Crédit Photo Groupe Vindémia

Vente de Vindémia à GBH: Didier Robert interpelle le ministre de l’Economie

A la suite de la vente de Vindémia à GBH, le président de Région, Didier Robert demande à Bruno Le Maire, ministre de l’Economie “d’exercer son droit d’évocation afin de surseoir la décision rendue par l’Autorité de la Concurrence autorisant la vente de Vindémia au Groupe Bernard Hayot.”

En demandant au ministre de l’Economie d’exercer ce droit d’évocation dans le délai de cinq jours autorisé par les dispositions de l’article L430-7-1 du Code de Commerce, le Président de Région souhaite un examen davantage approfondi des conséquences que pourrait avoir cette transaction sur le pouvoir d’achat de l’ensemble des Réunionnais : « le destin économique de La Réunion ne peut se décider dans la précipitation. Un examen exhaustif des options possibles me paraît nécessaire ».

Didier Robert précise également, qu’il se fait écho des inquiétudes d’une grande partie du monde économique, également des parlementaires qui se sont exprimés suite à cet avis rendu : « Mon objectif aujourd’hui comme hier, a toujours été de veiller au développement harmonieux de notre territoire, dans le respect de ses valeurs et de ses spécificités. Je me suis toujours élevé avec force contre toute forme de monopole à La Réunion. Je me bats avec détermination pour accompagner et défendre nos entreprises dans un environnement difficile encore plus exacerbé depuis le début de la crise sanitaire du Covid 19 ».

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
LoplopMAILLOTDidier tampon7AC Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
7AC
Invité
7AC

Une fois qu’ils auront bien pris le contrôle de tout, ils feront la pluie et le beau temps, menaçant de licenciements à la moindre contrainte des autorités. Les producteurs locaux seront obligés de leur vendre au prix qu’ils désirent sous peine de commander ailleurs, imposeront des marges “arrière”, avec un bannissement du marché pour ceux qui ne marcheront pas dans la combine. Et les employés qui seront licenciés, pourraient avoir un mal fou, pour ne pas dire une impossibilité de retrouver du travail sur l’île, tant leur emprise sera forte. Ils risquent même très probablement d’importer leur personnel des Antilles,… Lire la suite »

Didier tampon
Invité
Didier tampon

La jalousie dessus i

Loplop
Invité
Loplop

Couillon GBH a pris le contrôle de l ile de la réunion depuis longtemps beaucoup d élus travail pour GBH et font fructifier honteusement les investissements de GBH sur l ile
maintenant il n y a plus rien à faire il faut subir ou que l état mette des règles mais ça c est une autre discussion

MAILLOT
Invité
MAILLOT

Pour quelles raisons qu’on ne vous avait pas entendu et tous les hommes politiques avant cette fameuse transaction ,pourtant ça fait déjà un bon moment que tout le monde était au courant, vous Monsieur le Président de région et tout vos colistiers vous êtes tous de vrais hypocrites…”et des menteurs, je pense que cette fois-ci vos couleuvres vous les avalerez tout seul sans l’aide des Réunionnais.Un vrais Réunionnais qui à très bien compris votre petit manège depuis un bon moment….passe mon bonjour à vos petits copains complices dans votre Jeu…