//

Travaux à St-André : les commerçants indemnisés à 100% (VIDÉO)

2 min de lecture
4

Le maire Joé Bédier s’était engagé lors d’une précédente conférence de presse, il y a quelques semaines de cela, « à indemniser à 100% » les commerçants qui allaient être impactés par les travaux qui se déroulent depuis mars dernier sur les principaux axes routiers du centre-ville dans le cadre du NPRU. « Des actes à la parole », a-t-il dit, ce vendredi après-midi (22 septembre), à l’occasion d’une nouvelle conférence de presse, entourée de son DGS Clément Padre, de son dir-cab Guillaume Govindin, du chef de cabinet Hubert Haillot et de la directrice de la communication Lynda Martin. Une conférence de presse tenue à quelques heures du conseil municipal devant se dérouler le jour même au parc du Colosse. Avec, au menu, pas moins d’une vingtaine de rapports.

Mais Joé Bédier a souhaité, avant tout, faire le point sur certains dossiers parmi lesquels l’indemnisation à 100% des commerçants du centre-ville. En tout cas ceux qui ont présenté un dossier avec tous les justificatifs. Une commission se composant d’experts-comptables, de magistrat du tribunal administratif, d’élus de la Chambre de commerce, s’est réunie mercredi dernier afin de se prononcer « en toute transparence ». Sur huit dossiers présentés, à l’occasion de ce premier lot, 7 ont été retenus par la commission. Les 7 commissions seront indemnisés, comme promis, à 100%. Ecoutez le maire de Saint-André, il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

La salle des fêtes et l’ancien Leader Price démolis à partir de février 2024

Autres dossiers sur lesquels, Joé Bédier a souhaité attirer l’attention et qui seront débattus au conseil municipal, en fin d’après-midi : le FISAC, l’acquisition des locaux au centre commercial avant démolition, la réalisation d’un rond-point, la vente d’une parcelle à la société propriétaire de la franchise KFC et les subventions aux associations.

Concernant le FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce), une enveloppe de 320 000 euros a pu être négociée avec le ministère par la ville en faveur de 26 commerces pour l’amélioration de leur façade, alors que ce dispositif n’existe plus. Les crédits sont ouverts jusqu’en décembre de cette année pour la ville de Saint-André. Rappelons que ce fonds, outre la municipalité, est financé par l’Etat, la Région et la Cirest.

Les conseillers municipaux délibèreront ce soir sur une DUP (Déclaration d’utilité publique) pour faciliter l’acquisition des locaux de l’ancien centre commercial avant sa démolition dans le cadre de la politique de la ville (NPNRU). Les financements sont disponibles pour le bloc A et le bloc C mais pas encore pour le bloc B. Pour l’instant, la commune poursuit la phase d’acquisition avant de démarrer d’ici à février prochain celle de la démolition de la salle des fêtes et de l’ancien Leader Price. Mais auparavant, il va y avoir une opération de désamiantage.

KFC bientôt à Saint-André. La procédure est en cours. La commune va vendre une parcelle à la société propriétaire de cette franchise pour 615 000 €. Le fast-food sera construit pas très du lycée Sarda. C’est surtout l’aspect économique de l’opération qui intéresse le maire de Saint-André, à savoir « 50 emplois à la clé », insiste Joé Bédier.

Enfin, les élus de Saint-André devraient également voter des subventions pour 113 associations. Montant global de l’enveloppe : 73 500 €.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

4 Commentaires

  1. 7 commerçants indemnisés sur le centre-ville et le maire est fière au point de faire une conférence de presse et les autres commerces, ils meurent alors ?
    Après la fête du Coca Cola au Colosse, voilà un KFC la malbouffe ce maire est contre la bonne santé de nos enfants.
    La réunion est dans les top 1 des départements qui a plus d’enfants diabétiques et en obésité.

  2. 7 commerçants d’un côté on tue les petits du centre ville et de l’autre on offre au grande enseigne de la mal bouffe. Lui qui aime dire que nos enfants c’est une priorité, on voit bien que ne n’est pas vrai – lui c’est business

    Merci pour la photo – on peut faire dire tout ce qu’on veut mais le langage corporel ne ment pas

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

World Clean Up Day : les Saint-Joséphois en pleine action

Article suivant

Météo : Alizé modéré à assez fort de secteur Est, localement fort sur la côte sud-ouest

Free Dom