Université de la Réunion : 19 000 étudiants font leur rentrée dans un contexte de crise sanitaire

4 min de lecture
1

L’Université de La Réunion a été la première université de France à entrer, dès le 16 août dernier, dans l’année universitaire 2021-2022.

Plus que jamais, l’établissement doit continuer à répondre à de multiples défis et parmi lesquels la réussite des étudiants et la sécurité de l’ensemble de la communauté universitaire dans un contexte sanitaire complexe et préoccupant.

Les chiffres font d’ores et déjà état d’une augmentation significative des effectifs par rapport aux années précédentes à la même date et cela devrait permettre à l’université de dépasser significativement les 19 000 étudiants, confortant ainsi sa place de premier établissement d’enseignement supérieur du territoire.

UNE RENTRÉE SÉCURISÉE SUR LE PLAN SANITAIRE

Face à la crise sanitaire, l’engagement des personnels de L’Université de La Réunion a été déterminant pour garantir la continuité du service public pour les étudiants de l’établissement.

Cette rentrée a été co-construite avec l’ensemble de la communauté universitaire bien en amont de la fermeture de l’établissement, afin d’assurer les meilleures conditions de travail et de vie sur nos campus tant à destination de nos étudiant·e·s que de nos personnels.

Dans le sillon du plan #MaRentrée2021, lancé par Madame Frédéric VIDAL, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Frédéric MIRANVILLE, Président de l’Université de La Réunion a anticipé cette rentrée particulière en actualisant le Plan de Continuité de l’Activité (PCA) de l’établissement afin d’adapter le protocole sanitaire de l’établissement à l’évolution de la situation épidémiologique, notamment au regard de la contagiosité accrue des variants de la COVID-19.

Trois principes de précaution
· Les mesures barrières s’appliquent sur l’ensemble des sites ;
· Le port du masque est obligatoire sur toutes les implantations ;
· Les personnels et les étudiants non vaccinés de retour d’un séjour hors département sont invités à se placer en télétravail et à suivre les cours à distance pour une durée de 7 jours.

Trois principes d’adaptation des enseignements
· Le présentiel est privilégié, notamment en première année ;

· Les capacités d’accueil des salles et des amphithéâtres sont réduites avec une jauge de 50% ;

· L’hybridation des cours s’organise dès que les effectifs ne peuvent être accueillis dans les locaux en respectant la distanciation physique.

Deux principes d’accompagnement
· Des publics spécifiques, comme par exemple les étudiants porteurs de handicap, ou encore les étudiants étrangers ;
· Des personnels pour faciliter leur travail en s’appuyant notamment sur les outils numériques ou le télétravail.

FIN DES ACTIVITÉS SUR LES SITES ET CAMPUS AVANCÉE
· 17 heures : fin des activités pédagogiques et administratives en présentiel, hors formation continue,
formation en alternance et préparation aux concours ;
· 19 heures : fin des activités pédagogiques de formation continue, de formation en alternance et de préparation aux concours, de même que celle des activités transversales comme la vie étudiante et la vie universitaire.

1 Commentaire

  1. J’ai entendu le président de l’université il semblait très préoccupé par le nombre de ces étudiants dans son enceinte il faut pas oublier que la moitié de ces derniers n ont pas le niveau ni leur place mais faut caser tous ces néo bacheliers méritants lol

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Feux de poubelles au Chaudron et à Ste-Marie : un individu placé en garde à vue

Article suivant

Tickets restaurant : le plafond journalier à 38 euros prolongé jusqu’en février 2022

Free Dom