/

Stéphanie Poïny-Toplan : « comme Obélix, suis tombée dans la marmite (politique) dès mon plus jeune âge »

8 min de lecture
34

Nous poursuivons notre série politique du mardi « Les Ti Nouveaux ». Après la conseillère régionale et vice-présidente Amandine Ramaye (Plaine-des-Palmistes), la conseillère départementale Amandine Hoareau (Sainte-Rose), la conseillère départementale Camille Clain (Saint-Louis), nous vous présentons, ce mardi matin, 27 juillet 2021, Stéphanie Poïny-Toplan, élue conseillère régionale, le mois dernier, sur la liste d’union de la gauche conduite par Huguette Bello. Stéphanie Poïny-Toplan, 34 ans, est également adjointe au maire de Saint-André depuis juin 2020, déléguée à la Culture. Nous vous invitons aujourd’hui à faire de plus amples connaissances avec cette élue de Saint-André.

Stéphanie ici avec son papa Rico Poïny-Toplan.

Son enfance 

« Je suis née à Saint-Denis en 1986. J’ai grandi à Saint-André, dans différents quartiers : Petit Bazar, pour lequel j’ai un attachement particulier puisque mes grands-parents y ont toujours vécu; Centre-ville, Chemin Lagourgue, Mille Roches etc. Chez nous, la famille a toujours tenu une place importante. Et je prends souvent pour exemple mon père et ses frères qui débattent beaucoup sur tous les sujets. Parfois, ils sont en désaccord, mais ils restent toujours unis face aux autres. J’ai aussi passé une grande partie de mon enfance à Sainte-Rose, d’où est originaire ma mère. Mon grand-père paternel était agriculteur. J’ai eu la chance d’avoir des grands-parents très présents et très investis en politique, ce qui explique probablement mon engagement aujourd’hui.

Elle a fait ses études en métropole, à Bordeaux. Ici, de passage à Paris, sur les Champs-Elysées.

Son parcours scolaire et universitaire

« J’ai obtenu un bac littéraire au lycée Sarda-Garriga à Saint-André, puis j’ai fait des études en Droit des affaires. J’ai fait ma licence à Bordeaux, et je suis revenue pour la maîtrise. Mes expériences professionnelles m’ont finalement dirigée vers l’éducation nationale, et avant le Capes en documentation, j’ai obtenu un Master MEEF, spécialité CPE » ».

Sa situation familiale

J’ai une petite sœur de 33 ans. Je suis maman d’un enfant de 5 ans.

Sa situation professionnelle

Je suis professeure documentaliste au collège de Quartier-Français à Sainte-Suzanne.

 Son engagement politique

« Pour comprendre mon engagement politique, il faut remonter à deux générations plus loin. Mon grand-père était un grand communiste, qui a toujours participé activement aux campagnes électorales. Ses enfants ont été tout aussi impliqués que lui, et je prenais plaisir à les écouter raconter comment se passaient les campagnes quand ils étaient plus jeunes.

Je m’y suis intéressée de loin, jusqu’à ce que, l’année dernière, en 2020, je rencontre Joé Bédier. Il avait une vision nouvelle pour Saint-André, plus dynamique, proche de nos besoins. En tant que jeune Saint-Andréenne, puis adulte, puis mère de famille, il fallait toujours sortir de la ville pour un resto, un cinéma, une activité. Et, à ce moment là, j’avais deux possibilités : continuer à critiquer, ou agir et participer au futur de ma ville. Le militantisme et l’exemple de ma famille, m’ont poussé vers le second choix. C’est avec un soutien familial fort que je me suis lancée.

Pour l’anecdote, j’aime dire que je suis comme Obélix, tombé dans la marmite dès le plus jeune âge. Le soir du second tour des municipales de juin 2020, lorsque Joé Bédier et son équipe gagnent les élections, j’ai regardé avec émotion et fierté mon père et ses frères qui étaient présents devant la permanence électorale avec une petite pensée pour mon grand-père. Leurs valeurs ont traversé des générations ».

En visite sur le site de la Maison Valliamé, avec le préfet Jacques Billant et le maire Joé Bédier. (Photo : Y.M)

Ses mandats politiques

Je suis adjointe au maire de Saint-André, déléguée à la culture et au patrimoine. Nous avons à cœur de proposer aux Saint-Andréens, et à tous les Réunionnais, une offre culturelle riche. J’ai pour habitude de dire que la culture c’est la transmission des savoirs, savoir-faire et savoir-être. Elle nous permet de comprendre d’où l’on vient et d’être ouvert d’esprit. C’est un moyen de se divertir, mais aussi d’apprendre et de voyager et elle doit être accessible à tous, sans exception. Le grand projet culturel de la ville est la G’Art : espace culturel qui accueillera toutes les formes d’art.

