Un retour en classe des 4e et des 3e possible dès le 2 juin

Invité ce matin sur LCI, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé être plus que favorable à un retour en classe des élèves de 4e et de 3e, ainsi que des lycéens, dès le 2 juin. Il souhaite que les jeunes aient un mois de juin “plein et entier de rescolarisation”.

Si Jean-Michel Blanquer se félicite du déroulement du retour à l’école, il espère créer un “cercle vertueux de la confiance”. “Envoyez les enfants à l’école, il faut le faire. […] C’est bon pour eux. Ce sont les premiers à le dire”, déclare-t-il. Pour l’heure, seuls 20% des élèves d’école primaire et 30% environ des collégiens ont repris le chemin de l’école.

La décision de réouvrir les classes à partir du 2 juin n’est cependant pas du ressort du ministre de l’Education nationale, qui annoncera cependant ce vendredi si l’oral de français est maintenu.

Il faudra patienter jusqu’à jeudi pour savoir ce que le Premier ministre Edouard Philippe a décidé au sujet de la réouverture de tous les établissements scolaires. Lors de son allocution, ce dernier présentera les mesures de la deuxième phase du déconfinement.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Premier ministreNoé de l'ArcheMalentendu Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Malentendu
Invité
Malentendu

Surtout qd il dit un mois c est moins. Vu qu ils vont par groupe, c est maximum 10j.

Noé de l'Arche
Invité
Noé de l'Arche

Enfin ! il y aura quelques cocos pleins ! Merci M. le Ministre !

Premier ministre
Invité
Premier ministre

C’est le Premier ministre qu’il faut écouter jeudi.

Blanquer c’est bien lui qui disaient en mars que la fermeture des établissements scolaires était un non sens. Et le même jour Macron décide de fermer tous les établissements.