Sucres spéciaux: Tereos dément l’utilisation de déchets industriels et porte plainte pour diffamation

dans Actualités/Infos Réunion

Dans un communiqué publié  ce vendredi après midi, Tereos confirme avoir reçu le 27 juin dernier, la visite d’agents de la DGCCRF. Cela relative aux procédés de fabrication et à l’étiquetage de certains sucres spéciaux produits à l’Ile de La Réunion.

Le groupe confirme en effet qu’il coopère pleinement au travail de la DGCCRF et “dément formellement les allégations parues ce jour dans la presse évoquant de façon mensongère une possible utilisation de déchets industriels dans l’élaboration de certains sucres spéciaux”.

Tereos dénonce par ailleurs toute information erronée ou de nature à tromper le public, ou à jeter un doute sur la sécurité alimentaire des sucres spéciaux produits à l’Ile de la Réunion. A ce titre, la société dépose une plainte pénale en diffamation, entre les mains du doyen des juges du TGI de Saint Denis de la Réunion concernant des imputations mensongères parues dans la presse.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Mouton noir Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Mouton noir
Invité
Mouton noir

Je veux pas casser du sure sur le dos de Tereos mais ils me semble qu’ils se sont bien sucré sur les aides de l’UE.
Les industriels n’ont que faire de la santé public , quand vous découvrez que de l’huile de moteur issus de la pétrochimie peut se retrouver dans nos assiettes a travers l’huile de cuisine avec la bénédiction de l’UE .. On se dit que tout est permis tant que cela profite aux industriels .

http://www.lefigaro.fr/sante/2008/05/14/01004-20080514ARTFIG00602-de-l-huile-de-moteur-dans-des-produits-alimentaires-.php?mode=imprimer