Stéphanie avec sa collègue de la Région, Amandine Ramaye (à droite sur la photo). C’était lors lors de la première session plénière du 16 juillet dernier. (Photo : Y.M)

Je suis également conseillère régionale élue récemment sur la liste d’union de la gauche menée par Huguette Bello. A la Région, les enjeux sont importants là aussi dans tous les domaines : le transport, le logement, la formation pour ne citer que ceux-là et bien sûr la culture, qui reste un domaine que j’affectionne particulièrement ».

Ses passions, loisirs

« Je n’ai pas de hobbies particuliers. Je suis une touche à tout. J’aime découvrir de nouvelles choses. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai choisi de devenir professeure documentaliste. Les compétences sont transversales, elles me permettent de participer à tous les projets, avec tous les acteurs de la communauté éducative. La culture est aussi un domaine transversal, qui se retrouve partout ».

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

34 Commentaires

  1. Elu qui n’est pas présent, et qui ne s’intéresse pas au besoins de la population, la culture ce n’est pas des ti concert dans les quartiers , le projet G’Art est déconnecté de la réalité du terrain , ça ne répond a aucun besoin , un copie coller de la cité des arts que le en perdition à st Denis, et surtout un four tout incohérent . Un cinema a st andré alors que le complexe de sainte marie est en train de couler.

    Vous faite partie d’une équipe de bras cassé et le niveau est très bas, aucune réflexion et surtout aucune idée nouvelle, vous ne faite que pomper les projets des autres villes.

  2. C’est quoi cette mascarade, on veut nous vendre un produit qui ne passe plus dans cette article. Cette dame qui plus est élue, ne dit pas bonjour aux gens, se montre méprisante vis à vis des gens quand ils arrivent à l approcher et n est pas une foudre de guerre depuis qu elle est élue. En revanche, pour cumuler ses indemnités d adjointe, de conseillère régionale, elle est forte. Ajouté à son salaire de prof, ça doit approcher les 8000 euros par mois. Elle est pas belle la vie ! Profite bien.

    • La Viviane chérie de jmv le mieux peut être Mme indemnité qui dit depuis la gagne élections y dis plus de moun bonjour allez marché dont !

  3. Elu qui n’est pas présent et qui compte sur les autres administratifs pour lui sortir des projets auxquels elle ne comprend rien. Fait travail à ou comme bœuf moca , sans moyen, ni budget – est plus concentré sur sa carrière professionnelle qu’autre chose .
    Ne se mélange pas à des gens ou à la population qui n’est pas de son rang. Même les autres élus ont du mal avec elle . Il n’ont pas les meme arguments devant le maire

  4. la dernière l’animation phare de Saint André : UN KFC – c’est ça la culutre a saint andré. « Quand on a une adjointe à la culture qui n’acuns loisirs,pas étonnant que l’animation phare de la ville soit le KFC!!

  5. Pour une adjointe à la culture, dire je n’ai pas de hobby particulier !! La lecture, la musique, le théâtre alors ! Pourquoi avez vous eu la délégation culture ? Visiblement, ce n’est pas pour vos talents en matière de culture. Bon alors, peut-être pour votre engagement politique. Bien non, elle s’est engagée en politique en 2020. Mais sa famille oui. Fallait mettre votre père adjoint. Je ne comprends pas votre avancement si rapide… et je ne suis pas le seul. Mais bon c’était le choix du “Roi Bédier”

  6. Faudrait lui demander quelles sont ses relations avec les autres élues de Bédier.
    Ce qui est sur c’est que malheureusement pour eux, elle a semble t-il d’autres entrées qu’ils n’ont pas les pauvres.

  7. Je me demande comment elle va jongler avec son poste de prof documentaliste, d’élue à la culture et de conseillère régionale ! A moins qu’elle ne soit Wonder woman en réalité ! Ou sinon, elle compte cumuler les indemnités et son salaire de prof pendant 5 ans et se foutre de la population et du reste.

