Crédits photo : Eloi Stichelbaut/polaRYSE/Gitana S.A.
/

Trophée Jules Verne : un premier chrono au cap de Bonne-Espérance pour le Maxi Edmond de Rothschild ?

2 min de lecture

Au pointage de 9h ce mercredi matin, le Maxi Edmond de Rothschild filait vers le cap de Bonne-Espérance et l’entrée de l’océan Indien, 951 milles devant son adversaire virtuel. Il est possible que le meilleur chrono sur le tronçon Ouessant/Bonne-Espérance (détenu par Loïck Peyron depuis 2011) soit battu.

Depuis plus de 48 heures, le Maxi Edmond de Rothschild a démontré une partie de sa cylindrée, alors que plus de 16 000 milles restent encore à parcourir : « Nous n’en sommes qu’au début de ce tour du monde. Sur le tronçon entre Rio et Bonne Espérance, les conditions étaient bien sûr propices à un record des 24 heures mais il ne faut pas se tromper d’objectif. Les navigations à hautes vitesses sollicitent déjà bien le matériel et les systèmes mais celles à très hautes vitesses sont un risque supplémentaire qu’il n’est pas utile de prendre à ce stade de notre Trophée Jules Verne », rappelait Franck Cammas.

Dès demain dans l’océan Indien

Avec un passage du cap des Aiguilles prévu pour la journée de demain, jeudi 21 janvier, l’équipage du Maxi Edmond de Rothschild impose son rythme et prouve qu’il est parfaitement dans le bon tempo. En effet, selon l’heure exacte de franchissement de la pointe sud-africaine, les six marins pourraient bien s’offrir leur premier chrono de leur record autour du monde.

Pour le moment, le meilleur temps sur le tronçon Ouessant/Bonne-Espérance est détenu par l’équipage de Loïck Peyron (Banque Populaire V) en 11 jours 21 heures et 48 minutes. D’ici là, une nouvelle journée de navigation musclée et humide les attend dans les quarantièmes rugissants.


Poster un Commentaire

avatar
Free Dom
WordPress Video Lightbox