Un Sainte-Suzannois écope de 10 ans de prison pour le viol de sa compagne

Un Sainte-Suzannois âgé d’environ 30 ans a été condamné hier à dix ans de réclusion criminelle pour viol de sa compagne.

Les faits remontent à 2018, dans la nuit du 24 à 25 mai, dans leur domicile à Sainte-Suzanne: l’homme, fortement alcoolisé, a roué de coups la mère de ses trois enfants, et lui impose un rapport sexuel avec une bombe de laque pendant plusieurs heures.

Au petit matin, la victime a pris la fuite et s’est réfugiée chez une voisine qui a témoigné qu’elle avait des traces sur le visage. Les gendarmes sont immédiatement informés et le compagnon a été interpellé.

Mais malgré ce qui s’est passé cette nuit-là, la victime et l’accusé ont toujours prétendu s’aimer.

Malgré tout, l’avocat de la partie civile a constaté que sa cliente a bel et bien été violée, elle a subi des violences répétées. Même constat pour le ministère public qui a requis 15 ans de prison contre ce compagnon violent. Mais la cour l’a finalement condamné à 10 ans de prison et à cinq ans de suivi sociojudiciaire.

 

 

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
ZeviWhat SonnejeanJo de la RivièreNoé Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noé
Invité
Noé

Pour une fois ce rendu de justice semble “juste” mais ce mec sera libéré avant la fin de ses 10 ans ???

Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière

Enfin la Justice de l’île commence à réagir sur les drames des violences conjugales. Il est grand temps que les juges prennent enfin conscience de la gravité de ces actes monstrueux faites aux femmes. Il faut plus de condamnations et plus longues . Il faut que les autres juges réunionnais prennent exemple en appliquant les lois déjà existantes pour protéger les femmes réunionnaises de leurs bourreaux décérébrés…..

jean
Invité
jean

Ah, les “bad boys”, comment les tantines Réunionnaises aiment ces étrons !

What Sonne
Invité
What Sonne

Bcp de pervers narcissique à la réunion, de ceux qui ne s’épanouissent que dans la terreur et la soumission de l’autre. Après kan il se retrouve seul soit il tué soit empire leur statut dalcolo. Mi voit bon peu saute en l’air. La discussion est inutile avec ces malades mentaux. Fuyez Mesdames!

Zevi
Invité
Zevi

Oui, pour une fois la justice comprend que les victimes malheureusement aiment leur bourreau …. et a su prendre la bonne décision pour épargner le pire !