/

Thierry Robert, candidat dans la 7ème : « aucun ultra-marin ne peut vivre avec un smic ! »

13 min de lecture
11

Thierry Robert a tenu une conférence de presse, hier, samedi 14 mai, dans le cadre de la campagne électorale des législatives qui se dérouleront les 12 et 19 juin prochains. Il était entouré de Julie Sautron, étudiante ainsi que de Joël Bègue « ambassadeur réunionnais de la 3ème jeunesse » et de Wilson Adras, délégué syndical.

« Je constate tous les jours que les besoins primaires pour les étudiants sont de plus en plus difficiles à recouvrer. Un loyer pour un studio près de l’université est en moyenne à 575 € ce qui correspond plus ou moins au montant de nos bourses. Il est impossible d’y arriver sans l’aide de nos familles et des associations », a souligné Julie Sautron.

« Le combat que mène Thierry Robert est le bon ! Quand on voit qu’une petite mamie ne peut pas venir à un bal sans demander l’aide aux enfants c’est bien la preuve que les retraités ne peuvent pas du tout vivre avec leurs retraites de misère. Hier j’ai encore rencontré une personne qui touchait 190 euros de retraite par mois sans aide elle ne peut pas se nourrir tout simplement. Beaucoup ne peuvent même pas payer une journée à 5€ ! C’est une bataille à mener pour la dignité de la 3ème jeunesse. Et je soutiens entièrement Thierry Robert alors je ne me suis jamais engagé en politique sauf auprès d’Aurélien Centon. Moi je demande à la 3ème jeunesse de soutenir Thierry Robert pour qu’il donne de la voix aux retraités réunionnais », a ajouté Joël Bègue.

« Aucun ultra matin ne peut vivre avec un smic c’’est une évidence que personne n’ose dire ! Depuis longtemps les travailleurs demandent l’équité sociale, le Travailleur est asphyxié par le cout de la vie et il n’a droit à rien ou si peu.. Pas question de dire aux entreprises d’augmenter les salaires en masse ca risque de faire couler nos petites entreprises. Mais il faut d’urgence trouver des solutions. Les smicards sont totalement oubliés .et de nombreux syndicalistes entendent le message de Thierry Robert », a insisté Wilson Adras.

Juste avant eux, Thierry Robert avait en effet pris la parole  pour présenter ses 11 solutions « afin d’éviter un carnage économique et social » à la Réunion, en précisant « qu’aucun ultra marin ne peut vivre avec un Smic ».

« L’explosion du prix de l’immobilier, + 20% en un an dans certaines zones de l’île, la vie chère qui s’accentue (soit près de 25% plus cher qu’en Hexagone), le prix de l’énergie qui explose, les matières premières et les denrées alimentaires qui sont les victimes de la crise du Fret et de l’inflation, la disparition progressive des services publics et le désengagement financier de l’Etat, sont un cocktail explosif ! La résilience des Réunionnais qui n’est plus à prouver mais elle sera dans les prochains mois mise à rude épreuve.

Le nombre de demandeurs d’aides sociales et d’aides alimentaires explose, ces seuls indicateurs devraient alerter tout un chacun car c’est bien une révolte populaire qui gronde et son expression a été plus que claire lors des dernières présidentielles. On ne passe de Mélenchon à Le Pen en 1 semaine pour des raisons politiques mais bien pour faire exploser une société qui condamne la grande majorité des Réunionnais à la précarité perpétuelle et bien trop souvent à la misère ou à la débrouille.

Tout le monde, il suffit de tendre un minimum l’oreille, peut entendre les Réunionnais dire que même en travaillant on ne peut plus se loger, on ne plus remplir le frigo après le 10 du mois, on ne peut plus partir en vacances, on ne peut plus offrir aux enfants des loisirs, payer les factures etc. Nous sommes dans une économie de la débrouille ou la solidarité réunionnaise joue à fond mais à un moment, je vous le dit, ca va péter si les élus et notamment les parlementaires ne proposent aucune loi, ou adaptation des lois et si personne ne tire le signal d’alarme à Paris !

Quand on a des prix de l’immobilier qui flirtent en moyenne à 4000 du M2, que les prix à la consommation sont aujourd’hui plus cher de 25% qu’en hexagone et que moins de 10% des travailleurs gagnent plus de 3000€ par mois et que la moitié des Réunionnais vivent avec moins de 1074€ par mois comment voulez vous que les gens achètent ou louent un appartement ou une maison, ou puissent tout simplement consommer sans compter chaque centimes après le 10 du mois ? Comme un Réunionnais et encore plus les jeunes Réunionnais peuvent encore arriver à vivre sur leur île ? Vous trouvez ça complètement dingue ? Les Réunionnais aussi !

Nous pourrions dire qu’il faut augmenter tous les salaires sauf que la rentabilité aujourd’hui d’une TPE ou PME (94% du tissu économique de l’île) est aujourd’hui très faibles et nous risquerons de fragiliser les entreprises réunionnaises, et la hausse des salaires généralisés alimenterait l’inflation et le gain obtenu par la hausse des salaires serait réduit à néant en quelques mois. »

« Pour éviter un carnage social et économique, il y a pourtant des solutions et les parlementaires de La Réunion ont un devoir d’en trouver au lieu de se totocher pour des peccadilles politiciennes sans intérêt et de s’endormir dans les fauteuils confortables du Parlement ! Il faut travailler sur les moyens d’augmenter les revenus des Réunionnais sans faire exploser les couts de production de l’entreprise et il faut travailler sur la réduction des dépenses pour vivre sur notre île. Voilà comment on augmente le pouvoir à vivre des Réunionnais ».

