Ste-Rose : Gérard Plante placé en détention à la prison de Domenjod

3 min de lecture
45

On en sait un peu plus à présent sur le tragique fait-divers qui s’est produit au petit matin de dimanche dernier, 6 novembre, dans le quartier de Bois-Blanc à Sainte-Rose.  L’auteur présumé des coups de couteau, Gérard Plante, a été auditionné depuis hier par les enquêteurs depuis sa chambre d’hôpital au CHU Nord. Il sera de nouveau entendu cet après-midi par un juge et les magistrats du parquet de Saint-Denis toujours depuis sa chambre sécurisé de l’hôpital de Bellepierre. Selon les premiers éléments de l’enquête, Gérard Plante a reconnu avoir poignardé sa compagne alors que celle-ci était dans le lit. Il l’aurait frappée de cinq coups de couteau au niveau du cœur. Quatre se sont avérés mortels selon les analyses médico-légales. Gérard et Charlotte vivaient ensemble depuis 6 ans mais manifestement, durant ces dernières semaines, la situation se serait quelque peu tendue au sein du couple. Gérard Plante était soigné pour des troubles psychiatriques à l’hôpital de Saint-Pierre. Charlotte Dalleau, mère de 3 enfants issus de son premier ménage, aurait envisagé une séparation. Une décision qui n’aurait pas plu à Gérard Plante et qui serait à l’origine de sa réaction. Gérard Plante a ainsi frappé sa compagne de cinq coups de couteau avant de retourner l’arme contre lui en se frappant au niveau de la poitrine.

Dimanche matin, outre le choc et la douleur, c’était l’incompréhension totale dans le quartier de Bois-Blanc à Sainte-Rose où a eu lieu le drame. Gérard Plante, 57 ans, s’était rendu chez sa voisine, une dame âgée, en pleurant et en criant qu’il venait de tuer sa compagne, Charlotte Dalleau, 49 ans. Gérard Plante est très connu à Sainte-Rose où il a fait partie de la toute première équipe d’animateurs de Radio Est, radio fondée à l’époque par Michel Vergoz.

C’est un employé communal à Sainte-Rose, plus précisément à la Maison des Associations, de la Culture et des Sports où il travaillait depuis plus de deux décennies. « Un homme très gentil mais qui, ces dernières années, notamment depuis sa séparation avec sa première femme, était devenu relativement instable psychologiquement. Je le voyais souvent faire sa marche. Il disait bien bonjour, il était toujours souriant, très avenant », raconte un voisin, qui n’arrive toujours à comprendre ce qui a pu pousser cet employé communal à commettre un tel crime.

« C’est un drame qui ébranle notre petite commune. Nous avons tout fait pour l’encadrer. Cela fait quelque temps qu’il est fragile psychologiquement, » a réagi Michel Vergoz, le maire de Sainte Rose, en apprenant la triste nouvelle.

 

Transféré et placé en détention à la prison de Domenjod.

Selon la Procureure de la République, Gérard Plante devrait très prochainement être mis en examen pour meurtre. Pas plus tard que mercredi après-midi, il a été transféré et placé en détention à la prison de Domenjod.

 

A noter que l’enterrement de Charlotte Dalleau a lieu ce mardi après-midi à Sainte-Rose. Plus de 400 personnes sont venues rendre un dernier hommage à Charlotte Dalleau à l’église qui n’a pu accueillir toute la foule de paroissiens de Ste Rose. La douleur se lisait sur tous les visages face à la souffrance de ce drame terrible qui a ôté la vie à cette mère de trois enfants. Le curé à demandé de ne pas juger et de rester dans le pardon au nom de l’église. Freedom présente ses sincères condoléances à la famille Dalleau de Sainte-Rose.

Selon les voisins attristés par ce drame, le couple s’entendait très bien.

Le voisinage ainsi que les deux familles respectives sont encore sous le choc tant Gérard et Charlotte s’entendaient très bien. Un amour qu’ils n’hésitaient d’ailleurs pas à afficher au grand jour, sur les réseaux sociaux notamment. Pourquoi Gérard P, pour l’instant auteur présumé des coups de couteau mortel, a-t-il agi ainsi ? L’enquête judiciaire permettra sans doute de répondre à cette question mais pour le moment il n’est pas en état de répondre à cette interrogation.

 

 

Cyrille Melchior, président du Département : « Je suis profondément affligé par cette tragédie… »

Le président du Département a réagi dans l’après-midi de ce dimanche, via un communiqué de presse : « Un nouveau féminicide est survenu ce dimanche. Une mère a été agressée par arme blanche, et a perdu la vie, laissant derrière elle trois enfants. Je suis profondément affligé par cette tragédie et je ne peux que condamner ce dramatique acte de violence. La prévention des violences intra familiales constitue un engagement majeur pour le Département qui mène une politique volontariste avec l’Etat, les acteurs associatifs… A quelques jours de la Journée Internationale de lutte contre les Violences faites aux Femmes, ce nouveau drame nous rappelle combien il est essentiel de continuer les actions de prévention et de sensibilisation ».

