[Alt-Text] [Alt-Text]

Témoignage poignant de parent de grands prématurés

“Donner naissance à des bébés prématurés est un véritable bouleversement.
Être maman de grands prématurés, c’est connaître le deuil d’une grossesse heureuse, d’un ventre bien rond, d’un accouchement imaginé et des pleurs de beaux bébés joufflus.
Je n’aurai jamais cru un jour mettre un pied dans un service de réanimation.
Jamais pensé voir un jour mes bébés branchés de partout, si petits, si fragiles.
Je ne pensais pas voir la mort si proche de la vie.
Je n’aurai jamais cru devoir affronter les apnées respiratoires, les bradycardies, les machines qui sonnent le danger, la solitude, la véritable peur, celle qui vous paralyse, qui vous empêche de respirer.
Être parent de grands prématurés, c’est apercevoir nos bébés minuscules, à la peau fine comme du papier, branchés de partout à des machines.
Et… être submergé d’un amour écrasant.
 Être parent de grands prématurés, c’est connaître la peur et l’impuissance, ce désir désespéré d’aider ses enfants, d’alléger leurs souffrances, cette envie de faire n’importe quoi pour être sûre de rentrer un jour avec eux à la maison…
Nous avons été émerveillées à chaque étape. Nous avons passé des heures et des heures à serrer nos bébés contre nous, à leur parler et leur dire que nous sommes là et que tout irait bien. Nous avons aussi passé des nuits en tête à tête avec ce tire-lait, celui qui permet à bébé de bien se développer.
Quand on est parent de grands prématurés, on vit les choses autrement.
On sait qu’en dépit des souffrances, des difficultés, des larmes et des nuits blanches, nos bébés sont vraiment, vraiment merveilleux car ils sont tout simplement en vie.
Être parent de grands prématurés c’est aimé si fort qu’on pourrait tout donner pour les voir heureux et en bonne santé. Nous avons imaginé l’avenir et admis qu’il serait peut-être plus difficile que prévu.
Nous avons accepté que les difficultés d’apprentissage, les troubles moteurs n’auraient pas vraiment d’importance, pas plus que le temps que nos enfants mettraient à marcher parce que rien n’est insurmontable tant que nos enfants sont vivants.
Tout le personnel médical, la famille, les amis et les autres parents ne pourront jamais vraiment comprendre… de notre point de vue nos bébés magnifiques sont des guerrières, des bébés qui se sont battus et qui ont surmontés un nombre incroyable d’obstacles. Être les parents de tels enfants est l’une des choses les plus difficiles qui aurait pu nous arriver, mais peut-être aussi l’une des plus belles.
Aujourd’hui, nous apprécions chaque minute, chaque instant avec nos enfants. Nous sommes reconnaissants de les avoir en bonne santé”.

#inspiré_de_Catherine_Biros

Tags:
Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
StéphaneAmelMaillot Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Maillot
Invité
Maillot

Bonjour, je suis maman de jumeaux prématurés 32sa et oui les mots que vous avez dit sont si vrais et beaux, car ce témoignage je l ai vécu il y a 5ans mais comme si c était hier tellement que cet événement est gravé en moi. Mais aujourd’hui je remercie le ciel en voyant les jumeaux grandir et surtout au travail du personnel soignant du service réa.

Amel
Invité
Amel

Bonjour je rejoins ces parents car mon mari et moi on a vécu la même chose au mois de septembre une chose que je ne n oublierai jamais après une déni grossesse et connu fin juillet début août le choc d’accoucher en septembre et de voir son bébé branche de partout . D espérer que son bébé va vivre et que tous les jours il est en train de battre pour continuer à vivre et nous parenys être impuissant à attendre que tout va aller mieux a voir tous les médecins infirmières autour de votre enfant pour l aider à… Lire la suite »

Stéphane
Invité
Stéphane

Bonjour on et parent de 2 enfant prématuré un nee a 24 semaine lui maintenant ou il ai ces un petit ange et la il surveille sa petite sœur nee a 30 semaine les parent qui on des enfant prématuré il faut savourais ces moment la il faut être fort et combattant

Derniers de Courriers des lecteurs

WordPress Video Lightbox
Aller en Haut