Décès d’un ouvrier en 2016 sur un chantier : l’entrepreneur et sa femme condamnés

1 min de lecture
4

Ce jour du 15 février 2016 : c’est le drame sur un chantier de tout à l’égoût , situé chemin de la Grotte à la Bretagne. Des ouvriers y travaillent, et soudain, une des tranchées de 3 mètres de profondeur dans laquelle ils se trouvent s’effondre. Il y a un mort : Sylvestre Grondin, 36 ans.

Aujourd’hui le patron de l’entreprise,  Jovany Fenelon, devra répondre de ce décès devant le tribunal. Non seulement, il va devoir expliquer pourquoi les conditions élémentaires de sécurité n’étaient pas respectées sur le chantier ce jour là, mais aussi des agissements de son frère (attendu aussi au tribunal) qui serait allé menacer un ouvrier, dès sa sortie du CHU, qui lui aussi avait été blessé dans l’accident pour qu’il ne « dise pas tout aux forces de l’ordre ».

Jovany Fenelon a d’ores et déjà déclaré qu’il était en difficulté financière à ce moment là, et que c’est pour cela que les blindages ou autres étais n’avaient pas été mis en place et ce, sur l’ensemble de ses chantiers. Il pointe du doigt son conducteur des travaux.

Lui et son épouse ont été condamnés à 3 ans de prison, dont 2 avec sursis. Leur peine de prison ferme a été aménagée. Ils devront porter un bracelet électronique pendant cette période.

4 Commentaires

  1. Ce zozo du batimznts veulent gagner tjrs plus
    Apres avoir empocher le.fric ils mettent un.seul ouvrier de temps.en.temps sir votrenchantier … puis font durer les travaux en allant ailleurs pour faire de meme

  2. C’est pas cher payé la vie d’un ouvrier ! Pensez donc ! La main d’oeuvre « bon marché » est vite remplacée ! Et l’autre avec ses intimidations ? Remarquez le blessé sur son lit d’hosto il avait pas son smartphone sur lui …

  3. « Il avait des ennuis financiers » … Il était encore temps d’arrêter l’ chantier, non ? Voyez c’ travail ! Le risque zéro n’existe pas …

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Après la mort d’un réunionnais due à la panne des numéros d’urgence : un audit d’Orange réclamé par l’Etat

Article suivant

Libération de la mamie de 77 ans qui a percuté volontairement une moto

Free Dom