Un incendie détruit les deux snacks devant la poste principale de St Denis

2 min de lecture
8

Dans la nuit de lundi à mardi, les pompiers ont du lutter pour circonscrire l’incendie de deux commerces ayant pignon sur rue au centre ville de St Denis, au beau milieu du « carré d’or ».

Il s’agit des deux commerces positionnés à côté de la Poste , rue Maréchal Leclerc et qui vendaient de la nourriture façon snacking, des samoussas, des jus de fruits frais.

Mr Bordie est le gérant d’un des commerces brûlés. Cela faisait 20 ans qu’il était installé là, a t il indiqué à notre reporter Nelça Koé :

VIDEO :

Réaction de Farid Mangrolia, commerçant :

« C’est avec tristesse que je me suis rendu sur site ce matin de l’incendie qui a ravagé deux établissement au centre-ville de Saint-Denis. Tout mon courage et soutien à ces deux entrepreneurs pour faire face à cette tragédie »

Incendie snacks en centre-ville : la ville apporte son soutien aux victimes

Un incendie s’est produit cette nuit au centre-ville de Saint-Denis. Les deux snacks Ti Créole et Cabanas de la rue piétonne Maréchal Leclerc (en face de La Poste), connus de tous les Dionysien.ne.s, ont été détruits par les flammes. C’est un énorme coup de massue qui s’est abattu sur ces commerçants en cette période de fêtes de fin d’année. Saint-Denis, ville fraternelle, soutient et accompagne les victimes de cette tragédie. Elles ont été toutes deux reçues par les services de la ville dès la première heure afin de les accompagner dans leurs
démarches.

Alors que l’incendie s’est déclaré peu avant 1 heure du matin, le SDIS a été rapidement dépêché sur place. Les flammes ont été maitrisées malgré les dégâts importants. La ville a par la suite sécurisé la zone grâce à des barrières de chantier. Pour l’heure, la ville reste dans l’attente des résultats de l’enquête ouverte par la police nationale et des rapports d’expertise des assurances, avant de s’engager dans de quelconques actions. Saint-Denis, ville solidaire, reste à l’écoute de ses habitants, soucieuse de leur bien-être et confort de vie. Elle met ainsi tout en œuvre pour réparer les dommages, que ce soit pour les Dionysien.ne.s, les commerçants ou encore l’attractivité de la ville et le monde économique.

Yassine Mangrolia, Élu délégué à l’économie :

« La perte de ces deux snacks-bars qui se situaient en plein carré piéton est une vraie tristesse, notamment en cette période de fin d’année. Mes premières pensées vont évidemment pour les deux opérateurs économiques qui sont installés depuis plus de 20 ans. La ville va les accompagner dans leur nouveau projet après avoir laissé les experts intervenir. »

8 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Attribuez vos bonbons coco & moques en tôle sur Free Dom

Article suivant

Insee : les prix à la consommation ont augmenté de 0,7 % à La Réunion en novembre

Free Dom