1ère solution : réformer l’octroi de mer (sauf sur les produits de luxe) qui gonfle artificiellement les prix. En parallèle, il faut installer un mécanisme de compensation pour les collectivités locales en taxant davantage les pollueurs/payeurs ainsi que l’alcool et la cigarette

2ème solution : rendre obligatoire les jardins partagés lors de la création de logements sociaux et permettre à chaque réunionnais d’élever dans leur cour leurs animaux (poules, lapins, etc) pour leur consommation personnelle et produire leurs propres légumes bio.

3ème solution : instaurer une vraie continuité territoriale comme en corse ce qui permettra de diminuer les coûts d’approche des produits d’importation et diminuer les prix de vente.

4ème solution : indexer le smic, les aides sociales, l’aide aux logements, les retraites et la bourse des étudiants sur le coût de la vie et non sur l’inflation. Les fonctionnaires ont une surprime pour faire face à cette vie chère et pourquoi pas les familles réunionnaises non fonctionnaires ? C’est tout le monde ou personne !

5ème solution : rendre obligatoire la participation des salariés aux bénéfices de toutes les grosses entreprises dès la 1ère année. Supprimer le blocage de 5 ans des dividendes touchés. Ça permettra aux entreprises d’avoir des salariés plus motivés, et redistribués équitablement le fruit de leur travail et pouvoir augmenter substantiellement leur pouvoir à vivre immédiatement sans attendre les 5 ans obligatoire aujourd’hui pour pouvoir toucher et dépenser cette manne financière.

6ème solution : obtenir le financement intégral par l’Etat ou l’Europe des moyens de production de l’énergie chez chaque particulier. Chauffe eau solaire, mini turbine hydro électrique, mini éolienne, panneaux solaires ce qui réduira considérablement les dépenses en énergie de chaque réunionnais et nous donnera des marges de manœuvre pour faire face à la demande toujours plus forte en électricité notamment avec le boom des véhicules électriques et de la digitalisation de la société.

7ème solution : faire de La Réunion une grande zone franche globale pour créer les conditions favorables à l’investissement et à la création d’entreprise et in fine de l’emploi sur notre île donc augmenter le pouvoir à vivre des réunionnais.

8ème solution : se battre pour avoir la même TNT qu’en hexagone pour donner le choix aux Réunionnais entre une TNT complète et un abonnement satellitaire.

9ème solution : défiscaliser totalement les dons en nature ou pécuniers aux associations venant en aide financière ou alimentaire aux Réunionnais et qui sont agréées par l’Etat ou les institutions territoriales de l’île.

10ème solution : rendre obligatoire la consultation de l’organisme en charge du foncier non agricole pour tout foncier en vente quelque soit la surface. Objectif, permettre de maitriser le coût du foncier pour que plus de familles des classes moyennes et modestes soient en mesure de devenir propriétaire.

11ème solution : remise à plat des barèmes et quotient d’attribution d’APL avec indexation sur le prix moyen du marché tout en encadrant le montant des loyers par les mairies afin de limiter les hausses exagérées et redonner du pouvoir à vivre à la population.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

11 Commentaires

  1. purée il est fort le bonhomme il était au pouvoir il a rien sinon bat carré en première et là il est comme le beaujolais nouveau il débarque et d’un coup de baguette magique il va résoudre tous les problèmes qu’il n’a pas pu faire lorsqu’il était au pouvoir de plus j’aimerai bien voir lui chef d’entreprise donner les 33%de vie chère à ces employés. il aurait du donner l’exemple bien avant

  2. purée il est fort le bonhomme il était au pouvoir il a rien sinon bat carré en première et là il est comme le beaujolais nouveau il débarque et d’un coup de baguette magique il va résoudre tous les problèmes qu’il n’a pas pu faire lorsqu’il était au pouvoir de plus j’aimerai bien voir lui chef d’entreprise donner les 33%de vie chère à ces employés. il aurait du donner l’exemple bien avant

  3. moi j.en ai marre de l.entendre en tant homme politique quand il etait maire il a choisi député il a laissé tomber les st Leusiens et là il veut revenir

  4. moi j.en ai marre de l.entendre en tant homme politique quand il etait maire il a choisi député il a laissé tomber les st Leusiens et là il veut revenir

  5. C un boug ke mi croit a sa volonté de de avancé le péi. Li la fė z erreur de jeunesse et en plis, gros zozo fonctionner la loupe bien son cas. Son bann proposition lė louable…reste à savoir le gouvernement a venir. Sinon , foncé Thierry

  6. à part jouer la comédie devant la préfecture il a fait quoi quand il était député !!!! pourquoi li ça va pas occupe son famille, ses parents passent du temps avec zot au lieu de vouloir etre en haut de l’affiche et de cause à zot beaucoup de soucis..

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Législatives : Karim Juhoor se présente dans la 7ème circoncsription

Article suivant

St-Denis : ses deux chiens meurent la même semaine, dans la même clinique vétérinaire

Free Dom