Les deux antivax Pascal Papou et Teddy Alamèle condamnés à 1000 euros d’amende

20 min de lecture
36

Le 30 août dernier, leur procès avait duré 2 heures. C’est ce 20 septembre que le verdict est tombé concernant deux pères de famille, militants du social. Pascal Papou et Teddy Alamèle ont été condamnés à 1 000 euros d’amende.

Les deux antivax Pascal Papou et Teddy Alamèle sont-ils « des racistes » ?

Le 9 août dernier, répondant à une convocation des policiers de Saint-André, Pascal Papou (responsable de l’association Camp Papou Solidarité) et Teddy Alamèle (psychologue clinicien), avaient aussitôt été placés en garde à vue durant 48 heures pour « propos à caractère raciste ». Et ils avaient même failli prendre la direction de la prison de Domenjod.

Tout compte-fait, les deux hommes se sont retrouvés à la barre, ce lundi après-midi, non plus pour « propos à caractère raciste » mais pour « outrages ». Or, une grande partie du débat a tourné autour du débat zoreil/créole, alors que le président du tribunal avait pourtant d’emblée précisé : « ce ne sera pas un débat médical, ni historique ». Il faut rappeler en effet que si Pascal Papou et Teddy Alamèle se retrouvent à comparaître, c’est parce que le dimanche 8 août dernier, aux environs de 12 heures, ils se sont « arrêtés » devant le centre de vaccination de l’Avenue de la République à Saint-André pour tenter de dissuader les quatre ou cinq personnes présentes à aller se faire vacciner, mettant en avant, en fonction de ce qu’ils ont vu et entendu à la télé, « les dangers du vaccin ».

Vous l’aurez compris, Pascal Papou et Teddy Alamèle sont des antivax. La veille, le samedi 7 août, ils avaient défilé devant la préfecture. Il y a donc tout un contexte. S’ensuit un échange entre les deux antivax et les personnes présentes devant et dans le centre de vaccination ce dimanche 8 août. Lequel échange s’achève manifestement par des propos agressifs » de part et d’autre. L’un des personnels de vaccinaion, Mme Clarisse Araboux déposera plainte auprès des policiers du commissariat de Saint-André. D’où la convocation, le lendemain, de Papou et Alamèle. La dame soutient que les deux individus l’auraient verbalement agressée.

Comme l’a rappelé l’avocate de la partie civile, Me Vanessa Bertholier-Lemagnen, sa cliente « a essuyé des propos humiliants, frustrants et blessants. Elle en a même pleuré. Et les jours suivants, par peur de représailles, elle allait travailler la boule au ventre ». Papou et Alamèle auraient tenu des propos du genre « zoreil rentre chez ou, allé crever… ». L’avocate a demandé au tribunal de les condamner à une amende de 1000 €.

Le palais de justice sous bonne surveillance. En face, les soutiens des deux prévenus ont chanté du maloya : « peace and love ! » (Crédit Photos : Yves Mont-Rouge)

Pour le ministère public représenté par la procureure, « l’infraction d’outrages est caractérisé, les adjectifs sont insultants ». Et « même si on y va pas passer la nuit » pour cette affaire, a-t-elle laissé entendre, elle a malgré tout demandé une condamnation à une amende de 2000 euros étant donné qu’ils ont chacun deux avocats « donc ils ont les moyens de payer ». Sauf que Teddy Alamèle a précisé au président ne percevoir à peine 2000€/mois. Quant à Pascal Papou, il est au RSA en dépit de tout le travail qu’il fournit bénévolement en faveur des personnes défavorisées parce que c’est quelqu’un au grand cœur qui est au service des autres depuis plus de 25 ans. En réalité, les avocats de la défense des deux prévenus seront surtout payés grâce à des cotisations des amis des deux prévenus, reconnaissants du travail qu’ils mènent dans leur quartier.

De gauche à droite : Me Vincent Gorce, Teddy Alamèle et Me Alex Vardin.

