//

Sur un an, les prix augmentent de 4,2 % à La Réunion

4 min de lecture
7

En juin 2022, les prix à la consommation augmentent de 0,6 % à La Réunion, après + 0,7 % en avril et mai. En juin, la hausse de saison des prix du transport aérien est particulièrement marquée, et s’accompagne du renchérissement des prix des produits pétroliers qui s’accélère. À l’inverse, la baisse des prix de l’alimentaire se poursuit, entraînée par ceux des produits frais, même si les prix des produits hors frais continuent d’augmenter. Par ailleurs, les prix des produits manufacturés sont stables.

Sur un an, les prix augmentent de 4,2 % à La Réunion après + 3,8 % sur un an en mai. La forte hausse des prix des produits pétroliers s’amplifie et s’accompagne de l’augmentation des prix du transport aérien qui se poursuit. Dans l’alimentaire, la hausse des prix ralentit.

L’augmentation sur un an des prix à La Réunion est inférieure à celle mesurée en France hors Mayotte (+ 5,8 % en juin, + 5,2 % en mai).

Les prix à la consommation augmentent de 0,6 % en juin 2022 à La Réunion. Ils augmentent particulièrement pour l’énergie et les services. À l’inverse, les prix de l’alimentaire reculent, tandis que ceux des produits manufacturés sont stables.

La hausse des prix de l’énergie s’accélère à nouveau au mois de juin : + 3,3 % après + 1,1 % en mai et + 2,5 % en avril. Cette augmentation en juin est tirée exclusivement par le renchérissement des tarifs des produits pétroliers (+ 4,4 % après + 1,5 % en mai), sur fond de tensions internationales et de chute de l’euro face au dollar. Les prix du sans-plomb et du gazole augmentent respectivement de 6,0 % et de 4,3 %, tandis que le prix de la bouteille de gaz recule de 3,1 % grâce à la baisse des cotations (figure 1 et figure 2).

Avec + 0,8 % en juin, la hausse des prix des services se poursuit pour le quatrième mois consécutif. Les prix du transport continuent d’augmenter (+ 13,0 % après + 11,6 % en mai), tirés par ceux de l’aérien en haute saison. Les tarifs des services de santé augmentent à nouveau (+ 0,3 %), tandis que les prix des loyers et services rattachés, des services de communications et des « autres services » (services financiers, hôtellerie, restauration, etc.) sont stables.

La baisse des prix de l’alimentaire se poursuit en juin (- 0,4 % après – 0,2 % en mai). Comme en mai, la baisse est exclusivement portée par celle des produits frais (- 9,0 % en juin après – 9,4 %), qui contraste avec l’envolée des prix en février et mars après les passages des cyclones Batsirai et Emnati. Hors produits frais, en revanche, les prix augmentent encore en juin (+ 0,5 %) mais moins qu’en mai (+ 0,8 %). En particulier, les prix des huiles, beurres et margarines repartent à la hausse.

Les prix des produits manufacturés sont quant à eux stables.

7 Commentaires

  1. On se rattrape avec les 4 pour cent qu l’état revalorise sur salaire et retraite de base ! Macron est bon financier et il donnera encore au peuple le pouvoir d’achat !!! Vivre la France des pauvres

  2. on voit bien que les personnes qui font les statistiques des prix à la réunion, ne font pas de courses, ou bien elles sont super payés, un morceau de beurre à 4,80 euros au lieu de 2,50 euros avant , allez voir dans les supermarchés les prix des laitages et le riz , ça a augmenté de 50 pourcent presque , et vous parlez de 4 pourcent , ne restez pas dans vos bureaux regardez autour de vous .

  3. les factures ont exagérément augmenté, EDF pour une facture de 300 euros on vous taxe 150 euros de TVA , et autre , la douane a augmenté de 30 pourcent sur les colis qui arrivent de métropole, les gens ne commanderons plus , et la poste n,’aura plus de travail, tous est fait pour que l’état ramasse de plus en plus sur les contribuables , tous ça ce sont nos dirigeants qui votent ces lois et eux ils sont grassement payés , la classe moyenne c’est les plus défavorisés.

    • Mem brede lé cher …la morue sardine pauvre i gagne pu mangé….et zordi si ou veu etre footballeurs allé en France i fo ou detecte ou marmaille entre 250e et 400e…lol mdr et li lé pas sur d’être prit…le marmaille 12ans champion boxe i fo li sorte 4000e mi compren pa le sport doit pas etre un moyen d’intégration…o lieu paye in route 3milliards ou fair in téléphérique na point dé chose plu important

  4. Tout est faux dans ces documents, qui sont partis faire ses courses pour faire cette publication bande de voleur, menteur on attend koi pour tout chavirer et faire un deuxième chaudron

  5. Alors il vaut mieux mourrir et laisser la planète aux riches ! Attention de crever la bouche ouverte messieurs on vous mettra un peu de colle entre les lèvres

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Loi sur le pouvoir d’achat : la réduction de Total Energies s’appliquera-t-elle en outremer ?

Article suivant

Agressée sexuellement sur la piste cyclable de l’Etang-Salé

Free Dom