/

Téléphérique Urbain Chaudron/Bois de Nèfles : la boucle est bouclée avec l’épissure !

4 min de lecture

Après la finalisation de la boucle de câble « amont » entre la station motrice de Moufia et la station de Bois de Nèfles, c’est au tour de la boucle aval entre Moufia et le Chaudron qui a été finalisée le vendredi 27 août.

En effet, une fois les pylônes et les gares finalisés et disponibles, les équipes ont procédé au déroulage des câbles de communication et surtout du câble tracteur qui permet aux cabines de circuler. Cette opération s’est déroulée le mercredi 18 aout dernier. Une opération technique délicate et indispensable reste à réaliser pour former la boucle de câble. Il s’agit de l’épissure.

« L’épissure est l’assemblage de deux extrémités de câble afin d’obtenir une boucle sans fin. Elle doit assurer une solidité et durée de vie analogues à celles du câble. Opération réalisée entièrement manuellement, l’épissure nécessite rigueur et savoir-faire pour que le point de raccordement des câbles soit invisible. A ce point d’assemblage, le câble ne doit pas être supérieur de plus de 10% à son diamètre nominal. Ces raisons expliquent que le câble dans la zone de l’épissure, outre les critères de solidité et longévité, doit répondre à des exigences strictes en terme de diamètre mini et maxi. Pour cela les techniciens, appelés « épisseurs » utilisent des aiguilles, ou épissoirs, ainsi que des outillages spécifiques pour « tricoter » entre les torons qui forment le câble. »

On réalise l’épissure en deux temps :
– Le câble est d’abord entièrement déroulé le long de la ligne entre la gare de départ et la gare d’arrivée, les gares de Chaudron et Moufia, afin de former une boucle au sol. Les deux extrémités de câble ouvertes sont disposées côtes à côtes pour débuter le mariage. Les torons qui constituent le câble sont ensuite « détricotés» sur plusieurs mètres afin de pouvoir marier les extrémités entre-elles. Pour cela les techniciens prennent un toron du câble qui vient d’une extrémité du câble et le remplacent par le toron du câble qui vient de l’autre extrémité. Cette étape est très importante car il ne faut pas que l’on puisse voir ni sentir de différence de diamètre entre le point de mariage et le câble.

Ces opérations durent une journée et demie puis le câble est mis en mouvement. Il subira plusieurs tests avant d’entrer dans la phase d’essai avec les cabines.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Ericka Bareigts rend hommage au syndicaliste Georges-Marie Lépinay

Article suivant

L’ancien Sénateur de Mayotte, Marcel Henry, est décédé

Free Dom