Tribune Libre : 50 ans de la décision de création de l’EMPR

dans Courriers des lecteurs

En ce mercredi 14 août 2019, les anciens de l’Ecole Militaire Préparatoire de La Réunion ont une pensée particulière pour le jeudi 14 août 1969, date de la décision de la création d’une école Militaire d’Enfants de Troupe à La Réunion par Michel Debré.

En effet, il y a 50 ans, le jeudi 14 août 1969, Michel Debré, Ministre d’Etat en charge de la Défense Nationale prenait à Paris par décision ministérielle (n°28-116 – pièce jointe) la décision de créer l’EMPR.

L’engagement pris et les missions proposées pour l’EMPR seront confirmés par décret le 29 janvier 1971 (n°71-85) :
L’EMPR est héritière des écoles militaires préparatoires d’Outre-Mer.
Elle fonctionnera suivant les principes généraux des Ecoles Militaires.
Sa mission est de « Donner à des Jeunes Réunionnais, fils de citoyens Français, une formation humaine et une culture générale leur permettant de participer dans les meilleures conditions au recrutement des cadres des armées de Terre, de Mer et de l’Air. »

Le même décret de janvier 1971 reprend les modalités de création de l’EMPR :
1. Une école placée sous le commandement d’un officier supérieur et relevant de l’autorité du général commandant supérieur des forces françaises du Sud de l’océan Indien,
2. L’EMPR constitue un internat militaire. L’enseignement scolaire est dispensé, conformément aux programmes de l’éducation nationale, dans les classes du collège d’enseignement secondaire et du lycée du Tampon. L’instruction militaire, l’éducation morale et physique sont poursuivies à l’école sous la responsabilité du commandant de l’école,
3. Le financement de la construction de l’école, ainsi que la rémunération des personnels civils, sont à la charge du Département de La Réunion. Les personnels militaires nécessaires à l’encadrement de l’école sont à la charge du ministère d’Etat chargé de la défense nationale,
4. Pendant leur séjour à l’école, les élèves sont instruits et entretenus entièrement aux frais du Département de La Réunion. Toutefois, si un élève est retiré ou exclu de l’école ou s’il refuse de s’engager, le préfet du département est autorisé à exercer le recouvrement des frais occasionnés par son séjour à l’école,
5. Enfin, le Ministre d’Etat chargé de la Défense Nationale, le Ministre de l’Education Nationale et le Ministre délégué auprès du premier Ministre, chargé des Départements et Territoires d’outre-mer, sont chargés de l’exécution du présent décret. C’est ainsi en 1972, après 3 ans de travaux que voit le jour, l’EMPR sur la commune du TAMPON.

Sur un domaine de 9ha, la superficie globale des bâtiments atteignait 8.000 m2. Bien conçue, dans un cadre verdoyant à 600 m d’altitude, l’EMPR offrait aux élèves un cadre de vie que lui enviaient bon nombre d’écoles militaires de métropole.

Il faut donc attendre Septembre 1972 pour que l’EMPR accueille les 120 premiers élèves de la 6ème à la 3ème et 1973 pour les classes de la seconde à la Terminale.

La rentrée officielle est prononcée le 22 septembre 1972 pour une inauguration le 1er octobre 1972 présidée par Michel Debré en présence de M. VIELLECAZES, Préfet de La Réunion et du Général BIGEARD (COMSUP – Commandant Supérieur des Forces Armées du Sud de l’océan Indien).

