/

TCO : « On additionne les forces et on investit sur le territoire »

6 min de lecture
1

Cette semaine, Emmanuel Séraphin, président du TCO et Mireille Morel Coianiz, vice-présidente du TCO déléguée aux finances, ont invité les partenaires financiers à une rencontre afin de leur présenter les projets de l’agglomération, ses priorités d’investissements, ses besoins sur le plan financier.

C’est la première fois que le TCO échange dans ce format. « On s’est fixé comme ligne de conduite, de s’ouvrir à tous les acteurs qui sont partie prenante de notre territoire, afin de l’aménager dans la plus grande concertation qui soit. Afin de préparer l’avenir du TCO, nous prenons part au mouvement de relance, en nous engageant notamment dans un Contrat de Relance et de Transition Ecologique et nous travaillons sur notre projet de développement, notre projet de territoire Ouest2040. Bien engagé, celui-ci sera approuvé à la fin de cette année. Il structurera les orientations de notre politique d’investissements. Notre conviction est que le TCO doit assumer et réaliser son ambition : être la capitale économique de La Réunion », a annoncé Emmanuel Séraphin.

Le Territoire de la Côte Ouest dispose d’indéniables atouts et de potentiels qui lui procurent une forte attractivité

Territoire dynamique qui combine plusieurs atouts tels que des infrastructures et des équipements de qualité, des sites remarquables (Mafate, faisant partie du« patrimoine mondial », Sentier Littoral Ouest, Réserve de l’Étang, Réserve Marine…), une population jeune, un foncier et une densité économique forte, une offre commerciale importante, des équipements touristiques, culturels abondants, et un écosystème d’acteurs mobilisé, le TCO peut se prévaloir d’atouts « économiques » :

  • il accueille, selon les récents chiffes de l’INSEE, 31% des entreprises réunionnaises et 25% des emplois ;
  • il concentre sur son territoire des secteurs économiques moteurs liés à l’activité industrialo-portuaire et au tourisme et voit émerger de nouvelles activités à fort potentiel (filières vertes, écologie industrielle, économie bleue, économie sociale et solidaire) ;
  • il dispose d’une offre foncière importante : 250 ha aménageables ;
  • des projets majeurs tels que l’Ecocité, ou l’aménagement de la Zone Arrière Portuaire
  • des investissements structurants liés à la modernisation des réseaux d’eaux usées et d’eau potable, des ports de plaisance, des zones d’activités économiques existantes, des travaux d’endiguement pour sécuriser le territoire…

377 M€ d’investissements sur les prochaines années

Le TCO a validé une programmation pluriannuelle d’investissement ambitieuse de 377 M€ sur les prochaines années, dont 326 M€ pour l’ensemble des budgets entre 2022 et 2026 (65 M€/an en moyenne).

Pour assurer le financement de cette programmation d’investissement ambitieuse, le TCO pourra s’appuyer sur les fonds européens, les dispositifs d’aide nationaux et régionaux. Mais la communauté d’agglomération souhaite aussi sécuriser la mise en œuvre de ces opérations en proposant aux banques un partenariat durable au travers de conventions-cadres axées sur 3 points :

  • Sécuriser les emprunts long terme, dans le cadre de conventions pluriannuelles : compte tenu des premiers chiffrages identifiés dans la programmation pluriannuelle d’investissements, le volume d’emprunts nécessaire au financement des opérations (tous budgets confondus) s’établirait à près de 69 M€ sur les trois prochains exercices ;
  • Disposer d’outils de préfinancement : le TCO souhaite optimiser le recours aux subventions pour le financement de ses investissements, notamment sur le Plan REACT UE (FEDER et FSE), le POE 2021-2027 en plus des aides de l’Etat : Plan de Relance, Fonds Exceptionnel d’Investissement (FEI) et la Dotation de Soutien à l’Investissement Public Local (DSIL).  Pour assurer le portage financier transitoire des investissements, l’agglomération devra recourir à des outils de préfinancement (prêts relais ou autres produits) ;
  • Mettre en place des lignes de crédit de trésorerie :pour les budgets annexes, le TCO envisage en effet de mobiliser des lignes de crédit de trésorerie dont les niveaux restent à déterminer en fonction du rythme de recouvrement des recettes liées aux redevances d’eau et d’assainissement des eaux usées.

Des rendez-vous seront prochainement fixés entre le TCO et ces nouveaux partenaires visiblement intéressés par les projets de développement du territoire Ouest.


1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Les batteries sont de nouveau acceptées en déchèterie

Article suivant

Retour sur le Marché aux Fleurs Comestibles de Saint-Denis (VIDEO)

Free Dom