Crédit Photo Dominique Chevalier

“Ma soeur victime des 7 coups de couteau à Bras-Fusil se bat pour vivre” : PODCAST

3 min de lecture
10

Il y a six jours, dans le quartier de Bras-Fusil à Saint-Benoît, un homme a poignardé son ex-compagne à plusieurs reprises. La victime de 42 ans se trouve toujours à l’hôpital.

Son état s’est stabilisé mais “elle se bat toujours pour vivre”, nous explique Laurence, la soeur de la victime. “Je vais la voir tous les jours. On a enlevé la sonde gastrique. Son poumon a été écrasé, on va voir si on peut le récupérer. Cela me fait mal de voir ma soeur comme ça, avec toutes ces machines. C’est impressionnant. Elle a vécu un gros traumatisme, on est là pour elle. On la soutient, on l’encourage. On veut lui redonner goût à la vie“, raconte-t-elle, en pleurs, meurtrie par la situation.

Laurence a également donné certains détails du drame dans un témoignage bouleversant : “Dans la voiture, pendant qu’il la conduisait à l’hôpital, l’homme la suppliait de ne pas porter plainte. On se demande comment, avec toutes ces blessures, elle a pu marcher jusqu’au GHER car elle a été déposée sur le rond-point d’en face. Il l’a enroulée avec un drap blanc pour que les gens ne voient pas qu’elle était recouverte de sang. J’ai récupéré les vêtements de ma soeur. Ils étaient maculés de sang.  Pour nous, la famille, ce n’est pas facile. Je rappelle qu’elle était séparée de cet homme depuis plusieurs mois et qu’ils n’ont jamais habité ensemble.”

La fille de la victime lance un appel à la solidarité

La fille de la victime, Larissa, se trouve en métropole et souhaite être au chevet de sa mère à la Réunion mais n’en a pas les moyens. Elle appelle donc à la solidarité et a lancé une cagnotte Leetchi afin de récolter des fonds pour se rendre sur notre île accompagnée de ses deux enfants.

Violences conjugales : la belle-soeur de la victime réagit

Sheila, la belle-soeur de la victime, a également appelé radio Free Dom ce matin. Elle souhaitait réagir au sujet abordé sur nos ondes, qui est les violences conjugales : “Je connais beaucoup de gens dans cette situation, je dis à toutes les femmes battues de quitter ces hommes. Certains abusent de la femme.”

Après l’agression survenue à Saint-Benoît, l’homme âgé de 50 ans a tenté de s’immoler par le feu. Il se trouve actuellement au service des grands brûlés de l’hôpital de Saint-Pierre. Une enquête préliminaire pour tentative d’homicide est en cours.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




10 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox