Thierry Robert et l’embauche locale : « nous devons combattre certains réseaux structurés » anti-réunionnais !

4 min de lecture
23

« Et si nous décidions enfin de ne plus répéter l’histoire mais d’en écrire une nouvelle ? »; C’est la question sur laquelle appelle à méditer l’ancien député-maire de Saint-Leu, responsable du nouveau parti politique le « PACT ». Il réagit suite à un post sur Facebook nous vous en parlions la semaine dernière. Voici sa réaction :

« Le post dans ce groupe Facebook « Expatriés à la Réunion » consistant à favoriser un des leurs au poste de responsable informatique au collège du Gol à Saint-Louis heurte l’opinion publique qui s’exprime sur les réseaux sociaux.  En dehors du fait que le post de cet individu est révoltant et indécent il faut admettre qu’il a le mérite de mettre un puissant coup de projecteur sur un sujet à la fois sensible et incontournable pour chaque réunionnaise et réunionnais.

Force est de constater que cette pratique scandaleuse héritée du passé colonial (ces petits arrangements pour permettre la venue d’amis et famille) est bel et bien enracinée et factuelle.

D’ailleurs, elle ne se limite pas à ces embauches mais touche aussi le monde économique et les entreprises locales qui peinent à lutter contre l’hégémonie des réseaux extérieurs organisés. Nul ne peut rester impassible et muet quand il tombe sur ce post mais essayons de questionner les choses sous un autre angle de vue.

Faisons face au chantier qui se dresse devant nos yeux : élus locaux et citoyens, il est aujourd’hui fondamental d’engager un chantier de réflexions, d’explorations et surtout d’actions, en vue d’organiser un système plus équitable en matière d’accès à l’embauche des réunionnais. Il est aussi urgent d’offrir aux entreprises locales un environnement propice à leur développement qui sera incontestablement favorable à l’enrichissement de notre territoire sans pour autant entrer dans un protectionnisme démesuré.

Gandhi disait « Pour progresser il ne faut pas répéter l’histoire mais en produire une nouvelle ! »  Je ne souhaite surtout pas dériver dans un débat communautariste. Ce n’est pas le sujet ! Tous ceux qui vivent, se sont intégrés et s’impliquent dans la vie réunionnaise depuis de nombreuses années sont eux aussi et leurs enfants victimes de toutes ces méthodes du passé. Gardons-nous donc de basculer dans des comportements qui rappellent ces 350 ans de domination coloniale mais retroussons nos manches pour déblayer le terrain et impulser des actions concrètes. Il faut oser dire STOP et combattre ces réseaux structurés et organisés, qu’ils soient publics ou privés, ceci dans l’intérêt de la Réunion et de notre vivre ensemble.

Ce sujet mérite qu’on s’y attache en dehors des vaines polémiques et au-delà des revendications identitaires déchirantes, qui stérilisent et font avorter les débats. Le Peuple Aux Commandes du Territoire (Le PACT) fait le choix de prendre de la hauteur car les enjeux sont vitaux : anticiper et structurer des orientations et actions politiques afin de bâtir une société « juste » où les valeurs de respect, de solidarité et de dignité seront retrouvées pour chaque réunionnais. Soyons tous unis et solidaires, ne tolérons plus ces pratiques coloniales ».

 

 

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

23 Commentaires

  1. Quand on traine autant de casseroles, « le monsieur qui roule en BMW », mais qui n’est pas un gros blanc », je cite ses propos, cela fait sourire !!!!
    Problème avec le fisc, emploi fictif, harcèlement, diffamation, favoritisme, incitation à la haine raciale et j’en passe ….
    Malgré son crane rasé, ce n’est pas le monsieur propre de la Réunion !!!! LOL
    J’en dit pas plus……

    • Thierry Robert à raison de vouloir stoppé ce « entre soi » qui n’a pas sa place à la Réunion.
      Les réunionnais vont s’emparer dorénavant de cette question merci à lui.

