Vandalisme à la crèche de Sainte-Marie : « ils volent même les petites cuillères ! »

5 min de lecture
6

Notre auditrice lance un appel à l’aide à la municipalité de Sainte-Marie. C’est le raz-le-bol à la micro-crèche de la Confiance-les-hauts, où sont fils va depuis le mois de novembre.

En moins de 5 mois, ce n’est pas moins de 9 vandalismes qui ont eu lieu dont 4 ce mois-ci !

Pour la deuxième fois cette semaine, les employés de la micro-crèche ont dû encore se mobiliser, un samedi pour remettre en état les locaux pour pouvoir accueillir « dignement » les petits lundi, mais cela semble finalement compromis.

« Ils vols même les petites cuillères ! Les enfants ne comprennent pas, ils n’ont plus de jeux. Ils sentent la tension et le mal-être du personnel. Nous même on sent que le personnel est en souffrance de cette situation insoutenable. Il y aurait des témoins mais ils ont peur. S’il vous plait, faîtes quelque chose pour les enfants du quartier. Ce sont peut-être vos enfants ou vos petits-enfants qui sont victimes. »

Sur Facebook, d’autres parents manifestent également leur soutien aux employés de la crèche mais ne cachent pas leur étonnement face à l’inaction de la commune :  » Bonjour c’est avec beaucoup de soutien à la micro crèche les fleurettes que je souhaite faire réagir le CCAS de Sainte Marie – La Réunion. À plusieurs reprises avant d’inscrire ma fille à la crèche, j’ai entendu dire que la crèche a été cambriolée c’est peu dire car je dirais même plus vandaliser car comment peut on a plusieurs reprises s’en prendre à une petite micro crèche qui rend nos enfants heureux chaque jour avec les animatrice qui sont à chaque fois démoralisées par ses événements. J’ai inscrit ma fille en sachant que c’est arrivé une fois et maintenant qu’elle est là-bas tout est bien organisé et nos enfants sont bien pris en charge même avec 2 autres cambriolages en 2 semaines d’intervalle. C’est triste à voir car nous devons garder nos enfants les jours où le personnel se rend compte de ce malheur et en plus rien est fait pour que la crèche soit sécurisée avec des caméras ou d’autres dispositif pour permettre de mettre fin à ses cambriolages. Nos enfants sont perturbés en voyant qu’ils ont de moins en moins leurs jeux habituels et en voyant certains jours qu’ils ne peuvent pas aller à leur crèche. Je souhaite de tout cœur être entendu et invité les autres parents à me rejoindre pour que nos enfants retrouve leur petit cocon. »

Les auteurs des faits seraient des jeunes du quartier. Ils jouent avec le matériel des petits, ouvrent les boites de lait, fanent tout à terre, volent tout ce qu’ils trouvent… Et malgré les plaintes déposées régulièrement par le service e la micro-crèche, la situation se répète encore et encore au fil des mois.

La micro-crèche « Les fleurettes » a été inaugurée le 16 juillet 2010 à la Confiance, en présence du sous-préfet chargé de mission de la cohésion sociale et de la jeunesse, Richard Daniel Boisson. Cette inauguration s’inscrivait dans le plan « crèches », dont l’objectif était de donner une nouvelle impulsion à la politique d’accueil de la petite enfance à la Réunion en y développant le nombre de places. Adopté en 2007 pour une durée de 5 ans, ce plan comprenais la création de crèches de 40 places en moyenne et de micro-crèches (environ 10 places) ainsi qu’un volet de formation.

Rappelons que le financement du plan « crèches » était assuré principalement par la CAF (caisse d’allocations familiales) et le conseil général.

Si vous avez été témoins ou si votre enfant est accueilli dans cette crèche, on attend vos témoignages au 0262 99 12 00.

6 Commentaires

  1. On connaît très bien qui sont les vandales mais le Réunionnais n’a pas suffisamment de cran pour faire arrêter tout ça ! Ils jouent les gros bras mais lorsqu’il faut vraiment agir il n’y a plus personne.

  2. Tout le monde sait qui fait ça s en prendre aux affairés des petits je hais ces gens là je les hais pour ce qu ils ont fait et pour le manque de respect envers l hospitalité de l île de la Réunion virez tous ces boinas tous ces parasites d ici go home get out allé Maurice ou Madagascar ou chez eux aux Comores

  3. Je ne cesse de le répéter il faut monter des milices armées et s’occuper nous-mêmes de ces parasites.
    La Police ne peut rien faire ce sont des mineurs à peine arrêtés ils sont relâchés avec une admonestation (simple avertissement) !
    Je plains les habitants de Sainte-Marie bientôt une future Zac Fayard.
    Quelqu’un m’a dit qu’ils ont construit là-bas des blocs d’immeubles comme les banlieues en métropole et que c’était effrayant tellement c’était massif !
    Bon courage aux habitants du secteur et ne comptez pas qu’on renvoie les coupables chez eux, Mayotte est un département français et ils sont français…

  4. Enfin on a compris qui fait quoi ? C pas seulement au école qu’ils sent prend , le feu dans les sous sol des imunble, les chiens mutilés, casse de voiture et j’en passe, mais pendant se temps faite entré le monde ,mais jamais lacuser à bonne entendeur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Etang-salé : un parapentiste en difficulté

Article suivant

Disparition inquiétante : Emmanuel, 58 ans, le Chaudron

Free Dom