Une Réunionnaise de 51 ans soupçonnée d’escroquerie pyramidale à Andorre

1 min de lecture
5

Une Réunionnaise de 51 ans, manager d’un club privé de voyages, est soupçonnée d’escroquerie pyramidale à Andorre. Elle a été arrêtée à son domicile à Andorre, le 28 juillet dernier. Des perquisitions ont également été effectuées à son domicile et un véhicule haut de gamme, des documents et des appareils électroniques, ont été saisis.

Ce jeudi 14 octobre, Catherine donne sa version des faits. « J’ai été piégée. Aujourd’hui, j’ai des preuves que la société existante depuis 2013 ne fait pas du pyramidale », explique-t-elle.

Soupçonnée d’escroquerie pyramidale à Andorre

En 2018, elle a fondé une entreprise de voyage à Toulouse. Cette société propose des tarifs réduits aux adhérents grâce à des parrainages qui permettent par la suite de générer et de percevoir des revenus résidentiels.

Un ancien journaliste séduit par le système qui a finalement découvert la supercherie. Après avoir investi plusieurs milliers d’euros dans le projet, il ne perçoit aucune retombée financière et décide alors de mener une enquête.

Plusieurs plaintes ont alors été déposées, des centaines de personnes seraient concernées en France et en Belgique. Le montant de la fraude est estimée à plus de 3 millions d’euros.

 

5 Commentaires

  1. a chaque fois nena un syteme i arrive la reunion le creole i tombe dan le panneau, a chaque fois lu lé convaincu que cette fois lé serieu et different et i fini touzour par perdre son largent. nou lé reconu dans le monde entier pou notre vulnerabilié lé jolie hein? sat la investi dans crowd1 ou antares zot tour i arrive commence cachette

Répondre à Bolo Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Panne géante des réseaux Facebook, Instagram et WhatsApp : c’est rétabli

Article suivant

Bernica St-Paul : une voiture fonce dans sa clôture toute neuve

Free Dom