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

45 Commentaires

  1. Cyrille Melchior, président du Conseil Départemental de La Réunion au budget annuel de 862 millions d’Euros est… PATHÉTIQUE et d’une médiocrité à vomir (comme l’ensemble de cette classe politique du 974).
    Sa bafouille (rédigée évidemment par un des administratifs) est d’une nigauderie pas possible, plate, fade, impersonnelle, bref on dirait un communiqué d’avis de décès sur RFZéro.
    Là on attendrait du Politique et plus encore du Politique en charge de cette problématique des VIF une réaction HUMAINE,de rage,de colère saine, on a du « politiquement correct »… du pathos à deux balles.
     » On a les politiques que l’on mérite… » de Tocqueville.
    Ça en dit long sur le chemin à parcourir…

  2. C,est pk il est important de signaler,d,alerter les services compétents dés que nous,être humain,on détecte un comportement interrogatif face à l,autre.Peut étre que ce Monsieur avait des signes avant coureur?Évidemment mille et une interrogations mais le mal est fait.Peut être que ce drame aurait pu être évité?Si on s,aperçoit qu,un comportement devient quelque peu douteux,ne jamais hésiter à donner l,alerte.Sincéres condoléances aux proches de cette femme.

  3. Psychologiquement, bizard , il a pu aller voir ses voisins, et quan il a entendu les secours arriver , c’est la qu’il a fendu ses veines, Malin le mec…et la , on va dire c’est psychologiquement,non, arrêter de mettre la faute la dessus.

  4. Je connais bien Gérard je comprends pas comment il a pu faire un acte aussi horrible… Je l’ai croisé il y a quelques semaines il semblait aller bien il m’a parlé de sa copine a ste Rose il était heureux vraiment je comprends pas vraiment sûrement un coup de folie bref condoléances à la famille de la defunte… Ben aou Gérard porte out croix dalon…

  5. ou tuer comme sa sans raison ou bien la jalousie la monte ds ton tête cabot cafres femme la t’es trop bien pour ou à cause ou creve pas ou tire la rage de ton ex sur un femme innocent mi espère que vous va brûler en enfer

  6. y essaye fait la tête les pas bon, comme sa la peine les moin dur mon salo.
    la bien dit quand un couple y fait le heureux devant les autres alors que la vérité les cacher zote y soufre en silence zote les malheureux zote fait semblant que zote y aime la nouvelle femme aller voir son zoeuf t’es veux son ex pourriture à cause ou t’es bat pas ton vilain cabot noir avec ton main, ou veux pas retrouve à ou tout seul lo chien, ou l avait honte d une nouvelle séparation

  7. quand mi garde don gueule mi voir sa t’es un mauvais boug.sinon jamais son ex norai quitte à l’y. Le mauvais y fait croire l’y les bon, femmes la t’es emmerder avec sa lu l’ai possessif lo femmes la réaliser quel a fait une erreur avec la mère la lu la préférée tuer par honte d’être encore lâcher comme une merde

  8. Si li te fou li va ni plus fou surment femb la ver marre avec un syphoner comme sa . Ou supporte un moment fo dire stop le bouc la compris li te préfère tuer si deux fembes li la pa Gane restent avec le bouc laver un prob voir sa tronche de peur. Repose en paix madame . Ali li sa souffert encore plus courage à la famille.

    • Personne y connait pas dan un couple cossa y s’passe. Y montre toujours le bon côté envers domoun mais un fois que y retrouve a zot entre 4 murs y vive un véritable enfer. Personne té témoins. Cet lé mort y cause pu et cet lé dobout lé « obligé » écoute son version. Dans la vie de chaque famille créole na son zistoire. Néna y gaigne quitté sans verse le sang mais la pas pou toute. Na un peu quand y veut faire le mal pou pas verse un centime à cet zot la laisser lé près à tout à aller « retourne le mort ». Na des laisser pour compte y souffre en silence y accepte tant bien que mal la séparation. La justice la fait son travail toute la partie sombre li la pas là semb ça. Mais pou avoir eu un vie avant et débouche su un crime, cet té veut enterre à li ; la réussi. lo pauvre momon ek ses enfants lé collatéral pou cet y cherche à détruire la vie des autres.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Décès de Nicolas Cadivel : les hommage de Jean Hugues Ratenon

Article suivant

CCI Réunion : 4 apprentis du CENTHOR en immersion dans le prestigieux restaurant du Sénat (PHOTOS-VIDEO)

Free Dom