Val-d’Oise : un bailleur social expulse une famille pour troubles causés par ses enfants

2 min de lecture
24

Mercredi 8 décembre 2021, à Gonesse dans la Val-d’Oise, une décision de justice concernant trois requêtes émises par « Toit et Joie », bailleur social a été accordée.

Le tribunal a donc accédé à la demande d’autorisation d’expulser trois familles d’une des trois résidences de « Toit et Joie », bailleur social située dans la ville de Gonesse, en cause des troubles occasionnés par leurs enfants, tous adolescents, selon Le Parisien.

Ces adolescents sont à l’origine de nombreuses dégradations dans leur quartier, parties communes vandalisées, murs tagués, et plusieurs caméras de surveillance détruites.

« Toit et Joie »,  première société du groupe Poste Habitat, Toit et Joie, a été créée en 1957 pour fournir de nouvelles possibilités d’habitation aux personnels des postes et des télécommunications qui ne bénéficiaient pas, à l’époque, des contributions patronales au logement. Le groupe poste habitat perpétue aujourd’hui les valeurs qui ont présidé à sa création : produire des logements de qualité à destination des postiers et des plus modestes, et s’attacher à développer pour tous la meilleure qualité de vie possible.

Au service des collectivités locales, de l’Etat et de La Poste, les sociétés Poste Habitat proposent une gamme de produits complète et recherchent en permanence l’amélioration et l’innovation.

Plus de 1500 ménages accueillis chaque année
Près de 2500 logements en cours de production
Plus de 300 collaborateurs dont près de 200 travaillent sur les résidences
(1 agent de proximité pour 80 logements)

24 Commentaires

  1. Le problème c’est que partout où ils seront ils vont goûter le bordel. Couper les allocations sur une période pour que ce soient les parents qui les prennent en mains.

  2. C pas ici qu on verra cela
    C plutot le contraire
    On offre un nouveau logement neuf pmus grand a ces familles qui posent pb en continuant a verser les alloc bien sur

    • Si pour dire des conneries, pareil ferme la idiot c’est les creols qui ont des vilain,manière manque de respect, mal éduqué et j’empasse……[pas-touts]

      • N’importe quoi
        Qui crache par terre dans le chemin
        Qui i crois trottoir lè à zot
        Qui y traîne dans le chemin la nuit
        Qui y vol banane dans la cour des gens

        • Zot y gaign’ pas crache dan un mouchoir?
          Décale si trottoirs. Trop pti???
          Rentre zot case lo soir?
          Et banane y mange quand lé à maturité. Rends compte, zot y mange avant le proprio???
          Depuis tout ce temps que zot lé la Run ; zot la fine connaître les moeurs et coutumes des créoles. La race caf’ té fine trop mélangé cossa? Caf’ clair, caf’ rouge, caf’ malbar… là, la rajouter à fond la caisse et du pure en plus !

    • Zot ti caz en tôle zot t habituer dedans ec zot 15 enfant ou oublie kwé aret un peu stigmate ben mahorais parceque a zot la plupart mi dit bien zot la jamais fait papier zot enfant mi mette à zot dans le même panier benn immigré i vivent dans les logement sociaux a Mayotte haha le zoreil la ni la met à zot dans appt aujourd’hui ou prend aou de ho ns vivent nous et quand nous rentre nous ‘a boîte carte d’identité et boite caz a ou ou n’a quoi le zoreil pour montre aou comment être civilisé…

    • Exactement, on prend des gens qui n’ont rien à foutre qui vivent comme dans les bidonvilles sans civilité, en communauté, y préfère donne band na logement parce qu’en communauté y peuvent payer le loyer et y mélange ça avec réunionnais. Y faut voir comment les immeubles sont dégueulasses avec ces gens là, y crache partout, y pisse dans les escaliers ouhlala ! Nous lé foutu avec tout ça.

  3. Domoun la besoin la tranquillité. Zot comprends pas? Domoun y travaille le matin, le soir la besoin dormi. Et bande bailleur là, zot la fine compris ça. Na un tas y contente pas paye un loyer de moins de 50€ de zot poche et y faut que zot y ar fout le souc. Peux pas magine la vie des gens qui peuvent pas « partir » et que lé « obliger » subir ces incivilités. Malheureusement cet y travail lé « parquet » avec cet y fout rien dans zot journée. Alors forcément y a quelque chose qui va pas. Donc fout dehors quand vivre en société lé pas capab’.

  4. Malheureusement, ici à la Réunion, il faudrait carrément les mettre dans un avion et les déclarer personna non grata car expulser du logement ne sera pas suffisant.

  5. Si lé étranger ne respecte pas le vivre ensemble , a la réunion il dégage , si zot i gaigne pa vive comme domoune , zot i retourne dan zot pay , île de la réunion nou né na respec , zordi ou gaigne pi vivre tranquille , zot i respec pa loi française, coup la location , fé rembourse lé parents pour les violences lé bêtise zot marmaille i fé.
    Arrêt VIVE comme des sauvages. Respec la été fait avant nous.

  6. les commentaires sont impressionnants ici à quelle moment sur l’article ils disent que c’est des étrangers ou des mahorais qui ont dégradé le bâtiment? Et bin je suis choqué de la médiocrité des habitants de la réunion vu que le vous même vous êtes des étrangers mais en pire!!! réfléchissez avant de vous livrer dans une guerre sans fin vous même vous êtes des étrangers mais en pire des batards je peut dire une mélange de malgache africain arabes et j’en passe ‍

    • Vraiment? Laisse moi rire ! Nous sommes des « étrangers » sur notre propre sol? Ça, c’est vraiment mais alors là, vraiment fort de café ! Toi, t’es qui? Un habitant de l’Europe? Viens pas faire de leçon de moralité sur notre petit mais vraiment petit bout de cailloux pour envenimer la situation déjà assez catastrophique. Si un petit « noir bien serré » ne te convient pas, rajoute du lait ou prends-y un bon lait bien chaud. Pfff !!! C’est toi qui « transpire » le racisme à plein nez.

  7. Le probleme c’est qu’il y a des elus tei que Mr Ratenon est contre de cette exemple…tout le tant entrain de rabaché le meme refrain la population vie ou dessous du seuil de prauvreté et dire que l’etat y aide mais y vive en macotte meme ….creole dans tas pas seulement mahorais zoreil aussi

    • Forcément, toute cet y tiens le bas du pavé. Plupart lé dan zot gros villa ek vu sur mer mais pas pied dan l’eau, lé bien à l’abri de tout ce charivari. Et pendant ce temps là, bande z’élus là y regarde même ailleurs. La violence y monte d’un cran même. Toujours et encore davantage. Nena y guette dan l’ombre y attende le moment propice pou que sans que personne y en aperçoit y tourne en sauce vinaigre-framboise. Y tire même la sonnette d’alarme. Mais comme eïn lavé dit « il n’y a point sourd que celui qui ne veut point entendre » et garde cossa la arrive son p’tit z’enfant bien des années plus tard. La décapsule son collé.

Répondre à Nathalie Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Noël Solidaire : une collecte de jouets & vêtements avec Pauline Hoarau et Colipays

Article suivant

Koh-Lanta, La Légende : Claude s’exprime après la finale

Free Dom