Tribunal de commerce : la famille Chane-Pane reprend l’imprimerie Ah-Sing

1 min de lecture

Le tribunal de commerce de Saint-Denis a décidé d’attribuer à la famille Chane-Pane l’imprimerie Ah-Sing en association avec le promoteur Jean-Hugues Savaranin. Après avoir été placée en sauvegarde, puis en redressement judicaire, cette imprimerie a été placée en liquidation judicaire, par son ancien administrateur.

L’offre de reprise présentée par la famille Chane-Pane s’élève à 2,5 millions d’euros avec une reprise des 18 salariés sur 36 alors que la partie adverse, Jacques Tillier et Olivier Lévy, avait proposé 2,1 millions d’euros avec la reprise de 29 salariés.

L’avocat de la famille Chane-Pane explique que l’offre présentée par ses clients sert surtout à pérenniser l’activité et les compétences rares de l’imprimerie Ah-Sing sur le marché.

Guy Ah-Sing, gérant de l’imprimerie, actuellement retraité, estime que « c’est une question de bon sens », avant d’ajouter qu’ un imprimeur de métier est mieux. Par ailleurs, « il vaut mieux quelqu’un qui a les reins suffisamment solides et est est capable de continuer plutôt qu’un acheteur gardant davantage de salariés mais qui risque de liquider la boîte dans six mois », a-t-il déclaré.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Ravine Bernica : un rassemblement samedi matin pour sauver des vestiges archéologique

Free Dom