Raison pour laquelle, Me Alex Vardin et Me Vincent Gorce pour Teddy Alamèle et Me Jean-Jacques Morel et Me Catherine Moissonier pour Pascal Papou ont démonté pièce par pièce, en ne disant que le Droit, les arguments soutenus par de la partie civile et le ministère public. « Aucune preuve matérielle ne prouve les accusations de la plaignante. Peut-on parler d’outrages ? Outrages envers qui ? Une personne chargée d’une mission de service public ? Personne ne pouvait savoir si Mme Araboux était cheffe du centre de vaccination. Ce n’est pas écrit sur son front. Par ailleurs, elle ne portait ni uniforme, ni blouse. Et encore moins un teeshirt de la Croix Rouge à laquelle elle dépendrait. De même, les deux hommes sont poursuivis pour outrages. Cela voudrait-il dire qu’ils ont tenu les mêmes propos en même temps, c’est-à-dire en chœur ? Sans compter que les ASVP qui étaient présents ce jour-là précisent dans leur déposition auprès de la police que c’était très confus, ou encore qu’ils n’avaient pas à intervenir car il n’y avait aucune menace, aucune violence. La fameuse vidéo qui prouverait la violence des propos ne figure pas dans le dossier d’accusation… » Voilà grosso modo les arguments mis en avant par les avocats de la défense pour qui «on essaye de positionner ce débat autour du racisme pour trouver un prétexte dans le but de condamner deux antivax, histoire d’envoyer un signal à la population et d’intimider les manifestants du week-end. Non, Teddy Alamèle et Pascal Papou ne sont pas des racistes ». Les avocats qui s’interrogent encore de savoir pourquoi la police a mis leurs clients en garde à vue durant deux jours ont demandé au parquet de les relaxer. L’affaire a été mise en délibéré au 20 septembre prochain. J’y reviendrai dans l’édito de ce vendredi.

Y.M.

([email protected])

(Ci-dessous, l’article que nous publiions ce lundi matin, avant le procès)

Pascal Papou et Teddy Alamèle, deux Saint-Andréens bien connus dans leur commune natale, comparaîtront cet après-midi, lundi 30 août, à 15h30, devant les juges au palais de justice de Saint-Denis pour « outrages ». Pascal Papou, responsable de l’association « Camp Papou Solidarité », pas loin de la cité Fayard à Saint-André ainsi que Teddy Alamèle, psychologue de profession, n’ont rien de délinquants. Bien au contraire ! Dans la commune de Saint-André, dans leur quartier du chemin du Centre, ils passent avant tout pour des « Grands Frères ».

Et pourtant, pour « deux paroles déplacées « prononcées sous le coup de la colère », le 8 août dernier devant le centre de vaccination Covid, Avenue de la République à Saint-André, ces deux « bons » pères de famille, « marmailles la kour » ont été gardés à vue pendant 48 heures dans les locaux du commissariat de police de Saint-André. Ils ont même failli se retrouver à la prison de Domenjod.

Au sortir de leur garde à vue de 48 heures, ils ont reçu le soutien de nombreuses associations dans l’île.

Pourquoi ? Il faut reprendre depuis le début. Le 7 août dernier, ils participaient à la manif des antivax à Saint-Denis. Ce sont deux hommes de conviction qui défendent leurs idées et n’hésitent pas à exprimer tout haut, parfois même à grand renfort des réseaux sociaux, leurs opinions. Ils ne croient pas aux bienfaits du vaccin et ils le disent. Nous sommes en démocratie. Après avoir longuement écouté plusieurs « experts » du monde médical qui interviennent quasiment en boucle sur les télés nationales ou via les réseaux sociaux, ils se sont faits eux aussi leur opinion. Et à l’instar des centaines de milliers de personnes qui défilent chaque week-end dans l’hexagone, tous deux dénoncent « l’obligation vaccinale » préconisée par le gouvernement.

Donc, manif relativement « bruyante » sous les fenêtres de la préfecture à Saint-Denis le 7 août dernier en compagnie des antivax beaucoup plus virulents qu’eux. Puis, le dimanche 8 août, Pascal Papou et Teddy Alamèle, se rendent devant le centre de vaccination de Saint-André pour poursuivre leur pacifique campagne « antivax », notamment auprès de quelques parents présents devant le centre dont un accompagné de son enfant. Pascal Papou interpelle le parent et lui dit, après tout ce qu’il a entendu et vu à la télé ou lu dans les journaux et revues spécialisées, que « le vaccin est dangereux ».Pascal Papou qui filme la scène avec son portable interpelle ensuite un des personnels du centre de vaccination pour lui dire la même chose. Tout va pour le mieux, dans une ambiance quasi conviviale. Les échanges sont assez courtois.

Mais au fil des minutes qui passent, les esprits commencent à s’échauffer et le ton monte un peu. D’après nos informations, Pascal Papou, toujours avec sa « caméra » s’introduit dans la salle pour filmer. Il se fait « rembarrer » par la responsable qui lui aurait demandé de « fermer sa gueule ». C’est à ce moment là qu’intervient Teddy Alamèle, témoin de la scène, qui interpelle à son tour le personnel en question pour lui faire comprendre « qu’il n’y a pas d’animaux dans la salle », donc « pas de gueule ». Le ton continue à monter.

