des policiers de proximité de Noisy-Le-Grand conduisent dans les locaux du commissariat, le 19 juillet 2002, un mineur soupçonné d'avoir agressé une femme dans un bureau de poste. La police de proximité a pour mission de quadriller le territoire pour le traitement de la petite et moyenne délinquance et des incivilités. AFP PHOTO JACK GUEZ

Un jeune de 18 ans sème le désordre au commissariat de St-André

dans Actualités/Infos Réunion

Ce jeune homme de 18 ans a certainement eu du mal à digérer la garde à vue de son frère. Il s’est alors rendu au commissariat de Saint-André pour manifester son mécontentement. En plus des insultes proférés à l’endroit des fonctionnaires, il a également  cassé une porte vitrée.

Le gaz lacrymogène a alors tonné pour tenter de maîtriser ce jeune homme qui a dû faire face aux juges ce matin. Ses chefs d’inculpations: menaces sur agents de force publique et dégradation de bien public.

Son frère, placé en garde à vue pour vol d’un vélo,  devra comparaître aujourd’hui au tribunal de Saint-Denis.

(Photo d’illustration)

 

 

8
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
3 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
SextanbélisaPicpicmjcJinko Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noe97444
Invité
Noe97444

Dommage !
Les pseudo juges péi vont le relâcher illico !
Pauvres policiers qui méritent plus de considérations !

Jinko
Invité
Jinko

Tout à fait d’accord !

Chantal
Invité
Chantal

Noë ferme ta bouche

Olivier
Invité
Olivier

Merci Chantal… 🙂

Picpic
Invité
Picpic

C est pas neveu par harsard…ouvre la tienne ma pete dedans

mjc
Invité
mjc

dans notre société actuelle les vols et la violence sont devenus banal donc quand les voleurs se font arrêter pour eux ils sont innocents et ce n’est pas grave de voler!

bélisa
Invité
bélisa

c’est la justice meme i favorise ce genre de comportement de ces voyous.quand nora des peines éxemplaires peut etre que ces délinquants va calmer.

Sextan
Invité
Sextan

Trop de juges et de criminologues ont aujourd’hui un énorme problème avec la tolérance zéro En effet, ils refusent d’admettre la réalité de l’engrenage dans lequel s’engouffrent nombre de jeunes en perte de repère. Étant élevés au biberon du laxisme, l’angélisme soixante-huitard, ils sont devenus les aumôniers d’une bien-pensance – le penser faux – qui paralyse notre développée société. Or, chaque individu, qu’il soit riche ou pauvre, immigré ou non, n’a pas plus de droits ni moins de devoirs et un délinquant est d’abord quelqu’un de responsable.