Sylvie Lemaire nommée à l’ODEADOM : les réactions se multiplient

4 min de lecture

Sylvie Lemaire est nommé à l’Office de développement de l’économie agricole d’outre-mer (ODEADOM). Elle succède à Joël Sorres. Les réactions se multiplient par rapport à cette nomination.

Réaction de la FDSEA

La FDSEA a appris dans la presse que Sylvie Lemaire prendra la place de Sorres dans l’ODEADOM. Dans un communiqué, Alix MARDE , président de la FDSEA indique qu’il ne peut que s’ “interroger sur cette nomination d’un administratif de Téréos à la place d’un professionnel du domaine agricole qui sont pourtant nombreux à pouvoir représenter la Réunion au sein de cette institution.”

“Il ne faut oublier que les aides POSEI ne concernent pas seulement la canne mais l’ensemble des filières de production ! A l’heure où l’industriel sucrier reste le seul monopole imposé à la Réunion, comment peut-il avoir une vision d’ensemble pour protéger les agriculteurs ?

La FDSEA craint que les décisions que cette personne défendra ne seront pas objectives. Les agriculteurs ne peuvent pas se sentir sereinement représentés par l’usinier dans une instance si importante que l’ODEADOM. La FDSEA demande donc la remise en cause de cette nomination.

Réaction de la Fédération réunionnaise des coopératives agricoles

Au travers de ce communiqué de la presse, la Fédération Réunionnaise des Coopératives Agricoles (FRCA) – qui représente l’ensemble des coopératives agricoles de La Réunion – souhaite rappeler qu’elle ne s’est jamais positionnée en faveur de la représentante de TEREOS pour siéger à l’Office de développement économique et agricole des Outre-mer (ODEADOM), comme la presse écrite locale le mentionne ce jour.

Pour rappel, en février 2021, un siège était vacant au sein de cette structure nationale chargée d’accompagner le développement de l’agriculture en outre-mer, à la suite de la nomination de M. Joël SORRES à la présidence de l’ODEADOM.

En janvier 2021, la FRCA avait fortement appuyé la candidature de M. Alain DAMBREVILLE Agriculteur depuis 25 ans en production de canne à sucre et maraichage – président de l’ARMEFLHOR – pour devenir le nouveau représentant et défenseur du modèle agricole réunionnais.  Les services de l’État avaient alors préféré la candidature de la représentante de TEREOS à celle de M. DAMBREVILLE.

La FRCA estime qu’il est de la responsabilité des structures qui ont soutenu la représentante de TEREOS de clarifier leur choix de ce profil pour représenter la production agricole et le commerce de produits agricoles. En effet, de par ses activités industrielles, TEREOS est loin d’incarner la coopération agricole et toutes les autres missions rattachées au mandat d’un représentant de l’ODEADOM.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Covid-19 : les indicateurs en baisse cette semaine ?

Article suivant

Port : le navire des TAAF à quai depuis ce matin

Free Dom