Université de la Réunion et colère des étudiants de santé : la fonction de Gilles Lajoie montrée du doigt

8 min de lecture
3

Comme l’année dernière, le règlement d’examen pour les concours d’entrée dans les études de santé, n’est toujours pas connu à un peu moins d’un mois des examens. Les étudiants de PASS (Parcours spécifique accès santé) et LAS (Licence accès santé) sont en colère. Idem pour leurs parents, las de voir leurs enfants se perdre dans les dédales d’une organisation qui laisse à désirer à ce niveau à l’université de la Réunion.

La préparation de ces concours incombe en réalité à la responsabilité de la commission de la formation et de la vie universitaire. Laquelle commission dépend directement du champ dédié au président du Conseil académique, à savoir le Pr Gilles Lajoie, qui travaille aux côtés du président de l’Université Frédéric Miranville depuis 2016, faute de n’avoir pu, lui même, décrocher la présidence de l’université.. En 2020, il a négocié le poste de Président du conseil académique.

Questions que se posent aujourd’hui nombre de personnes à l’Université et chez les étudiants : « à quoi sert le conseil académique et que fait concrètement le président Gilles Lajoie de ses journées ? ». Des questions qui pourraient surgir un de ces quatre lors d’un Conseil d’administration de l’université tant les « ratés » sont courants dans le fonctionnement de ce conseil académique qui ressemble plus aujourd’hui à une coquille vide qu’à autre chose. Et ce, au détriment, des étudiants.

Nous avons reçu plusieurs témoignages concernant le « non fonctionnement » du conseil académique de l’université de la Réunion. Des témoignages et autres courriers qui ne ménagent pas Gilles Lajoie, le président du conseil académique.

Gilles Lajoie, président du conseil académique de l’université de la Réunion

« Vous avez dit Président du conseil académique de l’université de la réunion, rien que ça ? Si à l’université de la réunion il y a bien quelqu’un qui ne fait pas grand-chose de ses journées c’est bien Gilles Lajoie !  Qui est cet homme qui ne brille pas par ses publications scientifiques à l’université mais qui n’a que le mot « excellence » à la bouche ?   La question mérite d’être posée tout comme celle de savoir pourquoi reste-t-il agrippé à la présidence d’un conseil qui ne se réunit que 2 fois par semestre, soit 4 fois par an, avec des ordres du jour complètement vide sans point majeur et sans dossier de fond pour faire avancer l’université ?

La première réponse qui vient, c’est qu’il s’agit d’un ambitieux ami de l’ex Président M. Rochdi.  Lorsqu’il arrive à l’Université de La Réunion au début des années 2000, Gilles Lajoie nourrit beaucoup d’ambitions sauf celle d’enseigner et d’être face à des étudiants dans un amphithéâtre.

Il n’est d’aucune fiabilité, n’a aucun principe, il combine avec toutes les mouvances, à droite comme à gauche, pour s’assurer une place au chaud, loin des enseignements et des étudiants, d’abord en monnayant une première fois le retrait de sa candidature à la présidence de l’université contre un petit poste de vice-président puis en se faisant nommer Délégué Régional à la Recherche ce qui lui permet de pavaner dans les ministères parisiens bien plus agréables, reconnaissons le, que les salles de cours réunionnaise.

M. Lajoie, loin d’être un travailleur infatigable est avant tout un homme de réseau, considéré par M. Rochdi comme son successeur et héritier en 2016.  Pas de bol, la présidence lui échappe encore une fois en 2016 car même s’il arrive en tête avec 17 voix, il fera la courte échelle à son petit copain Miranville qui du haut de ses 2 voix hérite de celles du favori et peut donc accéder à la première place, celle de président.

Il a bon coeur et un véritable sens du sacrifice ce Monsieur ? Détrompez vous ! En contre partie, il se fait garantir par son nouvel ami la place de président du conseil académique, qui en y regardant de plus près présente bien des avantages sans avoir beaucoup de soucis.  Le Professeur Lajoie, prompt aux sacrifices n’en demeure pas moins un fin négociateur quand il s’agit de défendre ses intérêts et c’est justement ce qui justifie qu’il s’accroche à son poste de Président du Conseil Académique même s’il ne porte pas de dossiers structurants pour l’université et qu’il tien des séances totalement vides de sens.  Plutôt que de pavaner ne devrait il pas s’occuper des étudiants en médecine qui n’ont toujours pas leur règlements d’examens à quelques semaines du concours ? »

Un courrier sans doute rédigé par des parents ou des étudiants mécontents. Cela dit, quelques professeurs d’université ne comprennent pas pourquoi, en dépit de tous les problèmes qui surviennent, le président de l’université, Frédéric Miranville, ne réagit-il pas afin de « remonter les bretelles » au président du conseil académique… Nous sommes bien évidemment preneur d’une réaction ou d’une réponse du Professeur Lajoie, notamment concernant le problème de l’absence du règlement d’examen pour les études de santé.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

3 Commentaires

  1. Une bonne planque pour métro en quête de soleil et de sûr-rémunération. Un emploi semi fictif. Ça doit faire 4 ans qu’il est dessus. Dommage que ses vacances risquent d’être interrompus…

  2. encore un qui esr arrivé ici comme beaucoup d’autres , par arrangement entre copains , souvent haut placé ..regardez autour de vous il y en a plus que vous pensez , ces places sont reservés ,le reunionnais resteras á terre comme d’hab .et quand je vois ces personnes nénigrés la réunion ….je duis dégouté .

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Une éruption solaire perturbe nos satellites, notre réseau électrique et nos communications radio.

Article suivant

Son Samsung S22 ultra prend feu alors qu’il n’est pas en charge

Free Dom