  8. Bravo madame toplan ! Enfin ça va bouger à st André !
    Un ti fille la cour toujour avec le sourire !
    Vivement que zot projet i réalise ! Nous va gain’ profite de not’ ville

  9. Oulala les rageux quand on ne sait plus quoi dire on fabule dis donc
    St André a tjrs été un désert culturel la salle de ciné enfin défunte salle de ciné où les fauteuils et matériels de projection sont passés je ne sais où. Ça date pas depuis l arrivée de bedier…mais c est tellement facile

    Et donc forcément quand on réussi ce n est pas grâce au travail effectué c est autre chose… pauvre esprit mal tourné et mal fondé

    Et vous travaillez pour la peau patate vous ??????

    Mme POINY TOPLAN faite fi des rageux et faites évoluer votre ville rester droite dans vos valeurs

  10. Toujours les malfamés de l’ancien dictateur maire et fils qui critiquent et qui n’ont pas compris que les élections sont terminée depuis 1 an. Hé oui pour eux si Saint André avance il faut que sa soit avec JMV sinon ils ne font que critiquer l’équipe municipale actuelle.
    La population à compris que il fallait le changement et qu’il faut laisser les élus travailler et arrêter de toujours critiquer. Les partisans de Jmv sont des maloki et ils le resterons…..Saint André avancera avec l’équipe Bedier.

  11. Oté na in’ 2 il gain’ pa lire ! Elle a dit elle touche à tou ! Elle la pas dit elle fait pas rien !
    Vivmen la g’art à st André ! Ben zartist nout ville sera en l’air !

  12. Stéphanie, votre position vous devez à vous même et à votre relation particulière avec le maire. Il faut l’assumer. Votre intervention à la mairie se définit comme : un personnage “orgueilleuse, qui ne pense qu’à sa petite personne”. C’est la réalité. Votre statut fait des envieux au sein de la majorité municipale. Le groupe majoritaire voit d’un mauvais œil votre position et cela vous le savez. Nous espérons qu’à l’avenir, vous serez plus polie et respecterez les St Andréens , sur ce point c’est pas gagné.

  13. Heu lol Les critiques lol ben koï les élus locaux virapoulle la FAI zot à part engraisser hein lol zot y plein que Mme toplan nena beaucoup fonction avec son travail collège ben zot jean marie virapoulle li lé toujours dans son travail malgré la gagne élections départementales et même avant quand li l’était la mairie sa zot y voit pas hein aller mettre la corde donc créole jamais content peut importe qui va gagn la mairie voilà

  14. Stéphanie, elle touche à tout… et surtout à rien. Depuis son élection à la mairie, elle s’est manifestée comme un brasseur d’air, que du vent. Sa proximité avec Joé a fait d’elle l’élue très particuliére. Elle a fait de la culture son mentor : Sa définition de la culture démontre pleinement son incompétence dans le domaine. Pour Stéphanie, la culture “c’est comme la confiture moins on en a, plus on l’étale”.

  15. le maire Joe Bedier était conseiller régional dans le groupe de Mme Bello lors du dernier mandat respecte son engagement de ne pas cumuler d’autres mandats que celui de maire. Très bonne initiative que de permettre à une jeune génération de prendre des responsabilités au niveau régional.

  16. Enfin, une nouvelle génération d’élus avec beaucoup d’envies et surtout de grands projets pour Saint-André. Cette ville sinistrée qui a brillé par son immobilisme pendant le règne des Virapoullé. Bravo mademoiselle pour votre engagement et surtout votre droiture et vos compétences. Celà me fait chaud au coeur de voir que la jeunesse de Saint-André s’implique sans calcul politicien pour faire avancer cette ville délaissée par le clan vira. Je suis fière de vous et du travail que vous êtes entrain d’accomplir. Le changement a bon goût, continuez à vous impliquer pour votre commune et la population sera à vos côté.

  17. Té, la band zélu virapoullé i déchaine à zot là. Zot la pas encore digère la défaite de 2020 ? Vous n’avez rien foutu pendant des décennies et maintenant quand d’autres élus commencent à travailler pour le bien être de la population vous disjonctez ? Les Zan mari, vivianne, rosange, marie lise, alain et Cie, allez cachiète dont. Vous faites pitié à voir. Nous avance avec joé et ses élus, cour derrière jusqu’en 2026 après zot sera définitivement mort comme dit les mauriciens. Stéphanie tu es quelqu’un de bien, continue ton travail à la mairie et la région et tu peux compter sur nous. Bravo ma fille.

  18. Elle m’a l’air sympa cette jeune élue: rien à voir avec madame Chane-To qui se croyait pour le maire. En plus, elle écrivait papa avec 4 (pas 3) P. Que dire des autres élus de virapoullé ? INUTILE. Vive le changement avec BEDIER.

