Une maman condamnée à 2 ans de prison pour avoir violenté sa fille

Une mère de famille a été condamnée hier à deux ans de prison dont un an ferme pour avoir violemment secoué son bébé. Les faits remontent au mois de janvier 2015, à Sainte-Marie. Après avoir reçu un SMS de son ex, elle a empoigné le nourrisson et le secoue à deux reprises et le bébé s’est raidi.

Dépressive et seule, cette maman n’aurait pas supporté les pleurs de la petite fille. D’autant plus qu’elle vu en cette petite fille l’échec de sa vie conjugale. Ses problèmes se seraient accumulés à la suite de la naissance prématurée, à 5 mois, du bébé.

Cette maman ne s’est pas en effet arrêtée à cette première agression. La petite fille a été placée en famille d’accueil jusqu’en 2019, mais à son retour, sa mère l’a mise sous une douche glacée pour la punir. Elle a glissé et s’est blessée à la lèvre.

Cette mère de famille reconnait devant les juges que son acte a été “horrible”. Depuis 2019, elle est suivie à l’EPSMR et se sentirait déjà mieux.

Malgré tout, cette maman préserve son droit parental sur l’enfant. Mais elle doit payer 10 000 euros de dédommagements et a l’obligation de se soigner.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

13
Poster un Commentaire

avatar
10 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
11 Comment authors
GILLES33 Ap. JCLa bonne blagueHULKLobo Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noah
Invité
Noah

La violence engendre la violence … ne l’oublions jamais !

Michel
Invité
Michel

Il faut retirer le droit parental il y a un risque pour la vie de cette petite fille ! La 3ème fois ce sera quoi ? La mort ou l’handicap ?

33 Ap. JC
Invité
33 Ap. JC

Être une femme mère n’est pas donnée à la première personne portant un enfant. Je suis un homme et il est inconcevable qu’on puisse faire souffrir un enfant. La solidarité féminine c’est de la crotte.

974
Invité
974

Pour ce genre de mère indigne il serait bien d’imposer une stérilisation pour ne pas qu’elle se reproduise à nouveau et faire souffrir et mettre en danger d’autre bébés

Lori
Invité
Lori

Je suis d’accord avec vous noah, Michel, 974, cette mère indigne ne doit pas avoir le droit sur l’enfant et on doit le confisquer avant que ce soit trop tard, l’enfant n’est pas responsable de l’échec de sa vie de femme il n’a rien demandé, c’est facile de s’en prendre au plus petit que soit, c’est une mère indigne.

Kiki
Invité
Kiki

La misère sociale, affective…n’a t-elle pas signalé son cas aux organismes sociaux ? Elle aurait dû avoir un suivi. Qu’en est-il ? Ds la souffrance de ce petit être, elle n’est pas la seule à blâmer.

Nathalia
Invité
Nathalia

J’espère qu’elle sera bien suivit par 1 psychologue , les services sociaux …. pour qu’enfin sa petite fille puisse continuer à vivre sans cette violence horrible. Il faut que cette mère de famille comprend que sa petite fille c’est sa chère, son sang, et non 1 petit jouet ou 1 animal

Raynaud
Invité
Raynaud

Les services sociaux et la justice sont autant coupables de lui permettre à nouveau le droit parental et lui remettre l’enfant entre ses mains ! Il faut lui retirer ses droits afin de lui éviter de recommencer voir la tuer

Lobo
Invité
Lobo

La mère reste la mère !
personne ne remplace une maman
apres on en arrive à voir des articles “je cherche ma maman j’ai 30 ans …”
quelle blague

La bonne blague
Invité
La bonne blague

@ loboAu même titre que “qui est la mère” des nouveaux nés congelés retrouver dans les bois en métropole il y a quelques années

Lobo
Invité
Lobo

peuvimporte qui … elle reste leur mere congelé ou con gelé

HULK
Invité
HULK

Il y a qd même eu une jurisprudence qui a reconnu à une fille le droit de refuser d’aider sa mère en raison des mauvais traitements que cette dernière lui avait infligés quand elle était enfant. Une mère reste une mére : ben non.L’intolérable peut et doit être reconnu.

GILLES
Invité
GILLES

Je condamné la violence mais donner 10 000 euro à l etat. Toujours l euro et toujours.