Prêtre tué en Vendée : les obsèques auront lieu ce vendredi

2 min de lecture
13

Ce lundi 9 août, un prêtre a été retrouvé mort en Vendée à Saint-Laurent-sur-Sèvre. Emmanuel Abayisenga, un Rwandais âgé de 40 ans, s’est rendu à la gendarmerie et a avoué le meurtre. Ce dernier est déjà connu des services de police car il avait été placé sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’enquête sur l’incendie de la cathédrale de Nantes.

L’homme âgé de 39 ans avait avoué être à l’origine du sinistre et attendait son procès. Il avait trouvé refuge dans la communauté des Montfortains, à laquelle appartenait le prête tué.

Son état psychologique ayant été jugé incompatible avec le régime de la garde à vue, le suspect a été hospitalisé en psychiatrie.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est rendu sur les lieux du drame.

« Il aurait reçu au moins six coups violents à la tête »

Les résultats de l’autopsie ont révélé que la victime avait reçu pas moins de « six coups violents » portés à la tête. « Ces lésions cérébrales importantes ont entraîné des hémorragies internes et externes, le décès étant, selon les conclusions du médecin légiste, intervenu rapidement après que les coups ont été portés », a expliqué la procureure de la République Emmanuelle Lepissier.

Les obsèques auront lieu ce vendredi

Les obsèques du père Olivier Maire se tiendront ce vendredi 13 août à partir de 14h30 en la basilique de la commune, a annoncé ce mercredi la congrégation des missionnaires monfortains.

Le meurtre du prêtre a suscité une vive émotion en France et a déclenché une polémique sur la présence sur le territoire du meurtrier présumé alors qu’il est sans papiers et sur sa libération dans le cadre de l’enquête de l’incendie sur l’incendie de la cathédrale de Nantes.

13 Commentaires

  1. Ce qui est drôle c’est d’écouter les commentaires des journalistes d’une TV inféodée à MACRON. Bien pensants, ils ne donnent pas le nom de l’assassin, juste son prénom. Bien sûr ils ne disent pas qu’il est d’origine rwandaise, qu’il avait fait fait l’objet d’une expulsion avant d’incendier la cathédrale de Nantes. En fait ils essaient de lui trouver toutes les excuses possibles. Ce n’est pas de l’information,mais de la désinformation totale. Même chose que pour la COVID. Oh zut,pas d’amalgame!

  2. Darmanin y va … nous sommes sauvés
    L’assassin était sous contrôle judiciaire après avoir mis
    le feu dans une église !
    Encore un ingénieur européen sûrement !

  3. Je ne serai pas surpris d’apprendre qu’il a commis les deux actes en entendant des voix. Sa place est dans un hôpital psychiatrique avec restrictions de liberté, ou peut-être auprès d’exorcistes.

  4. Ce qui est sûr c’est qu’il aura un sursis à l’expulsion, s’il trouve une avocate à qui faire un enfant, il pourra être régularisé.

  5. tout mes sincères condoleances aux membres de son église et sa famille assasiné un homme d’église d’une telle bonté est complètement incompréhensible comment un psychiatre à pu sous estimé la dangerosité de son agresseur en sachant que ce gars avait incendié sans culpabilisé une église l’année dernière

  6. Encore une chance pour la France cette immigration massive qui n’aime ni la France, et les Français et qui s’avèrent anti chrétienne.Ces personnes n’ont que le mot droit et convention de Genève à la bouche alors qu’il n’y a pas de droits de l’homme dans leurs pays et au retour ils insultent la France avec la complicité des élus (melanchon,obono,taubira..).Nos politiques gauchistes sont de mèche avec ce genre d’individus et se donnent beaucoup de mal à détruire ce pays.La France devient un pays de nom droit, où bientôt les étrangers qui veulent venir vivre honnêtement et respecter leurs prochain ne pourront plus venir en France car la priorité est donnée à une immigration qui déteste la France et ses valeurs.Les politiques sont tellement lâche qu’ils préfèrent collaborer avec les ennemis.Mais malheureusement dans quelques années ces politiciens qui flirtent avec les extrémistes se feront trahir et décapité par ces soi-disant chance pour la France.Eux qui aujourd’hui ont cru pouvoir s’allier et s’unir à ces personnes qui ont vu leur lâcheté seront les cocus de demain

  7. la loi devrait revoir leur manière de procéder
    pour juger les personnes qui souffrent de cette pathologie. Ceux qui ont déjà commis des atrocités, devraient être surveillés plus que ça et non leur laisser en liberté sans traitement. De ce fait, ils peuvent recommencer. On ne peut pas leur faire confiance et baisser la garde. Le soucis c’est qu’ils entendent des voix à l’intérieur de leur tête. Et c’est cette même voix qui le dictent la marche à suivre.

  8. Il est mort en héros. Contre un système auquel personne n’y peut rien. S’il ne lui avait pas tendu la main, qui d’autre l’aurait fait à sa place?

    • Système : c’est bien beau de laisser ta porte ouverte, t’adore jouer au coeur compatissant mais t’as rien à leur proposer dans ta baraque alors ils font quoi tes invités? Ils passent leur temps à regarder les murs? Pierre après pierre, ils vont te la démonter et il ne te restera plus que les larmes de ton corps à verser. Où ira tu reposer ta tête? La porte de tes voisins te seront fermer.

Répondre à Pff Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Contrôle technique des motos : le gouvernement fait volteface

Article suivant

Trou de Fer : le belvédère fermé suite à un éboulis

Free Dom