(VIDEO) “Joseph Sinimalé est en train de vendre les bijoux de famille de St-Paul !”

3 min de lecture
18

Emmanuel Séraphin, conseiller municipal de l’opposition à Saint-Paul et Huguette Bello, députée et candidate au scrutin de mars prochain, ont tenu une conférence de presse, cet après-midi, à Saint-Denis. Avant le conseil municipal qui doit se tenir jeudi prochain, les deux élus ont souhaité dénoncer la vente par Joseph Sinimalé, le maire, de 5% des actions de la commune au sein de la Sedre (logement social) à un groupe national “Action Habitat”.

Emmanuel Séraphin et Huguette Bello ont rappelé que la municipalité de Saint-Paul détient 41,86% des parts dans la Sedre. Les autres parts sont détenues par le Département (11,51%), les communes de Saint-Denis, du Port, de Saint-Pierre (6,82%), la Région (2,24%), l’AFD (3,38%), la CDC (12,67%), la SIDR (3%)…

Selon les deux élus de l’opposition, “Joseph Sinimalé a décidé de vendre en catimini 5%, ce qui va rapporter à la commune du cash à hauteur de 3,8 millions d’euros”. Et Emmanuel Séraphin de préciser : “après la médiathèque et d’autres biens, voilà que le maire commence à vendre tout ce qui touche au plus près aux plus modestes, à savoir le logement social. Joseph Sinimalé est en train de vendre les bijoux de famille de Saint-Paul. A la veille des municipales, le maire a besoin d’argent pour financer les associations”. Ecoutez Emmanuel Séraphin. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Pour Huguette Bello, “il s’agit là d’un outrage à la misère, d’une humiliation de la population, en sachant que les Réunionnais les plus pauvres, les Rmistes, ont eux aussi participé à la construction des logements sociaux en y consacrant 20% de leur RMI”.

Huguette Bello estime que “le maire n’a pas le droit de toucher au logement social qui reste l’un des plus grands chantiers de l’île en faisant travailler le BTP. Il y a 30 000 demandes de logement et 40 000 logements sont à réhabiliter. En vendant une partie de ces logements à un groupe national, nous ne savons pas à quelle sauce vont être mangés les locataires de La Réunion”.

La Sedre gère pas moins de 3 600 logements dans l’île et, plus précisément dans les communes de Saint-Denis, du Port, de l’Etang-Salé, de Saint-Paul et de La Possession. “Cette vente se fait en misouk. Les locataires et les employés de la Sedre n’ont pas été informés. Or, il y a un devoir d’information envers ces gens là”, insiste Mme Bello, qui parle encore de “dépeçage de la municipalité par le maire” et de “financiarisation au maximum du logement social”.


18
Poster un Commentaire

avatar
13 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
15 Auteurs du commentaire
EtafaMTsizivayBlakaraAïe aïe aïeXXX Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox