Un baptême de plongée pour les marmailles de 1000 Sourires

5 min de lecture

Grâce au soutien des équipes de Bleu Marine Réunion, l’Association 1000 Sourires a permis à une vingtaine d’enfants de Saint-Paul de nager avec les poissons multicolores du lagon. Ils ont pu effectuer leur baptême de plongée au “Canyon”, à proximité du port de Saint-Gilles.

La matinée des enfants a commencé par un passage aux vestiaires, pour s”équiper. Puis, les enfants ont eu droit à un “briefing”, en compagnie des moniteurs. Les futurs petits plongeurs apprennent ainsi à décompresser, en soufflant très fort dans leur nez. Ils découvrent également le langage des plongeurs, afin de communiquer une fois sous l’eau. L’objectif de l’équipe de Bleu Marine Réunion: permettre aux enfants d’apprendre les règles de sécurité pour une découverte des fonds marins en toute sérénité.

A la découverte des poissons du “Canyon”

Ensuite, c’est par bateau que les marmailles ont pris la mer, direction le large. Une fois arrivés au “Canyon”, un spot de plongée qui se situe juste derrière le spot de surf de la plage des Brisants, les choses sérieuses peuvent commencer.

Les plongées, avec masques, palmes et bouteilles, se sont ensuite effectuées en tandem. “Chaque enfant est accompagné d’un moniteur, qui le rassure et qui le guide dans sa découverte du milieu marin et des poissons”, résume Yves Reignier, qui dirige le club de plongée Bleu Marine Réunion. La bienveillance des moniteurs a achevé de convaincre les enfants les plus inquiets, qui sont tous remontés tout sourire après leur toute première plongée.

“Pour nous aussi, c’était un bonheur de sortir en mer et de voir ces enfants heureux. C’est d’autant plus touchant dans ce contexte difficile, qui bouleverse nos vies et nos métiers depuis plus d’un an”, confie Yves Reignier.

A l’issue de cette matinée, les petits plongeurs sont tous repartis avec un beau diplôme, pour garder une trace de leur première exploration de la Grande Bleue !

Cette opération s’est déroulée au moment d’un triste anniversaire : depuis un an, les petits réunionnais vivent au rythme de la crise sanitaire, rappelle Ibrahim Ingar, président de l’Association 1000 Sourires. Ces enfants issus de familles modestes ont dû renoncer à la plupart de leurs activités et loisirs. L’association continue de se mobiliser pour proposer de belles opérations aux enfants, et leur faire oublier ce contexte anxiogène. C’est encore une fois grâce à nos partenaires que nous pouvons continuer à organiser des moments de rêve, dans le respect des gestes barrières”.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

“Nous sommes à 7 et on a tous été contaminés par le variant britannique”

Article suivant

Covid-19 : les vétérinaires appelés à la rescousse pour accélérer la vaccination ?

Free Dom