  2. Pour moi il a tout à fait raison, et ça fait un moment que cela dure. Certains préfèrent ne rien dire sinon ont est traité de raciste . Cet homme remonte très fort dans l’estime de Certains reunionnais.

    • Mdr…le gars il se réveille contre le blanc…lol qui a des avocats d’ailleurs qui était sur sa liste d’adjoint kan il etai maire…qui faisait du favoritisme a l’embauche qui est insolvable lol…mdr il voit qu’il y a une monté de kreol qui en a mar des gens extérieurs et lui il veut récupérer ses voix pou lé élections législatives…ri pleur com ti veu kreol i vey pi dou

    • Entièrement d’accord il faut arrêter avec cette dérive, il faut rendre le débat publique autour de cette question et détruire ces réseaux rapidement.

    • Ton pays c’est le meme que le leur.
      Pourquoi des reunionnais auraient le droit de travailler là ou il le souhaite que ce soit a l’etranger que dans un autre departement et pas les metropolitains. Mon fils travaille en.metropole et c’est son choix. Il a ete embauche grace a un copain qui etait déjà dans l’entreprise. Comme quoi les reseaux y’en a partout. On est libre de travailler où on le souhaite.

  3. Tout à fait d’accord avec vous !a la semto en octobre on a privilégié l’emploi extérieur pour le local vélo alors qu’une candidature interne était ouverte ! Merci les responsables karouest

  4. Thierry Robert à raison de vouloir stoppé ce « entre soi » qui n’a pas sa place à la Réunion.
    Les réunionnais vont s’emparer dorénavant de cette question merci à lui.

  5. Thierry Robert à raison de vouloir stopper ce « entre soi » qui n’a pas sa place à la Réunion.
    Les réunionnais vont s’emparer dorénavant de cette question merci à lui.

  6. Monsieur Robert vous devriez vous penchez sur le pourquoi les entreprises locales gerees par des locaux préfèrent embaucher des personnes venant d’autres départements.
    Les reunionnais vivants et travaillant hors departement, voire à l’etranger qui en ont fait le choix, cela vous dérange pas qu’ils prennent le travail des locaux ?. Si demain je decide de partir travailler à Bordeaux qu’est ce qui me l’interdit. J’ai le droit d’aller travailler où je le souhaite comme n’importe quel français. Avec votre discours de r…..e, vous n’aidez pas les reunionnais qui souhaitent aller travailler ailleurs qu’ici.

  7. Voilà un débat qui risque de faire comme aux Antilles…c est de la faute aux vilains blanc !
    Le problème c est que ces trout ki , ils ne savent plus reconnaître un blanc natif à une gouyave ! I mét tout les blanc dan même panier ,ben astér dem.rde à zot ,mi partage pas mon réseau surtout si c est pou favorise un coulér dpo !

  8. lui c un mal oki qui a tout fait pour bloqué le chantier la nrl et Didier par jalousie il ce croyais être ministre c un vantard maintenant sur la radio il fait l homme honnête pour mettre dans sa poche le ti kreol voleur vantard Thierry

  9. « Un gros blanc » dixit letocar en langage réunionnais veut dire « c’est une personne qui a d’ l’oseille » parenthèse fermée. Ce qui a beaucoup changer sur l’île c’est que ceux qui n’ont pas vu son évolution se permettent de critiquer nos élus locaux. Après plus d’un demi siècle, le réunionnais se réveille un beau matin avec « plein z’envahisseurs partout ». Ils auraient dû anticiper et faire en tel que sorte résorber le flux de ces « envahisseurs ». Nous n’parlons pas tous la même langue concernant cette Europe. En faire partie mais sans leur population. La tension est trop palpable. Le réseau risque d’être démantelé. Syndrome du crapaud qui voulait être aussi gros qu’un boeuf. Triste constat amère.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

César 2022 : le Réunionnais Farouk Saïdi sélectionné dans la catégorie « Révélations masculines »

Article suivant

La Région demande l’urgence sur le dossier Air Austral

Free Dom