/

Tribune libre : « Paul Vergès, un visionnaire inspirant »; Il aurait eu 97 ans aujourd’hui.

9 min de lecture
10

Paul Vergès, a été le fondateur du PCR (Parti Communiste Réunionnais). Il est né le 5 mars 1925. Il est décédé le 12 novembre 2016 à l’âge de 91 ans. Paul Vergès a occupé quasiment tous les mandats politiques (maire du Port, sénateur, député, président de Région…). Voici une tribune libre signée Philippe Yée-Chong-Tchi-Kan

« Paul Vergès, un visionnaire inspirant

S’il est une qualité que sympathisants, adversaires ou simples observateurs reconnaissent volontiers à Paul Vergès, c’est celle d’avoir développé une certaine « vision de son pays », et d’avoir, en conséquence, mené une politique en cohérence avec cette vision.

Cette vision se fonde sur trois productions intellectuelles originales : il a commencé par définir la singularité du peuple réunionnais, puis il a identifié les ressorts des enjeux civilisationnels mondiaux, et, enfin, il nous a offert un cadre de synthèse permettant le dépassement des contradictions de la société réunionnaise.

Le peuple réunionnais 

Pour Paul Vergès, il existe à La Réunion, des femmes et des hommes qui forment un peuple singulier : les Réunionnais. Et il appartient à ce peuple de défendre et de promouvoir son identité, sa culture et ses patrimoines, ainsi que de déterminer souverainement sa destinée.

« L’Homme Réunionnais, c’est le résultat d’un brassage. D’un brassage d’hommes et de femmes venus de tous les coins du monde. La proportion des éléments d’origine française et européenne depuis le XVIIIe siècle est considérable. C’est particulier à La Réunion par rapport à toutes les autres colonies. Vous avez ensuite dans le temps, un apport important de Madagascar, […] des côtes du Mozambique, et parfois du golfe du Bénin […] du Sud de l’Inde, du pays de la côte des Malabars et de Madras […] des migrants chinois de Canton et de Macao, des migrants indiens mais du Gujarat, de Bombay […] du Yémen, […] du Vietnam […] de l’île Rodrigues. […] Prenez tout cela. Brassez tout cela. Et vous avez l’Homme Réunionnais. L’Homme Réunionnais avec sa fierté, sa susceptibilité ombrageuse, sa sensibilité à fleur de peau, et énormément, énormément besoin de fraternité. »
Paul Vergès, interview (réseaux sociaux / ina.fr)

« […] Qu’ils n’essaient pas de nous faire choisir dans nos ancêtres. Car nous sommes aussi fiers de ceux venus d’Afrique ou d’Inde que de ceux venus de France ! (…) Oui, nous sommes des Réunionnais (…) Nous sommes dans notre pays, nous sommes fiers de notre qualité de Réunionnais ! »
Paul Vergès, discours enregistré en direct et en public, 1963, extrait de “Sucre Amer” (film) de Yann Le Masson.

Les 4 phénomènes irréversibles 

Ensuite, et d’un point de vue plus global, Paul Vergès a identifié 4 phénomènes irréversibles qui permettent de comprendre les enjeux civilisationnels auxquels sont confrontées les sociétés humaines, quels que soient leur positionnement géographique ou leur niveau de développement : la transition démographique, les changements climatiques, la mondialisation de la circulation des biens et des personnes et, enfin, les innovations techniques et scientifiques. Si ces phénomènes ne sont pas anticipés, leurs conséquences peuvent être catastrophiques pour les populations ; et elles empirent lorsqu’elles se cumulent, jusqu’à menacer la vie humaine même sur Terre.

Seul l’avènement révolutionnaire d’un modèle de civilisation responsable et fraternelle ouvrira une nouvelle ère de paix et de prospérité à l’humanité. 

