il représente : un moyen de déplacement low-tech, économique, accessible à tous, bon pour la santé, qui est un puissant moteur de changement de nos sociétés. Cyclistes sportifs ou occasionnels, vélo-taffeurs, marmays, parents, gramounes… ont ainsi parcouru en vélo, à trottinette ou en skate les 8km séparant le stade de l’Est de l’Hôtel de ville, profitant de l’agréable sensation d’évoluer dans un espace public beaucoup plus favorable et sécurisant pour les vélos, rééquilibré en faveur des mobilités douces le temps d’un instant.

Au-delà de la célébration, la manifestation a été l’occasion d’interpeller de manière constructive mais déterminée les élus locaux sur la place laissée aux mobilités douces dans les choix
d’aménagement du territoire, et de les inciter à aller plus loin dans leurs actions, par exemple sur ces différents points :
● pistes cyclables en site propre, permettant aux familles de circuler sur les grands axes structurants pour faciliter la circulation en centre-ville, les déplacements intercommunaux et les connexions transverses
● transformation du centre-ville en développant de véritables zones 30 urbaines et zones de rencontre accordant la priorité aux mobilités douces
● végétalisation des aménagements pour offrir des parcours ombragés et agréables pour les cyclistes (et les automobilistes !), en particulier aux stops et feux
● développement des emplacements de stationnement vélo sécurisés et équipés dans les endroits stratégiques
● possibilité de ranger les vélos dans les soutes à bagages des transports publics (en particulier les cars jaunes) pour favoriser l’intermodalité
● soutien des initiatives citoyennes et associatives en faveur de la réparation de vélos
● association des citoyens à la conception et la mise en oeuvre de la politique “vélo”

A Saint-Pierre, la vélorution tourne à la fête

C’est le sujet de cette fin de journée sur notre antenne de Radio Free Dom. Les cyclistes qui se sont rassemblés à Saint-Pierre pour une « vélorution pacifique » ont continué leur après-midi en enchaînant avec une fête sur le front de mer.

14 Commentaires

  1. et tous ces gens sans masques? que fait la police? haoui, c’est plus facile de verbaliser un pauvre quidam sans masque que ces personnes « bcbg » qui ne sont certainement pas smicards pour beaucoup!

  2. Allez!! on marche tous sur la tête avec un gouvernement pingouin , Ils essaient de marcher comme des manchots mais ce n’est pas le même costume !! On trinque un glaçon ?

  3. Renseignez vous au lieu de déverser votre haine : a vélo, le port du masque n’est pas obligatoire , et le rassemblement initial prévu , encadré et déclaré en Préfecture, part d’un mouvement de cyclistes….

  4. Cyclistes ou pas le regroupement de 6 personnes est interdit pour tout le monde alors comment vous avez pu avoir une autorisation bizarre

  5. @IC : et la fête à SAINT-PIERRE ,elle était déclarée et encadrée par la police? Mais ce n’est pas grave, amenez surtout les « vieux »,ce sont eux qui meurent en priorié. Par contre, méfiez-vous,maintenant le virus ne fait plus la différence entre jeunes et vieux. Amenez aussi vos enfants, pour que la fête soit complète. Inconcience et indignité sont les deux roues du vélo.

  6. Monsieur le préfet, band restaurant lé entrain de fermer, la ou laisse band domoune manifester , san procès-verbal , a pré comment konavirus, les variantes i propage , tanque né na domoune come ça zot va voir après lé tau de konavirus va augmenter , il fo confiner monsieur le préfet zot i écoute pa, zot i pense pa a no ainé
    CONFINEMENT À SAINT PIERRE, , MONSIEUR LE PRÉFET LO MA MAIRE I LAISSE, IL FO DU RESPECT .SVP MONSIEUR LE PRÉFET LAISSER PA FAIRE CÉ OU QUI COMMANDE,

  7. Pauvre Préfet mi na pitié dou mounoir !! Artourn dan lantartike , ou la poin out place ici.. laisse la place pou un vré Dirigent…mi la demandé si c pa lé mair i convoc à ou tou lé mercredi pou dic à ou zot loi…

  8. Mr le prefet la semaine prochaine arrete de prendre des restrictions si vous n’etes pas capable de les faire respecter comme pour la dingue il faut laisser l’épidémie suivre son cour (morts sequelles graves ) les maires ne pensent qu,aux elections et a leurs gros jabots rien a foutre de la population

  9. Mettre à l’honneur le vélo comme étant un super moyen de déplacement écolo, idéal pour circuler en ville afin d’éviter les embouteillages monstres aux heures de pointes, c’est globalement une belle initiative.
    Toutefois, je veux bien qu’on m’explique la suite des événements, c’est à dire la Fiesta pour clôturer cette journée ? Avec la situation sanitaire fébrile actuelle, la Préfecture a vraiment autorisé ça ?
    Pourquoi faire l’effort d’un geste « GREEN » si c’est pour tout foutre en l’air en fin de journée en faisant preuve d’irresponsabilité et d’insouciance ?!
    Attitude morale à revoir … dommage.

Répondre à Maduraï Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Attaque au couteau à Rambouillet : 5 personnes en garde à vue.

Article suivant

Radio Free Dom en « guest star » du court-métrage intitulé « Photocall »

Free Dom