/

Une étoile en l’honneur de Maxime Laope à la Source

6 min de lecture
3

La Ville de Saint-Denis et l’association « Famille Maxime Laope » ont inauguré, ce vendredi 5 août à La Source, une étoile célébrant les 100 ans de la naissance de
Maxime Laope. Une inauguration qui ouvre un cycle d’événements dédiés à l’artiste, jusqu’à la fin de l’année et dans toute la Ville.

Ville culturelle, Saint-Denis a souhaité soutenir et accompagner l’association « Famille Maxime Laope » dans son hommage à ce « zarboutan » du séga. Éricka Bareigts, les élus et les enfants et petits-enfants de l’artiste ont donc inauguré une étoile en hommage à Maxime Laope, à proximité du plateau noir de La Source.
Après ce lancement, une multitude de rendez-vous organisés par l’association en partenariat avec la Ville vont se succéder jusqu’à la fin de l’année, avec des ateliers au Centre Maxime Laope – Conservatoire National de Région de musique, de danse et d’art dramatique de Saint-Denis, à La Source et à l’école Maxime Laope de La Bretagne.

Trois jours d’animation seront également dédiés au chanteur dans le cadre de la Somen Kréol, fin octobre 2022. L’hommage s’achèvera en décembre par
un concert avec des invités au Téat Champ Fleuri. Une fresque avait déjà été réalisée en mai et juin par des enfants de l’école primaire Maxime Laope
à la Bretagne.

LA PREMIÈRE ÉTOILE D’UNE LONGUE SÉRIE

Maxime Laope est né au Plate, à Saint-Leu, le 5 août 1922. Mais c’est à SaintDenis, qu’il a passé la majorité de sa vie, dont plus de 40 ans à La Source.
Un quartier qui a par ailleurs hébergé et héberge encore de nombreux artistes réunionnais : Alan Peters, Tikok Vellaye, la famille Ducap, les frères Pounoussamy,
etc.

L’étoile inaugurée en hommage au ségatier sera donc la première d’une longue série : à l’instar du Hollywood Walk of Fame, la place où elle est installée sera
rebaptisée « Place des étoiles » en fin d’année, en l’honneur de ces grands noms de la culture réunionnaise qui font le patrimoine local.
Sonia Bardinot, Élue déléguée à la Culture : « L’idée de l’étoile est venue de Jean Max Boyer, l’Élu du secteur de La Source. Comme à Hollywood, les étoiles marquent la reconnaissance que l’on souhaite donner à nos stars réunionnaises.

Maxime Laope est le premier à recevoir la sienne à l’occasion des 100 ans de sa naissance, pour tout ce qu’il a dégagé, tout ce qu’il a fait connaître, tout ce qu’il a
donné à travers sa musique, tout le bonheur qu’il a partagé depuis les années 60. La Source est une pépinière d’artistes, et j’espère que le secteur accueillera encore
beaucoup d’étoiles. »

De Maxime Laope à l’Association famille Maxime Laope

5 août 1922 : naissance de Maxime Laope au Plate, à Saint-Leu
1927 : Maxime Laope s’installe à Saint-Denis
1947 : sa carrière publique de chanteur débute lorsqu’il remporte le second prix à un radio crochet
1949 : Maxime Laope enregistre son premier 78 tours, avec deux titres de sa composition : « Le cœur créole » et « Mi aime mon patois »
1953 : avec Benoîte Boulard, figure marquante du séga de La Réunion, ils remportent un 1er prix avec un titre devenu un standard de la musique réunionnaise : « La rosée tombée »
Il s’est ensuite produit sur les plus grandes scènes de La Réunion, parfois accompagné par de grands musiciens de l’île, mais aussi dans l’Océan Indien, au Canada et aux Etats-Unis.
1997 : Maxime Laope est fait Chevalier de la Légion d’Honneur par le Président de La République Jacques Chirac.
2002 : à 80 ans, le chanteur met fin à sa carrière publique
15 juillet 2005 : il tire sa révérence

Dès 2002, les enfants et petits-enfants du ségatier se sont regroupés pour poursuivre et faire vivre son œuvre : l’association famille Maxime Laope est née. Elle propose aujourd’hui « des activités culturelles, éducatives et festives : expositions, atelier pour petits et grands – percussions, initiation aux techniques vocales, contes, animations autour du livre, expressions artistiques.

3 Commentaires

  1. Trop bien bel honneur de par cette empreinte.Mr l,élu de la Source,on court aprés jours depuis plusieurs mois pour un entretien…mais vous ne rappeller jamais…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Sainte-Marie : circulation modifiée pour les obsèques de Mathis Bellon à la Rivière des Pluies

Article suivant

Ouverture des sentiers de Piton de l’Eau et Cap Noir

Free Dom