Un parent frappe le directeur de l’école de son marmaille à la Possession

1 min de lecture
18

La rentrée s’est effectuée il y a seulement 4 jours et déjà un premier acte d’incivilité est à relever dans une école de la Possession.

Laurent Goy, le directeur de l’école Jules Joron s’est fait agresser par le père d’un enfant, qui n’apprécie pas les mesures sanitaires mises en place, soit la fermeture du portail de l’école de 8H à 8H15.

Très concrètement, ça force tout le monde à être à l’heure, et pour certains parents pris dans les bouchons qui arrivent un peu plus tard : c’est portail clos et les marmailles sur les bras. C’est physiquement que ce papa s’en est pris au directeur, car apostrophé, ce dernier a pleinement assumé cette mesure anti Covid, d’autant que ce père de famille s’en est déjà pris à la secrétaire de l’école.

Les enseignants ont débrayé en solidarité avec leur directeur, le rectorat a été informé.

Et une plainte a évidemment suivi. Du coup, le parent d’élève a , ce jeudi 28 janvier 2021, été placé en garde à vue en attendant une prochaine convocation devant la justice.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



18 Commentaires



  1. Il y a de quoi en effet péter un câble, d’un côté des mesures trop strict voir arbitraire, de l’autre, un laissé aller pas possible.
    Je ne vois pas du tout en quoi ces 15 mn empêchera la propagation du coronavirus, c’était plutôt au préfet et à la doucette de prendre des mesures efficaces.
    Quand M. Ratenon avait posé des questions sur la situation aux Comores, ils se sont tous fichus de lui.
    Est-ce normal qu’en cette période, autoriser les safaris au Mozambique, les croisières aux Comores ou même les séjours à la neige ?
    Et ces raves où seuls les autorités ne peuvent rien faire

    • Pour autant, la violence envers le personnel enseignant n’est pas acceptable ; le directeur ne fait qu’appliquer ce qu’on lui dit de faire sinon il se fait remonter les bretelles par sa hiérarchie. Et la tache n’est pas facile depuis 1 an pour les enseignants…..
      Ce monsieur se trompe de cible….
      En plus, quel exemple pour son marmaille !!!
      Serrons-nous plutôt les coudes !!! Les temps sont difficiles pour tout le monde

  2. Il y a au moins 2 victimes, le directeur qui applique une règle non respectée et l’élève qui n’a sans doute pas un père qui devrait être un modèle.

  3. Mi arrive pas à plaindre le parent…parske na directeur, directrice , Mme x de st louis, i mérite un bon kokman . I prend à ou souvent de ho croyan ke zot lė plus intelligent kou

  4. J,espère que ces parents seront durement punis ! C,est inadmissible comme comportement, merci à l,école de continuer au maximum les règlements de sécurité face au covid.

  5. La majorité des commentaires…Mdr…la faute incombe o directeur et au papa…le directeur a prit des mesur bête avec com excuse le covid…si le professeur arrive 15mn en retard la porte est aussi fermé g pense et kan cé le directeur qui est en retard il rentré chez lui…???? Des fois il ne faut pas créé des situations que vous ne maitriserez pas…il y a des personne qui rabaisse les gens dans ler parole et par la suite joue les inocent devant les gendarmes …G ne compren pas on discutait et la pers cé énervé Mdr…ben oui les agressions gratuites…

  6. Vilain ça ….
    Comment marmaille la i ça va retourner à l’école ?
    Les critiques de c camarades et le regard des autres ?
    Pense un peu avant d’agir.
    Aujourd’hui c une famille bousillée
    Trop tard l’action Les faits
    Dommage

  7. La Run y aime saute en l’air pou rien parce que la plupart y crois que la loi lé de zot coté, le préfet de zot côté, la justice de zot côté, meilleur toubib de zot côté… enfin, que zot c’est des privilégiés par rapport à la France. Allez fait un tour Mada zot verra si tout ce pti monde lé de zot côté …

Free Dom
WordPress Video Lightbox