  19. Depuis votre arrivée sur ST André aucun projet n’a été porté par la mandature en matière culturelle. en 2020, la population a voté pour le changement. Effectivement, les Saint Andréens, ont été berné, par votre mentor, cet incapable de Joé. Vous refusez d’échanger avec la population. Aujourd’hui, vous avez positionné des gros bras à l’entrée de la mairie. Vous avez fait le choix d’une fermeture de St André sur lui même. St André est la risée du département. La culture que vous portez est celle des Anges, vous faites preuve d’une absence totale de culture, de savoir. Votre intervention en témoigne.

  20. Madame, la culture doit permettre à la population de Saint André de s’élever, d’augmenter ses connaissances, d’améliorer les facultés de son esprit. Avec votre équipe de bon à rien sur St André, c’est tout l’inverse. Une équipe divisée, incompétente et un manque de savoir impressionnant. Vous êtes ridicule, toute la réunion a vu le niveau de culture de votre Ange de Maire. Si vous êtes tombée dans la marmite, faites en sorte d’en sortir rapidement pour la population de St André.

  21. Les supporters des Virapoullé battus, le papa comme le garçon ek Bédier, le papa i trouve pi la trace, le garçon la reconverti à li dan vidéo. Virapoullé père a empêché la Réunion d’avancer, li na rienk la gueule, St André i ressemble son figure, mi ose même pas parle à zot la figure son garçon.

  22. Les supporters des Virapoullé battus, le papa comme le garçon ek Bédier, le papa i trouve pi la trace, le garçon la reconverti à li dan vidéo. Virapoullé père a empêché la Réunion d’avancer, li na rienk la gueule, St André i ressemble son figure, mi ose même pas parle à zot la figure son garçon.

  23. Depuis 1 ans on n’a pas vu encore le changement pour la culture à Saint-André rien à l’horizon s’est peut-être le service qui gère la culture qu’il faut changer , qu’est que la directrice du service culture à proposé depuis qu’elle est en poste à Saint-André soit 15 ans. Sa seule manifestation c’est une journée du patrimoine bâclé et un concert au domaine de la vanille qui n’est pas dans l’attente des Saint-Andréenne ont fait venir la moitié du public de St-Denis pour avoir un effet foule. le changement dans la continuité pour le service culturel de Saint-André du côté de la Mediathèque Ausguste Lacaussade aussi il y a beaucoup de choses à dire zéro accueil pas un bonjour encore moins un au revoir en dirait qu’on vient déranger les agents qui surf sur internet pour regarder robe, bijoux et recette ne cuisine rien à l’horizon aussi du côté de la Médiathèque.

  24. Quel honte quand on voit ces commentaires des lecheurs de jmv ! Quand ou voit li la fin fais rentre ces chiens de gardes jumeaux, peintre , chauffeur ,sœur cali, legros et Cie alors que zot n’avait et toujours rien pour les anciens envoy à ou jmv en 2026 n’a montré à ou qui ça la relève

  25. 1986…c’est celle où j’ai quitté mon île…pour la toute 1ère fois de ma vie…, mais j’y suis revenu…, comme elle…comme tant d’autres! Partir est très enrichissant, cela ouvre l’esprit, comme on dit.
    Une partie de ma génération (fin années 60) n’a eu cette opportunité…
    On est né insulaire, on le demeure, on le revendique, on affirme son identité culturelle et cultuelle !
    J’ai connu ton grand-père, et ses combats et ses luttes, qui lui a connu le les miens, mes oncles, Adrien (le cousin de mon défunt papa), Laurent (parti trop tôt en octobre 1988; en mars 1983 : il s’est passé quelque chose de fort à St-André…). Laurent était avant tout un humaniste, avant d’être un politicien. Lui aussi aura été dans le monde (Éthiopie durant le conflit avec l’Érythrée, etc.).
    Saint-André accuse un immense retard, comme tout le reste de la Réunion.
    J’ai visité quelques pays depuis (Suède, Nouvelle-Zélande, USA, Hollande, Angleterre, Belgique, Hongrie, Espagne, …).
    Je ne comprends pas les commentaires des gens, enfin une partie.
    Je suis content de ce rajeunissement de la classe politique réunionnaise, notamment au sein de l’Assemblée régionale.
    Le travail est incommensurable, mais c’est toujours exaltant de servir son péi.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Michel Fontaine “va très bien, merci pour lui” !

Article suivant

Département : deux rapports de la Chambre régionale des comptes au menu (VIDÉOS)

Free Dom