/

Tourisme à la Réunion : « des touristes on n’en a pas du tout »

1 min de lecture
15

Ce jeudi matin, un auditeur avait affirmé sur notre antenne qu’il croisait énormément de touristes dans les sentiers de notre île, notamment des Allemands, qui étaient hébergés à l’hôtel le Nautile à l’Ermitage.

Dorothée Coriat, la directrice commerciale du Nautile et du Juliette Dodu, a tenu à faire valoir son droit de réponse :

« Des touristes, on n’en a pas du tout. Des touristes allemands encore moins, sachant que eux sont confinés, si je ne m’abuse, jusqu’à la fin du mois, donc ils n’ont pas le droit de circuler. Donc non, on n’a pas du tout de clientèle germanophobe ni de clientèle métropolitaine. On est complet jusqu’à la fin des vacances avec la clientèle locale, qu’on remercie. » Elle précise également : « Quand on prend la réservation, on demande toujours un contact téléphonique et un code postal et tous les codes postaux qu’on peut avoir sur nos fichiers de réservation sont tous des codes postaux de personnes qui habitent ici. »

15 Commentaires

  1. Freedom, au lieu de diffuser des on dit sur ce sujet quand même sérieux, Pourquoi ne pas envoyer un de vos reporters une journée à l’aéroport et transmettre une réalité concernant les arrivées des voyageurs ici. Au moins çà sera une information vérifiée.

      • Sachez que depuis plusieurs semaines des allemands sont arrives pour plusieurs mois pour leur travail.
        Certains sont venus avec leur femme et enfants. Ils ont été interviewé sur une chainee de télévision locale

    • Un reportage video a ete fait à Cilaos pour une journaliste de freedom un vendredi matin.
      Pas de touristes, des rues vides, des commerces vides,…les commercants disaient qu’il ne voyaient plus de touristes et qu’ils attendaient les week-end car ils voyaient la clientele locale venir
      Pour l’aeroport je suis d’accord mais il faut interviewer les personnes car certaines viennent pour le travail donc ce ne sont pas des touristes et d’autres rentrent chez elles.

  2. Pareil, sur les sentiers à Salazie, Allemand, Hollandais, Suisses, Afrikaners, je ne sais pas, mais ils parlaient pas Français, ni anglais.
    Ils sont peut être là depuis pas mal de temps, et peut être arrivés en kwassa kwassa !

    • Ahahah a 7AC bien dit Ah Ahahah en kwassa kwassa ou la fe’ ri à moin ou la bann do moun I prend reyone’pou couillon merci 7AC

      • Il n’y a jamais eu autant de touristes dans les sentiers de randonnées
        Et le truc incroyable c’est que aucun parle le français. Sans oublier les plages bondés de touristes. Et la semaine prochaine, les plages seront vides. Et plus un seul touriste sur les sentiers. Comment est ce possible ?
        Qui nous prend pour des cons

  3. Dans l’interview, la dame prononce bien « germanophone » (qui parle allemand ) et non « germanophobe » (hostile aux allemands).
    Précision importante si l’on veut bien accueillir les allemands.

  4. La personne s’est trompée … c’est sûrement un prof d’allemand qui parlait « allemand » pour garder l’accent … c’est pas un simple touriste !

    • Pourquoi client réunionnais sont pas des clients? Il faut absolument des clients zoreil? Pathétique vos avez fait votre chiffre d’affaires alors arrêtez de vous plaindre la bouche pleine. Les réunionnais sont pas des clients alors?

  5. Mon post d’hier n’a pas été publié.

    Des touristes extérieurs (sak i sort déor) il n’y en a pas à La Réunion.

    Si à Salazie ou à Saint-Pierre zot i entend in moun i koz pa fransé … ce n’est pas un touriste mais bien un zabitan La renyion.
    Oubli pa que la Rényon lé aussi en Europe. Na tout sort’ do moun i vi ter la : Italiens, Polonais, Ukrainiens, Kazaks, Kirghizs, Russes, et même Chinois, Zindiens, Zarabs et même Zoreils …

    Par conte, arèt boir la rak …

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Tribune de J.-J. Blake : « régionales, le retour de la politique politicienne »

Article suivant

Coup de gueule : « l’infirmière du père de mes enfants a attendu deux jours pour signaler sa disparition »

Free Dom