//

Transports scolaires dans l’Ouest : retour progressif à la normale

2 min de lecture
22

Suite au contrôle effectué ce matin sur le parc de cars affectés aux transports scolaires sur les 5 communes de l’Ouest, seuls 10 véhicules (sur 218) ont été répertoriés non conformes aux dispositions des marchés.

 

Si les contrôles de véhicules ont lieu toute l’année en continu, la communauté d’agglomération procède également avant chaque rentrée scolaire à un contrôle de tout le parc. Ces contrôles contractuels sont effectués pour la sécurité des enfants transportés afin d’assurer un service qualité.

 

Le 1er contrôle de cette rentrée qui a eu lieu le 5 janvier a comptabilisé 45 bus non conformes.

Au 2ème contrôle qui a eu lieu les 19 et 20 janvier, 30 cars non conformes étaient comptabilisés.

Aujourd’hui, lors du contrôle effectué à 5h du matin, les services ont répertorié 10 bus ne permettant pas d’assurer le transport des élèves pour des questions de sécurité.

 

Demain matin, mardi 24 janvier, 96 % des cars assureront le transport des élèves.

8 circuits ne pourront pas être desservis. Cela concerne en particulier les élèves de la commune de Saint-Paul.

 

Les circuits impactés sont les suivants (mise à jour à consulter régulièrement sur kar’ouest.re) :

PA18 / PA62 / PA66 / PA73 / PA96 / PA97

PP28 / PP37

 

L’accès gratuit au réseau urbain kar’ouest est maintenu pour tous les élèves concernés et abonnés aux transports scolaires, jusqu’à nouvel ordre.

Le TCO demande aux familles de s’organiser en conséquence et leur présente ses excuses pour la gêne occasionnée. Il leur est également demandé de se tenir informées de l’évolution de la situation.

 

Infos : www.karouest.re | Numéro Vert 0800 605 605 (appel gratuit depuis La Réunion).

22 Commentaires

  1. Voilà encore une fois, le président bras cassé du TCO, incompétent qui a cassé le marché scolaire en août 2021, qui a fait licencier 150 conducteurs pères de famille pour mettre en place un service de transport bradé avec des véhicules hors d’usage.
    Suite à cela, les contribuables parents et enfants sont dans la galère.
    C’est honteux en 2023, de voir ce qui se passe sur le territoire de la côte ouest.

    PRESIDENT TCO DEMISSIONNEZ
    VOUS ÊTES INCAPABLES

    QU’EST-CE QU’ON ATTEND POUR
    VIRER CES FRIPOUILLES

  2. 5 semaines de congés scolaires pour s’apercevoir le dernier jour qu’il y a des bus scolaires non conformes, cela n’a pas d’autre nom que de l’incompétence

  3. 5 semaines de congés scolaires pour s’apercevoir le dernier jour qu’il y a des bus scolaires non conformes, cela n’a pas d’autre nom que de l’incompétence

  4. 5 semaines de congés scolaires pour s’apercevoir le dernier jour qu’il y a des bus scolaires non conformes, cela n’a pas d’autre nom que de l’incompétence

  5. 5 semaines de congés scolaires pour s’apercevoir le dernier jour qu’il y a des bus scolaires non conformes, cela n’a pas d’autre nom que de l’incompétence

  6. 5 semaines de congés scolaires pour s’apercevoir le dernier jour qu’il y a des bus scolaires non conformes, cela n’a pas d’autre nom que de l’incompétence

  7. 5 semaines de congés scolaires pour s’apercevoir le dernier jour qu’il y a des bus scolaires non conformes, cela n’a pas d’autre nom que de l’incompétence

  8. Le transport scolaire de la TCO est en perdition, pourquoi :
    – Les entreprises qui ont le marché ont proposé un prix trop bas, elles sont noyées financièrement , le gaz oil, les pieces ont augmenté.

    -Ces entreprises ont du mal à payer leurs employés surtout pendant les vacances scolaire.
    -Les conducteurs arrivent et repartent sans cesse.

    -Ces entreprises n’ont pratiquement pas de sorties occasionnelles pour optimiser leurs entreprises.

    -Beaucoup de leurs véhicules sont vieux et ont été acheté en deuxième main.
    -Sur certains de leurs véhicules fabriquées en Asie, on ne fabrique plus les pièces de rechange.
    -Pour les bus, le contrôle technique est valable pour 6 mois.
    -Pour que le contrôle technique soit fait honnêtement, bien souvent il y a plein de de réparations à effectuer, cela a un coût et demande l’immobilisation de ces véhicules.
    Aussi il faut avoir des véhicules de remplacement.

    -En cas de panne, ces entreprises n’ont pas de bus de remplacement.

    La reglementation sociale RSE doit être strictement observé et pris en compte pour la sécurité des personnes.

    Les parents d’élèves et les élèves des communes du TCO auront des soucis à se faire avec cette affaire.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Mayotte : décès de Marc Dejean, président de l’association « Les dimanches à la plage »

Article suivant

Zigzaguant à 10km/h, il est contrôlé avec un taux d’alcoolémie record : 3,5 g

Free Dom