Du discours officiel de Miche Debré, les Anciens EMPR retiendront 2 phrases importantes :
« Devant un des plus beaux horizons qui soit au monde, sur une petite terre qui porte en elle trois siècles de travail et de peine, trois siècles aussi de joies et d’espérances, vous allez apprendre votre métier d’Homme. Faites qu’un autre jour on puisse dire : grâce à vous, grâce à votre action, grâce à votre comportement, et, j’ose le dire aussi, grâce à votre réussite, l’Ecole Militaire Préparatoire du Tampon est une des gloires de La Réunion parce que l’Ecole Militaire Préparatoire a donné à des Réunionnais l’honneur de bien servir leur Patrie la France ». Et de conclure son discours de sa plume :
« Aboutissement d’un beau rêve, réalisation accomplie à la suite d’une grande convergence d’efforts, l’Ecole Militaire Préparatoire du Tampon est maintenant chair et âme. Qu’elle apporte à La Réunion, qu’elle apporte à la France entière Gloire, Honneur, Fierté. Et que les jeunes qui, ici, apprendront à devenir des hommes soient à l’égal de tant de jeunes des écoles militaires de notre Patrie. De bons serviteurs de la Nation ».

Extraits du Discours de Michel Debré
1er Octobre 1972.

L’EMPR – Une école pas comme les autres !

C’est ce que retiennent les 1.010 élèves (dont 10 filles en 1991) qui ont fréquenté l’EMPR de 1972 à 1992. Ces 20 années ont permis à des jeunes Réunionnais (1/3 des élèves) de partir et de servir dans les armées en accédant soit aux lycées militaires soit en faisant carrière sous-officiers ou officiers dans les 3 armées (Terre – Mer – Air) et la Gendarmerie.

L’école représentait pour les jeunes Réunionnais une large ouverture vers la métropole en général et vers l’armée en particulier.

Pour ceux qui ne s’engageaient pas dans les armées, l’EMPR était un gage de réussite sociale. Une très grande majorité d’anciens élèves a pu s’insérer dans la vie active et font encore partie des forces vives de La Réunion dans de nombreux domaines d’activité.

50 ans après les anciens de l’EMPR ne peuvent oublier cette période de leur vie. Grâce au Devoir de Mémoire réalisée par les différentes équipes de travail des différents Conseils d’Administration depuis 1988 (avant même la fermeture de l’école), les anciens se retrouvent et vivent des moments forts à travers les souvenirs.

C’est lors des rencontres et échanges de témoignages entre anciens que se confortent les amitiés et l’esprit de camaraderie partagés entre les promotions.

Ces 50 ans sont l’occasion pour nous de remercier toutes les équipes qui ont permis et qui permettent de faire briller la Flamme de l’EMPR.

Sur les 3 prochaines années, nous aurons l’occasion de concrétiser le Devoir de Mémoire et différents projets pour atteindre le 22 septembre 2022 par un grand rassemblement et un partage entre le plus grand nombre d’anciens.

Rendez-vous est donc donné aux anciens élèves et famille, anciens cadres civils et militaires, personnels, professeurs, tous les acteurs qui ont contribué de près ou de loin au parcours de tous les élèves.

Nous souhaitons leur renouveler nos sincères remerciements.

Nous ne pouvons rendre hommage à cette décision de création de notre école sans avoir une pensée particulière émue pour les anciens qui nous ont hélas, quitté trop tôt, et pour le Colonel, Jean Claude TISSIER, dernier commandant de l’école de 1990 à 1992 et ardent opposant à la fermeture de l’école, tout récemment disparu. Nous adressons nos sincères amitiés à toutes les familles. Nous aurons aussi du mal à passer cette journée du 14 août 2019 sans avoir une pensée pour les anciens, nos amis qui traversent des périodes difficiles.

Nous terminerons cette tribune par des remerciements à l’ensemble des acteurs qui ont œuvré pour la réalisation de notre école et conclurons par un message d’espoir pour la réussite du projet Ecole Militaire porté par un de nos anciens, le Général, Sully BARBE (73/78) pour la rentrée scolaire de 2020.

50 ans après la décision de Michel Debré, nous ne pouvons espérer de meilleure décision prise par les acteurs du projet de cette nouvelle structure.

Nous prenons rendez-vous avec les Réunionnais pour le partage de l’Histoire d’une école pas comme les autres : L’Ecole Militaire Préparatoire de La Réunion.

Le Conseil d’administration,
Avec nos remerciements.

Poster un Commentaire

avatar