Un référendum sur le bien être des animaux lancé par 56 associations : cirques, élevage en cage, expérimentations…

Depuis plusieurs semaines plus de 56 associations dont la SPA, WWF, L214, Youth For Climate ou Sea Shepeard ont lancé une campagne médiatique afin qu’un Référendum pour les animaux soit lancé en France.
Plus de 777 000 français ont déjà soutenu ce référendum en se rendant directement sur ce site : https://referendumpourlesanimaux.fr/comment-soutenir
Ce projet consiste à :
  • Interdire l’élevage d’animaux en cage qui concerne 58% des poules pondeuses, 99% des lapins, la majorité des dindes, oies ou canards. Privés de tout contact avec un élément autre que le fer et le plastique qui composent leurs cages, ils développent des troubles psychologiques et physiques majeurs.
  • Interdire les élevages d’animaux pour leurs fourrures déjà interdis en Autriche, Norvège, Grande-Bretagne ou les Pays-Bas
  • Mettre fin à l’élevage intensif dans des bâtiments fermés qui concerne 95% des porcs et 85% des poulets en France.
  • Interdire les pratiques de déterrage des animaux, les chasses traditionnelles comme la chasse à courre (traque des animaux jusqu’à épuisement à l’aide de meutes de chiens et de cavaliers) déjà interdite en Allemagne, Belgique, Écosse, Angleterre et Pays de Galles
  • Interdire les spectacles avec animaux sauvages qui ne sont ni des peluches, ni des clowns ou des jouets. Le Danemark, la Grèce, le Costa Rica, le Mexique, la Hongrie, la Roumanie et la Finlande les ont déjà interdit)
  • Mettre fin à l’expérimentation animale qui concerne 4 millions d’animaux en France. En Europe la France se classe à la triste première place pour le nombre de chiens et de singes expérimentés
Pour l’association réunionnaise Extinction Rebellion, qui soutient le mouvement, il convient de “rappeler qu’il faut que 185 députés et sénateurs soutiennent cette proposition de loi pour qu’un processus référendaire soit enclenché. Il y en a aujourd’hui déjà 142 mais nous nous étonnons que les député.es Bassire, Ramassamy, Lorion, Naillet, Poudroux et les sénateurs.rices Malet et Dennemont n’aient pas déjà apporté leur soutien à cette proposition de loi alors même qu’une politique en faveur d’un développement écologique et durable de notre société est de plus en plus attendue par les français.  Aujourd’hui, plus de 91 % des Français s’opposent au commerce de la fourrure et 72 % souhaitent une interdiction de la présence d’animaux sauvages dans les cirques et les spectacles. Il est temps que les élus de la nation soient à la hauteur des nouveaux enjeux environnementaux et des attentes de la population” conclut le mouvement “Extinction Rebellion Réunion”
Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
KikiRaizlucienTiti974Oubli Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Oubli
Invité
Oubli

Et les femmes ???

Titi974
Invité
Titi974

Ces ……..s s’attaquent toujours et encore aux plus pauvres, rien contre les riches émirs et autres capitalistes qui s’accaparent des centaines de milliers d’hectares dans le monde pour leurs parties de chasse.
Que comptent ils faire pour les pauvres herbivores et autres animaux dévorés vivants dans d’atroces souffrances par les lions/tigres/crocodiles/hyènes/serpents etc etc
Et si les végétaux aussi pouvaient ressentir la douleur, le stress, la souffrance, le ou la etc, je crois qu’il faudrait sérieusement envisager de ne plus en consommer, utiliser pour les constructions, la cuisine, le chauffage, etc etc.

lucien
Invité
lucien

On espère que les nouveaux député.es de la Réunoin votn s’empresser de vite apporter leur soutien officiellement à ce référendum

Raiz
Invité
Raiz

C’est inadmissible de continuer à infliger volontairement et sciemment de telles souffrances à des êtres vivants sensibles. Les parlementaires réunionnais doivent s’engager dans ce projet de référendum ! La Réunion va encore être à la traîne question bien être animal…

Kiki
Invité
Kiki

Moin lé pas contre. Mais faut pas tombe ds l’extrême. Na bcp y vivent de ça. C’est zot métier. Avant, té montre pas la souffrance animale. Chacaine té bouffe zot biffeteck sans que té armonte dans zot gosier. Asteur, nous lé un peu limité. Y montre tellement d’chose que ou devient vegan direct ! Toussa bane z’association dit à zot, attaque le gros zozo en l’air. Zot na rien à foutre demoune ici bas ; alors zige pas le bane z’animo ! Un détail pou zot !