Un nouveau vraquier à la dérive dans l’Océan Indien, la Réunion sollicitée pour lui venir en aide

3 min de lecture
13

Une nouvelle menace de marée noire dans l’Océan Indien ? Un nouveau bateau serait signalé en difficulté et à la dérive, au large des côtes malgaches. Il s’agit du “Yasa Unity”. L’embarcation dériverait à 300 milles nautiques au nord de Maurice et de la Réunion soit plus de 550 kilomètres.

Actuellement, le Yasa Unity se trouve dans les eaux malgaches et le bateau est en panne de moteur et d’électricité. Le capitaine a sollicité l’aide de l’île de la Réunion et aussi celle de l’île Maurice. Un remorqueur, le Boka Summit, lequel a déjà été appelé en renforts pour le  sabordage de la proue du Wakashio, est déjà en route pour lui venir en aide. Son arrivée sur zone est prévue pour le vendredi 28 août dans l’après-midi.

Pour information, ce vraquier  a quitté l’Inde le 7 Août dernier pour rejoindre Port Elizabeth en Afrique du Sud. Il transporte des marchandises sèches , exactement comme le Wakashio, et est enregistré aux Îles Marshall, et il dérive depuis le mardi 25 août, n’étant même n’est plus traçable sur Marine Traffic. Construit en 2006, le Yasa Unity fait 225 mètres de long et son tonnage brut est de 40 000 tonnes.

Une quinzaine de membres équipage est à bord de ce navire. Il pourrait être remorqué jusqu’à Port-Louis, ce qui inquiète les mauriciens qui ont du essuyer la marée noire du Wakashio avec ses conséquences sur la faune et la flore. Hier encore , une dizaine de cétacés étaient retrouvés échoués sur la côte sud est mauricienne.

Dans un communiqué, la préfecture précise que le mardi 25 août, le navire Yasa Unity a été détecté par le CROSS sud océan Indien à une vitesse anormalement basse dans la zone économique exclusive française au nord de l’île Tromelin, en raison d’une avarie électrique à bord. Il s’agit d’un vraquier battant pavillon des îles Marshall et transportant du granulat. Le mercredi 26 août, le navire est entré dans la zone économique exclusive de Madagascar, où il se trouve encore actuellement.

Le CROSS sud océan Indien effectue un suivi régulier de la situation en lien avec les autorités malgaches et mauriciennes. A ce stade aucun risque de pollution ou de naufrage n’est identifié.

En 2019, le CROSS a assuré le suivi de 125 navires en avarie dans sa zone de responsabilité au titre de sa mission de surveillance de la navigation

CREDIT PHOTO / Pixabay 2020

 


13
Poster un Commentaire

avatar
12 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
10 Auteurs du commentaire
gjackGusDeGus974MoneAndain 2. 0 Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox