Ukraine : un journaliste français travaillant pour BFMTV tué dans un bombardement russe

1 min de lecture
1

Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste français pour BFMTV a été tué en Ukraine ce lundi 30 mai 2022. L’homme de 32 ans a été touché par un éclat d’obus, alors qu’il faisait un reportage sur l’évacuation des civils dans la région de Luhansk dans le Donbass. C’est le huitième journaliste à trouver la mort depuis le début du conflit.

Frédéric Leclerc-Imhoff, était accompagné d’un rédacteur, Maxime Brandstaetter. Ce dernier a été blessé dans les mêmes circonstances et a été transporté vers Dnipro pour être soigné.

Emmanuel Macron réagi au décès du journaliste

« Le groupe Altice média et la rédaction de BFMTV partagent la peine de sa famille et de ses proches. Ce tragique événement nous rappelle les dangers encourus par tous les journalistes qui racontent au péril de leur vie ce conflit depuis maintenant plus de trois mois« , s’exprime BFMTV dans un communiqué. Emmanuel Macron a fait part du « soutien inconditionnel de la France » à « celles et ceux qui assurent sur les théâtres d’opérations la difficile mission d’informer ».

1 Commentaire

  1. Bonjour, Belle reponse de la mère de Frédéric ,pour sont soutien aux familles Ukrainiens et aux mères russes, après les dires de l’agence Tass, qu’il repose en paix

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Travail dominical : plusieurs enseignes convoquées à la direction du travail

Article suivant

Que faire si vous avez des difficultés à payer vos impôts ?

Free Dom