Un taux de vaccination élevé pourrait-il favoriser l’émergence de variants résistants ?

2 min de lecture
5

Le risque d’émergence d’une souche résistante est maximal lorsqu’une grande partie de la population est vaccinée”, indique Futura Santé dans un article du 3 aout 2021.

Le magazine s’appuie sur une nouvelle étude publiée dans la revue Nature Scientific Reports.

Phénomène de « pression de sélection »

Plus le nombre de personnes vaccinées augmente, plus l’avantage compétitif des souches résistantes au vaccin s’accroît. C’est d’ailleurs ce qui se passe avec le variant Delta : confronté à une part toujours plus importante de personnes immunisées, il a dû décupler sa capacité de transmission pour continuer à se propager au même rythme“.

Effectivement, lorsqu’une majeure partie de la population est vaccinée, les individus sont tentés de revenir aux directives pré-pandémiques et aux comportements propices à un taux élevé de transmission du virus. C’est justement le moment le plus propice à l’émergence de variants résistants, c’est pourquoi le respect des gestes barrières est indispensable.

Le pic de probabilité est situé autour de 60 % de vaccination

Selon cette étude, le risque maximal de développer des variants résistants est atteint avec un taux de vaccination de 60 %, soit justement le seuil que l’on est en train d’atteindre en France“, prévient Futura Santé.

Le taux de vaccination est de 50 % en France, 60 % de la population a reçu au moins une dose de vaccin au 27 juillet. Selon la Haute Autorité de santé, le seuil d’immunité collective se situe plutôt autour de 90 % de population vaccinée.

Le problème, c’est que ce taux de 60 % semble justement être celui du fameux « plafond de verre » que l’on constate dans la plupart des pays. Aucun pays dans le monde n’est pour l’instant parvenu à atteindre ce fameux seuil d’immunité collective de 80 %“.

 

5 Commentaires

  1. En clair, tourne par ici, tourne par là-bas, assise 4 pattes, saute en l’air, on l’aura dans le boyo, faite comme moi,bpour éviter les variants plus dangereux, je ne me vaccine pas.

  2. C’est quoi cet engouement que bande labo dans chaque grand pays néna à fabriquer vaccin aine après l’autre ? On dirait c’est un affaire que nous en aperçoit que maintenant. Avant té coma ou pas? Domoun na accès à toute info partout. Toute chose lé mélangé semb lo politique lo scientifique lo multinationales comprends pu ainetiort. On dirait comme si le monde té montre son vrai visage….

  3. Ça n’est pas ce que l’étude dit. Elle dit que si on stagne à un taux de vaccination de 60% il y a ce risque d’encourager l’apparition de variant. Par contre, cela ne se produirait pas à un taux de vaccination de 80%. Article qui dit la moitié des choses pour encore faire peur. Bref… lisez la source et vous verrez.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Positif à la Covid-19, le rappeur Akhenaton est sorti de l’hôpital

Article suivant

Covid-19 : “70% des nos Anciens se trouvent en dépression”, estime SOS Gramounes isolés

Free Dom