Une nouvelle feuille de route pour le syndicat mixte de transports de La Réunion

3 min de lecture
2

« A l’initiative de son nouveau président, M. Patrice Boulevart, vice-président de la Région Réunion, et du nouveau bureau syndical composé des cinq vice-présidents représentants les communautés d’agglomération de La Réunion, Mme Mélissa Cousin (TCO), M. Jean-Pierre Marchau (CINOR), M. Albert Périanayagom (CIVIS), M. Daniel Maunier (CASUD)et M. Ridwane Issa (CIREST), le SMTR a réuni ses membres le jeudi 24 mars à Saint-Benoît afin de définir les grandes orientations stratégiques et opérationnelles du Syndicat Mixte.

Une vingtaine d’élus et de techniciens représentant toutes les intercommunalités de l’île et le Conseil Régional ont travaillé ensemble pour identifier les points de blocage et définir la nouvelle feuille de route de notre organisation.

Les représentants des AOM (Autorités Organisatrices de la Mobilité) ont en effet exprimé très clairement le souhait d’impulser une nouvelle dynamique, « dans l’intérêt des réunionnaises et des réunionnais », par-delà les clivages politiques.

En synthèse les membres présents ont émis le souhait de voir se concrétiser les orientations suivantes :

1. L’exercice plein et entier des compétences obligatoires du SMTR dévolues par la loi SRU, à savoir, la coordination des réseaux dans le cadre de l’intermodalité, la mise en œuvre d’une tarification harmonisée et la mise en place d’un système d’information multimodal à l’intention des usagers (MaaS).

2. Renforcer certaines compétences facultatives : d’une part, accroître les actions de communication autour des mobilités à La Réunion, d’autre part, produire davantage d’études concordantes avec les besoins et les attentes des membres (transport à la demande, schéma
directeur du transport par câble, nouvelle Enquête Déplacements Grand Territoire, etc.).

3. Développer de nouvelles compétences, dites « novatrices » en particulier autour des nouvelles mobilités durables et inclusives, notamment le covoiturage, ou les mobilités alternatives, etc.

Les membres ont par ailleurs émis le souhait que d’autres institutions publiques puissent intégrer le syndicat mixte, au titre de leurs compétences. Des échanges devraient avoir lieu prochainement à ce sujet.

Présentée au Comité syndical du 14 avril, les élus ont voté à l’unanimité la nouvelle feuille de route du Syndicat. Elle doit permettre au SMTR d’engager une dynamique constructive, au service de la population réunionnaise. »

2 Commentaires

  1. Tjrs les mêmes et on recommence bla blabla vous avez raté le train en gare les vendeurs d automobile on une grande part sur cette gabgie Du tout voiture

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Petite Ile : 70 infractions pour stationnement gênant relevées à Grande Anse

Article suivant

Plaine-des-Palmistes : c’est parti pour la cueillette des goyaviers dans les vergers !

Free Dom