Tribune de Youssouf OMARJEE : “Du confinement strict aux continuités possibles”

Au nom de l’Etat d’urgence sanitaire, notre pays, la France, en raison de l’évolution de la pandémie et de l’accroissement du nombre de personnes malades, a pris, au nom du principe de précaution, graduellement, des mesures de protection de la population en nous invitant tous et toutes à rester confiné(e)s chez nous ou à n’en sortir que pour des raisons circonstancielles, bien précises et justifiées. Ainsi, tous les commerces de proximité de nos « Centre-Ville » comme ceux des Grands Centres Commerciaux Périphériques ont été invités à fermer leurs portes depuis une semaine déjà, et, cette situation est loin de s’achever puisque l’on nous annonce que le confinement et les mesures visant à le faire respecter seront renforcées, de même que les sanctions seront alourdies, et, les contrôles démultipliés.

Bien entendu, cette catastrophe socio-économique annoncée, qui vient, est sans commune ampleur, à l’exception des 2 Grandes Guerres Mondiales, avec ce que notre pays a vécu ou connu jusqu’à présent. Aussi, en termes de résonnance psychologique, bien qu’on nous appelle constamment à faire preuve de résilience et à profiter de l’opportunité qui nous est donnée pour devenir une « Nation Apprenante », cela ne semble pas du tout évident en soi au regard de l’effet de sidération dans la durée.

Cependant, nous sentons bien que tout en tournant au ralenti, notre pays, la France, est en capacité, de faire fonctionner, à plein régime, les activités liées à la santé et aux soins car étant d’une impérieuse nécessité. De la même façon, si les conditions de circulation deviennent de plus en plus drastiques, chaque jour durant, sur une île comme la nôtre, tributaire des importations, et, en dépit des messages rassurants de nos importateurs et distributeurs, il convient, par dérogation, à l’interdiction de la tenue des « marchés forains » qui devrait
s’appliquer dès ce Mercredi 25 Mars, que Monsieur le Préfet, puisse faire valoir son droit à ce que cette mesure ne soit pas rendue applicable localement, car ce n’est évidemment pas dans les Grandes Surfaces Alimentaires qu’on est en mesure, dans les circonstances actuelles surtout, de tenir le pari du respect de la « distanciation sociale ».

Il en va ainsi de l’avenir de nos champs tant localement qu’à l’échelle nationale, puisqu’à juste titre, la Présidente nationale de la FNSEA a fait à la bonne volonté des personnes mises au « chômage partiel » à venir renforcer les effectifs en vue d’assurer les récoltes à venir dans les conditions raisonnables de délai, des tonnes et des tonnes de fruits et légumes qui pourraient soient être transformées, soient vendues en l’état auprès du « grand public » (via un système payant de livraison à domicile de paniers , par exemple), et, notamment auprès des
personnes aux revenus les plus modestes (via un système de collecte par « Les Restos du Cœur » si les producteurs acceptent le principe). Bien entendu, des prix préférentiels seraient accordés aux cueilleurs d’un jour pour voir mis directement la main à la pâte et les pieds dans les champs. De même, beaucoup d’entreprises du secteur alcoolier ont fait don de tout ou partie de leurs stocks pour le « bien commun » en vue de la fabrication de gels hydro-alcooliques, on attend donc autant de générosité de la part de nos stars du « ballon rond » par exemple, tout comme de la part de tant d’autres personnes qui disposent de moyens financiers, logistiques et
matériels conséquents afin qu’elles se joignent à l’effort national d’une « guerre » invisible, mais bel et bien palpable et ressentie durement.

De même, en parlant de « main à la pâte », nos boulangers-pâtissiers, qui connaissent le pétrin en tant qu’outil de travail et de sublimation plutôt que de torture et de tourmente comme le pétrin dans lequel, nous, et, nos compatriotes nous nous trouvons actuellement, il conviendrait de permettre à tous ces petits commerces et primeurs indispensables du quotidien de pouvoir se signaler sur une application technologique déclinée régionalement afin que nos concitoyens puissent les géolocaliser plus facilement tout en ayant à émettre moins de particules fines en raison de leurs impérieux déplacements, car il paraît que ces particules fines sont
susceptibles d’aggraver l’impact du coronavirus dont certains chercheurs connaissent des premières pistes de remède pour avoir conduit des expérimentations en ce sens tandis que d’autres s’adonnent à des controverses sans fin qui n’ont pas de sens, dans le contexte actuel d’une gravité sans pareille, dans le temps court de l’action immédiate. Ce temps exige bel et bien une action efficace, rapide et radicale pour remettre sur pied celles et ceux
qui ont eu le malheur de le contracter, et, qui tous(toutes) appellent à la vigilance et dont l’état préoccupant nous interpelle quant à la fragile condition humaine. Des continuités sont non seulement possibles, mais il est impératif de les instaurer, avec parcimonie, certes, pour qu’une Nation Agricole grande comme la France, et, une île fragile et exposée comme celle de La Réunion, demeurent, chacune, au service de leurs administrés dans les meilleures conditions. En tout état de cause, pour parler du coronavirus, il serait davantage indiqué d’instaurer une plateforme dédiée, sur le Net, de dialogue avec les français plutôt que le fait d’en parler, chaque jour, continuellement, dans une dynamique basée sur la culpabilité avec le #restezchezvous. Beaucoup de gens sont dépendants, ne les oublions pas. Beaucoup de salariés risquent d’être indemnisés trop insuffisamment, ayons conscience de cela aussi. Beaucoup de petits artisans ; commerçants ; indépendants et agriculteurs luttent pour leur survie depuis fort longtemps, retenons donc que nous sommes bien interdépendants. Merci aux soignants, aux journalistes, aux éboueurs, aux stations-service, et, à toutes les personnes mobilisées pour rester au front au service de leurs semblables.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

4
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
RekinRamalagasy Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Ramalagasy
Invité
Ramalagasy

Il appartient au Préfet et aux Élus des Collectivités locales de trouver des solutions pour ne pas bloquer l’économie locale SANS pour autant déroger aux règles de confinement.

Le Premier ministre a annoncé ces nouveaux dispositifs conformément aux décisions du Conseil d’Etat de dimanche soir.

N’oublions pas que c’est un problème de santé publique qui doit primer sur toutes les autres considérations.

Rekin
Invité
Rekin

Fodrais pe être dire aux peuples réunionais ke nous avons ici des députés ki n’ont pas votez cet urgence sanitaire ! !!!C’est une aberration voir une trahison de la part de c élus ki disent défendre la réunion! !!!!

Ramalagasy
Invité
Ramalagasy

Malheureusement, la Loi a été votée et elle doit être appliquée.
D’ailleurs, je ne comprends pas le silence de certains parlementaires d’habitude toujours prompts à prendre leur stylos pour s’invectiver entre eux par presse interposée dont ici-même.

Rekin
Invité
Rekin

Je suis d’accord avec vous srrt ke c élus en kestions sont ossi en course pour les municipales. .Au moment venu fodras leur rafraîchir la mémoire parcke à ce stade l’unité et la solidarité compte avant toutes divergences politique. .c une faute grave de leur part
.