Top départ du Mondial de foot féminin : Valérie Gauvin on est avec toi !!

dans Actualités/Infos Réunion/Sports

La huitième édition de la Coupe du monde de football féminin se tient en France du 7 juin au 7 juillet 2019. Elle est organisée par la Fifa et se déroule dans neuf villes : Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nice, Paris, Reims, Rennes, et Valenciennes. Le match d’ouverture a lieu au Parc des Princes de Paris, tandis que les demi-finales ainsi que la finale se disputent à Lyon.

24 équipes sont qualifiées pour la Coupe du monde, et réparties en six poules de quatre. Les deux premiers de chaque groupe, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes, sont qualifiés pour les huitièmes de finale. Chaque match est ensuite à élimination directe, avec prolongations et éventuellement tirs au but en cas d’égalité à la fin du temps réglementaire, jusqu’à la finale. Au total, 52 rencontres sont programmées.

Grande nouveauté pour cette édition : la VAR (l’assistance vidéo) est à disposition des arbitres pour l’intégralité de la compétition, qui se déroule en France pour la première fois.

En 2015, au Canada, les États-Unis avaient remporté la compétition, face au Japon. La France avait été éliminée aux tirs au but par l’Allemagne, en quarts de finale. Sa meilleure performance remonte au Mondial 2011, et une quatrième place.

Cette année, la France se trouve dans le groupe A. Entraînées par Corinne Diacre, les Bleues affrontent la Corée du Sud le 7 juin au Parc des Princes, pour le match d’ouverture, avant de défier la Norvège, le 12 juin à Nice et le Nigéria, le 17 juin, à Rennes.

La Réunionnaise Valérie Gauvin entre en scène !

Valérie Gauvin est l’espoir réunionnais de cette équipe de France de Football. À 23 ans, la Réunionnaise compte déjà 10 buts en 19 sélections avec l’équipe de France féminine. Elle guidera l’attaque des Bleues durant le Mondial, en affrontant notamment la Corée du Sud ce vendredi soir. Elle est considérée comme “la Dimitri Payet au féminin” et espère bien soulever la coupe, comme ses homologues masculin il y a 1 an. Alors qui est elle ? Quel est son parcours ? Son portrait est signé Charles Luylier

 

Vingt-quatre équipes, six groupes, 36 matches…

Japon – Angleterre

C’est LA grosse affiche de la phase de groupes, qui mettra aux prises deux des plus grandes sélections mondiales. Le Japon de Saki Kumagai et l’Angleterre de Fran Kirby et Lucy Bronze s’offriront un remake de la demi-finale de l’édition 2015 (le Japon l’avait emporté 2-1). Le duel sera vraisemblablement déterminant pour la suite de la compétition de ces deux équipes et déterminera le classement final des deux favoris du groupe D.

Le 19 juin à 21h, sur TMC et Canal +

Matches des Bleues en direct, analyses, réactions… Autour de Lionel Rosso, le service des sports et l’ancienne joueuse professionnelle Sandrine Roux apporteront leur expertise pour suivre l’événement sportif de l’été.

Pays-Bas – Canada

L’affiche phare du groupe D promet, elle aussi, un beau spectacle. Les deux nations ont les moyens d’aller loin et auront besoin d’une victoire pour prendre la tête du groupe. Sur le terrain, de grandes stars seront à suivre : Shanice van de Sanden, Lieke Martens et Sherida Spitse du côté des championnes d’Europe 2017, Christine Sinclair côté canadien. Là encore, il s’agit d’un remake de la Coupe du monde 2015 : en phase de groupes, les deux équipes s’étaient séparé sur un match nul (1-1).

Le 20 juin à 18h, sur Canal

Suède – États-Unis

Les Etats-Unis, la meilleure équipe du monde et tenante du titre, affrontent leur plus sérieux adversaire du groupe, la Suède. L’occasion de voir jouer les meilleures joueuses et plus grandes stars mondiales (Alex Morgan, Carli Lloyd, Magan Rapinoe, Lindsey Horan). Le tout dans un stade Océane du Havre à guichets fermés, ce qui promet une belle ambiance. Tour de chauffe pour les Américaines ou exploit des Suédoises ? Quelle que soit l’issue, c’est une rencontre à ne pas manquer.

Le 20 juin à 21h, sur TMC et Canal +

Australie – Brésil

A travers l’opposition entre deux des plus grandes attaquantes du monde, Marta (Brésil) et Sam Kerr (Australie), respectivement 4ème et 5ème du dernier Ballon d’or, ce choc du groupe C promet du beau spectacle. Lors de l’édition 2015, l’Australie avait disposé du Brésil 1-0 en huitièmes de finale. Cette année, l’Australie part favorite, mais l’écart reste mince avec le Brésil et ses esthètes.

Le 13 juin à 18h, sur Canal + Sport

Allemagne – Espagne 

Il y a quatre ans, l’Espagne terminait 4ème et dernière de son groupe, avec un petit point pris en trois matches. Deux ans plus tard, lors de l’Euro, les deux équipes échouaient toutes deux en quarts. Aujourd’hui, l’Allemagne part favorite de ce groupe, mais l’Espagne, dont les clubs se sont considérablement développés ces dernières années, a les moyens de challenger Dzsenifer Marozsán et ses coéquipières.

Le 12 juin à 18h, sur Canal +

Si ces cinq affiches sont à ne pas manquer, d’autres pourraient valoir le coup d’œil : l’opposition entre les Pays-Bas et le Cameroun – où les “Oranje” seront portées par un public venu en nombre dans un stade du Hainaut plein à craquer (samedi 15 juin à 15h sur Canal +) -, le derby britannique Angleterre – Ecosse où la bière risque de couler à flot à Nice (le 9 juin à 18h sur TMC et Canal + Sport) et la rencontre Allemagne – Chine qui pourrait voir, pourquoi pas, les Chinoises surprendre leurs adversaires pour leur entrée en lice dans le tournoi (le 8 juin à 15h sur Canal +).

 

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
nono Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
nono
Invité
nono

ah oui superbe joueuse déjà virée car en retard aux entrainements elle a déjà la grosse tête !!!!!!