Tampon : jugé à 23 ans pour coups et étranglement sur sa jeune compagne

1 min de lecture
7

Des coups, des claques, des étranglements, des menaces de mort à répétition sur sa jeune copine. Un homme de 23 ans était convoqué devant le tribunal de St-Pierre hier, mercredi 19 janvier, pour des faits de violences.

Le couple était ensemble depuis deux mois environ.

L’individu avait déjà été condamné en mars 2021 pour violences sans incapacité sur son ex-compagne et avait écopé de 8 mois de prison avec sursis.

Lors de l’audience de ce mercredi 19 janvier 2022, l’homme a demandé un délai pour sa préparer sa défense. Il a rendez-vous devant le tribunal le 28 février prochain. L’individu a été placé en détention provisoire.

 

7 Commentaires

  1. Faites attention avec qui vous vous mettez, que vous soyez homme ou femme. Renseignez-vous un minimum. Les déséquilibrés et les repris de justice de violences conjugales courent les rues.

  2. Perso mes amants m’étrangle mais juste pendant le sport du soir avec fessée et tirage de cheveux pour de meilleurs sentiments. Blague à part courage aux femmes victimes de violences conjugales et surtout faites très attention avec qui vous vous mettez en couple. Les pervers narcissiques au début sont des anges puis dévoilent leurs vrais visages.

  3. Perso mes amants m’étrangle mais juste pendant le sport du soir avec fessée et tirage de cheveux pour de meilleurs sentiments. Blague à part courage aux femmes victimes de violences conjugales et surtout faites très attention avec qui vous vous mettez en couple. Les pervers narcissiques au début sont des anges puis dévoilent leurs vrais visages. Soyez prudente.

  4. Lé « intéressant » ce que ou dit madame. De cet violence quand lé consentant ou non. Et c’est là, na un peu y comprend pu rien. Magine un fanm y dit que fo « clak son derrière » lo soir et la journée elle y porte plainte pou lo boug’….un peu comme lo chanson Boris Vian : « fais moi mal Johnny Johnny… ».y faut un grand travail sur chaque individu puisque toute lé pas pareil et que pas toute y comprend la psychologie. Sans entrer dans le jargon médical té noré été bien des cours la dessus pour personnes lambda. Sans en faire out métier. Un peu comme au XVI siècle té existe des livres pour jeune fille sur son futur et sa nuit de noce.

Répondre à Charlotte Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Serge, 77 ans, handicapé à Bras-Panon : « le plafond s’est effondré sous mes yeux… »

Article suivant

SDF agressé à Pierrefonds : le papa qui a voulu venger son fils se retrouve en prison depuis hier.

Free Dom