Une clinique a refusé une patiente sans pass sanitaire

1 min de lecture
20

L’information s’est propagée suite à la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo qui a fait le buzz. Dans celle-ci, on peut voir un ambulancier pointer du doigt l’obligation de présenter un pass sanitaire à l’entrée des hôpitaux. “Nous avons déposé une patiente dans une clinique privée pour effectuer un examen du cœur. Petit examen qui lui a été refusé au seul et unique motif que cette dame n’a pas pu présenter de pass sanitaire”, explique-t-il alors que ce dispositif n’est pas encore légalement instauré dans les hôpitaux.

La Chambre nationale des services d’ambulances indique avoir eu des remontées de terrain similaires. Ce sont donc des allers-retours inutiles pour tous.

Certains hôpitaux envisagent d’ores et déjà de poster des vigiles à l’entrée pour filtrer les patients.

Pour les ambulanciers, la question se pose de savoir comment assurer le transport programmé d’un patient s’il n’a pas de pass sanitaire. L’Assurance Maladie prendra-t-elle en charge le trajet retour dans ce cas de figure ? La profession espère des éclaircissements de la part du gouvernement.

Le pass sanitaire sera normalement requis dans les hôpitaux à compter du 9 août.

20 Commentaires

  1. parfait on peut pas vouloir des soins et en même temps refuser le vaccin qui est un soin. c’est pas un restaurant à la carte les hôpitaux.
    faut choisir soit les hôpitaux sont des assassins comme ils disent soit ils te soignent, faut choisir .

  2. Normal d’évincer des patients qui n’ont pas de pass sanitaire.
    Il y a des gens qui arrivent aux urgences avec un tel mal-être qu’ils ne peuvent pas porter le masque en continu et c’est normal. On va pas rajouter autour d’eux des personnes sans pass sanitaire sans masque en plus.!!!
    Là l’hôpital et la clinique deviendraient des centres covidés de maladie nocosomiale….. un comble non?
    Le mieux est de se vacciner ou sinon reste out caze si ou lé malade….viens pas contamine out prochain.

    • si mi lé pas vacciné mi risque de contaminer mon prochain… Si mi lé vacciné mi risque aussi de contaminer mon prochain. Na point comme un problème là?

      • Non puisque pour être pris en charge dans un hôpital il va falloir le pass sanitaire donc être vacciné. Et on sait que lorsque on est vacciné, certes on peut être contaminé mais de manière non sévère !

    • Ben….. Si tout le personnel soignant , ainsi que les autres patients présents sont vaccinés ou bien on un test PCR négatif , ils craignent quoi a laisser entrer quelqu’ un de pas vacciné ? ils sont normalement les rois du pétrole une fois vacciné et muni de leur pass non ? 😮 Pourquoi rejeter dans ce cas la ? ^^

  3. Normal . L’examen était prévu elle devait juste faire un test pcr 48 h avant c’est pas la mère a boire . C’est normal … les examens du cœur sont prévu de longue date …

  4. Ben au moins il y a une clinique sérieuse, vous êtes pas vaccinés allez vous soigner avec ce que vous voulez mais venez plus à l’hôpital

  5. Donc maintenant y laisse à nou crévé parce ke nou lé pas vacciné ? Assez un pe don juska kan un kréol va bouf un kréol
    ?! Le vaccin y empêche pa ou de gagné rien, la politik la la pou rend à zot malade, zot tout pou ni mouton léta et zot y laisse à li même suce zot sang continu coma même juska tan li va dire à zot le moukate n’a des forme de cancer ceci cela

    • Ouais il paraît qu’on a plus accès à l’hôpital !!..et qu’on peut aller se faire soigner avec du Rhum, et au.. Vaudou !!! Les mutuelles se servent plus à rien !

  6. arrêtez de dire n’importe quoi pur les non vacciné ils ont le droit de les faire soigner comme tout le monde on est dans un pays libre et c’est mon choix

  7. arrêtez de dire n’importe quoi pur les non vacciné ils ont le droit de les faire soigner comme tout le monde on est dans un pays libre et c’est mon choix

  8. arrêtez de dire n’importe quoi pur les non vacciné ils ont le droit de les faire soigner comme tout le monde on est dans un pays libre et c’est mon choix

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

“Je vais tuer mes voisins” : un dionysien ivre appelle la police à 7h du mat’

Article suivant

St-André : le réalisateur Julien Técher tourne son troisième court-métrage

Free Dom