USA : 32 ans de prison pour avoir torturé, tué et enterré leur fille de 4 ans dans le désert

3 min de lecture
5

Californie, c’est seulement dix ans après les faits qu’un couple a été condamné à 32 ans de prison ferme pour pour avoir torturé, tué et enterré leur fille de 4 ans dans le désert.

Ronald Geer et sa petite amie Bianca Stanch ont été condamnés à 32 ans de prison le vendredi 12 mars 2021 pour meurtre, torture, maltraitance d’enfants, et déjà été accusés de meurtre au premier degré en 2012 de la fille de Greer, Samiah Downing.

Ronald Greer (à gauche), Bianca Stanch
| CRÉDIT : BUREAU DU PROCUREAU DU DISTRICT DU COMTÉ DE SAN BERNARDINO

Des proches ont également témoigné, déclarant que les parents attachaient régulièrement les poignets et les chevilles de Samiah avec du ruban adhésif pendant la nuit afin qu’elle ne puisse pas sortir de sa chambre pour boire de l’eau.

À une occasion, Samiah a pu s’échapper de la pièce dans laquelle elle était enfermée et qu’à sa recherche de liquide à boire, elle a consommé du détergent.

Les preuves au procès ont montré que Samiah a été battue, ébouillantée et forcée de rester dans le coin pendant huit heures la veille de sa mort.

Les abus se sont poursuivis le lendemain lorsque Stanch a battu Samiah sur tout son corps avec une ceinture et des cordes. Stanch a ensuite versé une casserole d’eau bouillante sur le dos et la poitrine de Samiah. Samiah s’est également vu refuser de l’eau à boire pendant ces derniers jours de sa vie.

Le soir de sa mort, Samiah a été enfermée dans sa chambre et le couple était parti dîner tranquillement au restaurant.

Lorsque le couple est rentré à la maison, Samiah était mort.

Le couple et le cousin de Stanch ont emmené le corps de Samiah dans le désert, où ils l’ont laissée dans une tombe peu profonde.

Une autopsie a révélé que la cause du décès était la déshydratation en plus des coups et brûlures.

5 Commentaires

    • Z’enfant martyrs partout dans le monde … y préfère pas tué l’embryon y attende quand la fine fort pou zot débarrassé … bien souvent son mort, son l’agonie, c’est pou “couvre” péché aine zot bande même … vie sacrifiée. Rip Samiah.

  1. Des trois visages, le seul qui transpirait un tant soit peu d’intelligence, c’était cette pauvre petite victime.
    Ces monstres barbares devraient finir leur misérable existence dans leurs geôles, jusqu’à ce qui la mort les libère.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le Port : il brave le couvre feu, génère une course poursuite, et s’alcoolise

Article suivant

Dengue : l’épidémie s’accélère avec 21 communes concernées

Free Dom