Il est presque 12h30. La fatigue et la faim aidant, tout le monde est manifestement sous tension des deux côtés. Un autre personnel du centre de vaccination intervient et aurait ainsi claqué la porte au nez des deux « antivax ». Pas content, Pascal Papou dira : «ou c’est une créole, maquerelle ban’ zoreil ». Il ajoutera à l’attention de la responsable du centre : « aller crévé » (en français : aller vous faire voir !). La dame a porté plainte. Ce qui paraît tout à fait légitime.

Deux hommes au grand cœur qui ne comptent pas leur temps passé auprès des jeunes en déshérence

Pascal Papou et son « dalon » ont été convoqués au commissariat de police. N’étant pas des criminels qui n’ont jamais volé, violé, braqué une banque, fraudé au fisc ou tué, ils ont évidemment répondu à l’appel. A leur grande surprise, ils ont été placés en garde à vue durant 48 heures, d’abord pour « injures à caractère raciste », puis, au final, le parquet a retenu le l’inculpation « d’ outrages ».

Si le procès n’est pas renvoyé, Pascal Papou sera défendu aujourd’hui par Me Catherine Moissonnier et Me Jean-Jacques Morel, tandis que Teddy Alamèle sera défendu par Me Alex Vardin ou l’un de ses associés. Ils devraient expliquer que leurs « paroles déplacées » et leur « comportement sans doute inapproprié » n’ont fait que répondre à des propos tout aussi « agressifs » (fermez votre gueule) de leur interlocutrice. La justice dira alors si pour « deux paroles malencontreuses », ces deux pères de famille aujourd’hui attaqués au pénal  méritent une condamnation voire la prison.

D’autant que ces deux « Grand Frères », mènent un travail considérable et surtout très efficace  dans leur quartier, dans leur commune en faveur des jeunes qui auraient pu, s’ils n’avaient été là, prendre depuis longtemps le chemin de la délinquance. Pascal Papou, à la tête de l’association « Camp Papou  Solidarité» depuis 25 ans, vient en aide à une multitude de jeunes, de familles qui se trouvent dans la misère. Chez lui, dans son camp, à chemin du Centre à Saint-André, c’est un peu « les Restos du Cœur ».

Il vole quotidiennement au secours de toutes celles et de tous ceux, jeunes et moins jeunes, que la société souvent rejette. Il est connu aussi comme un animateur sportif qui, via le sport, a redonné du sens à la vie de nombreux jeunes (garçons et filles). Pascal Papou, est un homme qui défend avec une certaine ardeur, il est vrai, ses convictions. Mais il n’a rien d’un délinquant ou d’un criminel. Plus d’une fois, il a organisé des actions caritatives pour aider les plus faibles.

Fin de l’année dernier (et la presse en avait fait écho), il a pu, grâce à ses relations amicales avec des chefs d’entreprises et des commerçants, trouver un bus et des jouets. Des jouets qu’il est allé, avec les membres de son association, distribuer à des enfants pauvres dans toute l’île. Le responsable d’association se bat tous les jours auprès des politiques pour obtenir des moyens afin d’éviter que des jeunes désœuvrés ne prennent un mauvais chemin.

Pascal Papou et Teddy Alamèle sont certes des antivax mais surtout pas des « hommes dangereux » pour la société dont ils ne cessent de panser les blessures, les maux, à leur modeste façon, avec les moyens du bord. Vont-ils être condamnés pour quelques « mots » fussent-ils déplacés ? A suivre !

Y.M.

([email protected])

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

36 Commentaires

  1. Ce ne sont pas des antivax, mais antiarn ça n’a rien a voir. Les vaccins arn ne sont pas des vaccins normaux, le vaccin normal reste dans le sang, le vaccin arn rentre dans la cellule.

    • pourriez-vous nous donner votre pédigree car vous donnez l’impression d’etre une grande scientifique, grande chercheuse.. sinon abstenez vous de dire des choses que vous ne pouvez prouver ou que vous avez lu sur les réseaux sociaux….. Tout comme ces deux antivax qui ne font que répéter ce qu’ils entendent sur les radios ladi lafé

      • Suffit de lire la description donnée par le fabriquant c’est dispo partout sur internet et répété ad nauseam par eux depuis la mise en circulation de ces piqûres. C’est justement l’intérêt de cette nouvelle technologie arn. Technologie formidable par ailleurs, mais elle ne correspond pas à ce que souhaite certains. Laissons le droit aux gens de choisir leur technologie de piqûre, technologie classique ou arn ou traitement.