« La combinaison de tous les phénomènes que nous avons détaillés doit donner naissance à une nouvelle civilisation. (…) Nous entrons dans une période de l’histoire où l’homme prend conscience pour la première fois que toute l’évolution ou la destruction de la planète n’est que la conséquence de l’activité humaine. (…) Il est temps de fonder une civilisation responsable de son environnement (…).
C’est cet enjeu qui devra être amorcé durant la prochaine décennie et bien au-delà. »
Paul Vergès, in “L’immortel”, Gilles Bojan, Orphie, 2015, p.186

La double intégration de La Réunion 

Le concept de la « double intégration » avancé par Paul Vergès permet de concilier les acquis de l’histoire, qui place le centre de gravité institutionnel de La Réunion dans la République Française et l’Union Européenne, et son environnement naturel, au sein de l’Océan Indien !

Ainsi, l’appartenance à un ensemble politique Nord Occidental ne contrarie pas le développement de relations afro-asiatiques.

« Nous écrivons l’histoire de notre pays. Et dans les luttes d’aujourd’hui se dessine déjà la victoire de demain pour une Réunion libre, responsable et autonome dans la République Française. »
Paul Vergès, discours enregistré en direct et en public à l’accueil de Georges Marchais à La Réunion, in “Maloya pour la liberté” (film), avril 1979.

Paul Vergès demeure inspirant

« Qui se positionne au gré du vent, se réserve un destin de girouette ! » Une absence de vision de quoi faire, sans haut idéal vers quoi tendre, sans objectifs vers où s’orienter, conduisent des dirigeants et élus à errer dans le paysage politique, à se perdre, ou, au mieux, à atteindre de mauvaises destinations. Leur vacuité idéologique les soumet à toutes les forces qui les effleurent. Ils trahissent la confiance des militants et l’expression des électeurs, puis finissent, à force de renoncements ignominieux, par tout abdiquer, jusqu’à leur âme. Entrainant avec eux dans les abîmes de leur morale putride la collectivité qui les a élevés.

Assurément, Paul Vergès est un visionnaire. Il a offert aux Réunionnaises et aux Réunionnais une vision du monde et de son pays qu’il a forgé tout au long de sa vie et qui a fondé toute son action politique. C’est armé de ses convictions qu’il demeura inébranlable et résilient. Tout le monde reconnait que Paul Vergès a marqué l’histoire de La Réunion par la cohérence de son action avec ses idées. Il était, et il est toujours, respecté pour cela. Il est et demeure inspirant pour tous ceux qui ne se résignent pas et aspirent à la prospérité collective !

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

10 Commentaires

    • Il a fait quoi pour la réunion rien du tout apart s’enrichir, la route des tamarins c’était même pas son projet la on mis une marionnette c’est pire .

      • C’était son projet, au lieu de cela, on a préféré faire une RN1 sur le littoral.
        Des dizaines d’années plutard on a construit la route des tamarin.
        Ce qui dérange chez Vergès, c’est communisme réunionnais et On a occulté l’homme visionnaire.

        Dans 30 ans on construira un tram-train non poliant de l’ouest en est, face à la raréfaction du Pétrol et l’encombrement des voiture.

  1. Qu est ce qui faut pas lire comme conneries .Ary ou la oublie un passage ? La rue Alexis de Villeneuve, la aussi lu té visionnaire ???

  2. pas comme robert le loser qui a ruiné la reunion avec ses nombreux sous fifres.
    Vergès, Lagourgue… resteront des monuments de la politique réunionnaise, robert est une tache parmi ces grands Hommes

  3. créoles lè jamais contents et ne veulent pas voir plus loin que leur bout nez . Oté prenez de la hauteur et appréciee ce monsieur pour certains de ses actes . et arrêtez de voir que le mauvais côté des choses . nous sommes tous humains avec des bons et des mauvais côté .
    Il faut apprendre à apprécier les bonnes choses sans pour autant porter la personne dans son cœur .
    arrêtons le sport national : le moukatage » prenons de la hauteur et acceptons les choses biens de notre ennemis ainsi le peuple réunionnais grandira . la jalousie y fini par tuer…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Nicolas, 23 ans a été retrouvé

Article suivant

Cyrille Melchior : reconnaissance de l’état de calamité agricole pour 20 communes de l’île

Free Dom