Transat Jacques Vabre J-04 : le bateau Free Dom rencontre un petit problème électrique !

3 min de lecture

Pour Thibaut et Thomas, la semaine s’avère très intense ! Les deux skippers s’attellent à préparer le splendide Class40 aux couleurs de « Free Dom », dans lequel ils navigueront pendant plusieurs semaines lors de la mythique Transat Jacques Vabre.

Ce mercredi 3 novembre, le bateau Free Dom rencontre un problème avec la pile à combustible.

« Nous avons actuellement un problème sur le circuit électrique, sur la dernière course, il y a eu de la corrosion sur la pile à combustible. A 4 jours du départ, il affiche des erreurs. C’est le stress, car elle permet d’allumer tous les systèmes de navigation », indique Thibaut.

« Nous allons tout démonter, nettoyer toutes les connexions, poncer, remettre de la graisse. Un prestataire va venir contrôler la pile ainsi que tous les panneaux solaires. »

Avec le préparateur du bateau, Thibaut nous explique comment et pourquoi faire une épissure, soit un assemblage de cordes :

Hier, les contrôles de sécurité ont été effectués à bord du voilier. Et oui, rien ne doit être laissé au hasard car une fois en mer, le binôme ne pourra compter que sur lui-même. « Si on a un problème, on doit être un minimum équipés pour pouvoir survivre », nous confie Thibaut.

Crédits : Breschi Live / Sables Horta 2021

Au-delà de la préparation du bateau, les deux skippers doivent veiller à bien manger, faire du sport et se reposer pour être en forme lors de leur périple.

Charles Luylier au village départ de la Transat Jacques Vabre

Ce mercredi après-midi, notre journaliste Charles Luylier est arrivé au village du Havre. Il a rencontré la famille de Thomas Bulcke. Celle-ci est venue des quatre coins de la France mais aussi d’Angleterre pour le soutenir. « Grâce à Thomas, on s’est tous mis à la voile. On est fiers de le suivre dans une telle aventure », nous confie-t-elle.

François Xavier Malet, zinzin de la voile

Charles Luylier a rencontré François Xavier Malet, un vrai passionné de la mer, qui a fait le trajet depuis Orléans pour récolter les signatures des skippeurs participants à la Transat Jacques Vabre sur le drapeau de la Normandie. « J’ai pris une semaine de congés pour venir au Havre. Récolter ces signatures, ça me permet de communiquer avec les skippeurs et d’avoir leur ressenti avant le départ. Je change de drapeau à chaque course, et je les garde. Ensuite, quand il y a des expos ou une animation, il m’arrive de les prêter. Actuellement, j’ai déjà récolté 92 signatures, il ne m’en manque que 66. J’ai d’ailleurs une grande sympathie pour Thomas Bulcke et Thibaut ! »

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Transat Jacques Vabre J-05 : Thibaut et Thomas surveillent la météo !

Article suivant

Transat Jacques Vabre : Charles Luylier rencontre Victor Jost

Free Dom