        • Vous le dites vous-même ! Laissons le choix à ceux qui veulent se faire vacciner. Grande scie finie mais pleine de contradictions dans propos ! Ces 2 bienfaiteurs de l’humanité n’avaient qu’à se contenter de manifester le samedi !

      • Sinon aller chercher les infos soit même surtout quand c’est aussi facile c’est pas mal non plus. Pas besoin d’avoor un pedigree pour dire que ce n’est pas un vaccin normal mais comme le dit votre pseudo vous êtes de ceux qui s’en foutent donc c’est simple.

      • Et tout ce que vous vous dites vous êtes en mesure de le prouver de façon scientifique ?
        Si oui, prouvez le contraire de ce qu’elle avance et donnez votre pédigrée.
        Moi j’ai appris quelques trucs à l’école dans les livres, je suis pas sûr de pouvoir les prouver mais en général c’est plus ou moins admis.
        Mais je suis pas en mesure de les prouver.

  2. Je vous dis on est plus dans une démocratie l !! Le moindre mot hop justice c est ça la France il est beau le temps de coluche et le Luron

  3. Je suis anti-médicament génique expérimental (je suis vacciné pour tout le reste!).
    Non à la vaccination des enfants!
    Il y en a plein qui font des malaises cardiaques alors que ce sont des sportifs!
    Nous vous soutenons et en plus, les insultes ont commencé par le camp adverse!
    Les Réunionnais ne se tairont plus!

    • les malaises cardiaques des sportifs existent depuis bien longtemps avant le vaccin. Il y a des maladies de coeur qui ne se découvrent que lorsqu’on en meurt… Faut pas tout mélanger, les médocs qu’on ingurgite à n’importe quel moment parfois pour un simple mal de tete ont autant d’effets secondaires chez certains

      • Yo, voici une liste d’effets secondaires court termes du vaccin Pfizer déclarés par le corp médical français;
        Affections du système immunitaire
        Affections du rein et des voies urinaires
        Caractéristiques socio‐environnementales
        Lésions, intoxications et complications d’interventions
        Affections hépatobiliaires
        Investigations
        Affections psychiatriques
        Troubles du métabolisme et de la nutrition
        Infections et infestations
        Affections de l’oreille et du labyrinthe
        Affections oculaires
        Affections hématologiques et du système lymphatique
        Affections de la peau et du tissu sous‐cutané
        Affections musculosquelettiques et du tissu conjonctif
        Affections cardiaques
        Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
        Affections gastro‐intestinales
        Affections vasculaires
        Affections du système nerveux….
        entre autres, mais j’attend avec impatience les effets a moyen et long terme.
        Source ANSM.

        • Vous êtes au courant que vous avez plus de chances d’avoir un effet secondaire grave en prenant un médicament en pharmacie qu’en ayant le vaccin? Et je ne parle même pas des notices des médicaments que vous ne lisez pas, tous les composants dans vos produits d’hygiène que vous utilisez chaque jour, les composants dans les produits industriels…etc. Alors bon, cette hypocrisie à deux balles, ça va deux secondes hein….

      • En Belgique il y a eu des cas d’inflammation cardiaque de vaccinés ayant repris le sport à haut niveau.
        C’est relaté, et pas que par le fessebouc…

        • Il y a un bon nombre de médicaments qui peuvent causer une inflammation sur des sportifs de haut niveau. Par ailleurs, ces sportifs ont tendance à dépasser sans arrêt les limites de leurs corps et je ne parle même pas des régimes riches en protéines qui sont délétères pour le système vasculaire de manière général.

  4. Je respect leur choix d’être antivax mais qu’ils respectent le choix de ceux qui veulent se faire vacciner. Et si les pros vaccin manifestaient devant son camp, je pense qu’il aurait eu la même réaction et également déposer plainte. Ce sont un peu les temoins de Jéhovah de l’antivax.

  5. bjr à tous..pour dire que souvent les gens qui sont au courant des lois « plus ou moins » incriminent , insultent , rabaissent les locaux ! , les plus faibles ! et se font passé pour les victimes , quand en face d’eux ils ont du répondant ..là..tel est le cas , dabord tout est parti à partir de cette incrimination de prendre les gens pour des animaux  » fermer vos gueules!!!  » et priver par la méme la liberté « pour ceux qui le veulent » de chercher des explications , la liberté de s’informer ! pour expliquer aux autres , en temps que responsable d’association .. Non.. il n’y a pas eu de fumer sans feu ! on insulte , puis quand on se fait rentrer dedans ! et c’est un réflexe humain ! c’est trop facile de se faire passer pour des victimes ! maintenant si «  »la justice » »est logique , elle devrait éviiter de se faire avoir par les sentiments ! comme assez souvent , et ne pas s’éloigner encore un p’ti peu plus avec la population ! merci ..

    • Donc vous cautionnez l’intrusion dans le centre de vaccination, endroit ou ces 2 personnes n’ont rien a y faire si elles ne veulent pas se faire vacciner. Que cherchaient ces personnes hormis déverser leur venin anti vaccin et en passant en profiter pour insulter les personnes présentes qui bien évidement ne se sont pas laisser insulter sans rien dire.
      Retourner la situation en disant que les victimes sont les 2 personnes qui se sont introduites dans le centre avec aucune intention de se faire vacciner est trop fort.
      Je vous rappelle que ces mêmes personnes avaient fait une intrusion camera en marche pour aller filmer la rea du CHU afin de prouver qu’il n’y avait pas de malades. On voit le niveau !

  6. Ne condamner pas ce Roi ST louis ou sous son flamboyant donne l’envie de vivre aux gens démunis
    Un rappel à la loi suffirait pour qu’on soit plus zen dans ces conditions de conflit entre humains .
    Allez défendre non pas ses propres intérêts mais le besoin des autres c’est de l’humanisme né

  7. donc si j’ai bien compris si des jeunes de cette association souhaite se faire vacciner par effet de groupe ou d isolément il n.ira pas et si qqn de sa famille s’est faite vaccinée il devient un paria ? dans le groupe camps papou?

  8. Ces gars font un énorme travail de terrain pour décourager les gens de se faire vacciner. Bravo! Ils ne respectent ni le personnel médical ni les gens venus se faire vacciner. Bravo! heureusement qu’ils sont plus qualifiés que les médecins grâce à Facebook.

  9. Franchement inutile d’écouter des gens comme ça, ils savent tout sur tout et pensent exister via un smartphone. Nout péi lé bézé avec band komik kom ça.

  10. Notre « démocratie macronienne » est devenue un champ de bataille qui oppose les citoyens. C’est une honte d’en arriver là. Quand je lis certains commentaires qui encouragent la dénonciation ou à l’inverse,stigmatisent les vaccinés, je me dis que nous sommes tombés bien bas. Cette politique de division qu’ont entraîné les maladresses, les erreurs, les fautes de nos gouvernants est la traduction du mépris exprimé par ces derniers à l’égard des citoyens. C’est grave et çà se paiera un jour, malheureusement.

  11. Les antivax devraient regarder la situation en Guadeloupe, Martinique et maintenant en Polynésie, j’aimerais bien savoir comment ils expliquent rationnellement la flambée de l’épidémie et les morts dans une population qui n’est pratiquement pas vaccinée

    • Sinon aller chercher les infos soit même surtout quand c’est aussi facile c’est pas mal non plus. Pas besoin d’avoor un pedigree pour dire que ce n’est pas un vaccin normal mais comme le dit votre pseudo vous êtes de ceux qui s’en foutent donc c’est simple.

  12. Allé crevé = allez vous faire voir ? Je crois pas non …Mais qui est l’auteur de cet article sérieusement ou l’on sent légèrement la neutralité disparaître au profit du vent de l’antivax….
    Honteux comme travail de journaliste.

  13. ahlalala, je crois qu’il y a beaucoup plus grave,
    J’ai et je subi ENCORE des harcèlements (injures, compléments dégradations de bien, menace de mort…. avec preuves, plaintes, mains courantes à l’appui.) mariée dans le temps, aucune convocation m’est venu pour me prévenir l’acte de gravité du conjoint…..) aujourd’hui comparaitre au tribunal que pour ça, le pire 1 seule plainte suffit l’affaire est lancé…en plus y enferme 48h les 2 bougres oter oter oter, bizarre!!!…. Moi je me bats chaque jour pour une véritable justice et surtout pour ma PAIX. Depuis 2015 à 2021……….
    c’est honteux!!! c’est catastrophique!!!!
    Où sont les VERITABLE justices…
    Souhaitons leurs de ne jamais être à notre place un de ces jours. (personne n’est à l’abris)
    Coup bâtons y revient tôt ou tard.
    COURAZE A ZOT 2 EK DEFENDS A ZOT ZISKO BOUT !!!

  14. Ce sont sûrement des « racistes » … on ne se trompe pas ! Il suffit de les entendre et de les voir agir pour faire le buzz ! Au trou avec une bonne amande salée !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Vigilance Vagues-submersion dans l’Ouest et le Sud de l’île

Article suivant

Covid-19 : Pfizer/BioNTech affirment que leur vaccin est « sûr » pour les 5-11 ans

Free Dom